La Mount Abu, situé près de la frontière du Gujarat, est la seule station climatique du Rajasthan. C’est un petit paradis sur terre niché à 1220m dans la chaine Aravalli. Véritable oasis dans le désert, ses hauteurs abritent des rivières, des lacs, des cascades, des forêts de conifères et une riche faune. Outre cette nature généreuse, elle possède aussi de nombreux temples fascinants, aux légendes millénaires. En savoir +

On arrive souvent dans cette ville avec des valises remplies d’à priori, souvenirs probables de lectures ou films tels la ‘cité de la joie’. Certes Kolkata, comme toutes les mégapoles indiennes, montre parfois un visage peu attractif mais, une fois apprivoisée, elle dévoile une atmosphère bien à elle ; il vous faut déambuler autour de Chowringhee ou de Market Street ou bien encore partager un moment ‘d’adda’ avec ses habitants pour en saisir le charme. La cité du poète Rabindranath Tagore est finalement une belle surprise. En savoir +

La région du Shekhawati au nord-est du Rajasthan est souvent oubliée des circuits touristiques. Elle fut pourtant aux 18ème et 19ème siècles, une des régions les plus en vue du Rajasthan. L’opulence des marchands Marwaris leur permit de construire de grandes demeures revêtues à l’intérieur comme à l’extérieur de somptueuses fresques, véritables chef-d’oeuvres mêlant mythologie hindoue et éléments de la vie courante. En raison de cela, la région du Shekhawati est souvent surnommée ‘la galerie d’art à ciel ouvert’ du Rajasthan. En savoir +

Une chose étonne à Orchha : cette toute petite cité paisiblement posée au bord de la rivière Betwa compte pourtant un nombre impressionnant de somptueux édifices. Il faut dire que cette ville était jadis la capitale d’un royaume florissant, celui des Bundelas descendants des rajpoutes de Bénarès. En savoir +

Connu comme le ‘festival des couleurs’, Holi fête l’arrivée du printemps. Il commémore et célèbre aussi l’amour divin de Krishna et Radha. Il a lieu, selon le calendrier hindou, durant le mois lunaire de Phalgun (février-mars), le jour de la pleine lune. C’est un des festivals les plus populaires de l’Inde, qui fait la joie des photographes du monde entier. En savoir +

Située sur la côte de Coromandel, au sud-est de l’Inde, Chennai (anciennement Madras) est la capitale de l’état du Tamil Nadu et constitue un centre économique majeur en Inde. Chennai est également dotée d’un patrimoine culturel et artistique important : la musique classique indienne dite ‘carnatique’ et la danse ‘Bharata Natyam’ en sont les parfaits exemples. Une ville à découvrir, comme une mise en bouche de la culture tamoule. En savoir +

L’état de l’Assam est l’une des ’sept soeurs’ du nord-est de l’Inde, situé au sud de l’Himalaya oriental le long de la vallée de la Brahmapoutre. Si la capitale offre peu d’attraits, les alentours par contre, avec ses forêts tropicales – dernier habitat du rhinocéros indien à une corne – ses plantations de thé s’étalant à l’infini et l’île de Majuli où siègent les ’Satras’ aux moines danseurs seront séduire le voyageur recherchant richesse culturelle et paysages sauvages. En savoir +

Meghalaya, littéralement ‘ la demeure des nuages’ fait partie des sept états du Nord-Est de l’Inde que l’on appelle amicalement les ‘sept soeurs’. Cet état, le plus humide de l’Inde, commence peu à peu à s’ouvrir au tourisme et à faire des émules parmi les amoureux de nature sauvage et préservée. Que ce soit lors de la mousson, quand les hauts plateaux accrochent les nuages sur leur passage, ou pendant la saison sèche, le Meghalaya offre au voyageur une boite à merveilles remplie de trésors naturels : forêts primaires luxuriantes, cascades par centaines dévalant les montagnes et ponts de racines ingénieusement tressés par les peuples Khasis. En savoir +

X