Namaskar!

Beaucoup l’ignore mais l’Inde compte parmi les plus anciennes civilisations du monde. Elle a été le creuset de nombreux fondements reconnus par notre société actuelle que ce soit au niveau scientifique ou dans les domaines artistiques. Après avoir inlassablement parcouru ce pays, m’être imprégnée de ses traditions et saveurs, j’ai voulu témoigner de son incroyable richesse culturelle et spirituelle. Et si ce site peut, demain, susciter en vous quelques échappées indiennes alors mon but sera atteint. Bon voyage sur ce site et belles pérégrinations en terre sacrée de Bharat...

Parmi la multitude de temples hindous qui parsèment l’Inde, ceux des 64 yoginis (Chausath Yogini), que l’on peut compter sur les doigts d’une seule main, occupent une place bien particulière. Ces sanctuaires, dédiés au culte tantrique et à la “Shakti”, la force créatrice universelle, restent encore une énigme et, étonnamment, très peu de thèses ont été développées à ce sujet ; peut-être est-ce parce que le tantra est un savoir secret qui ne se transmet qu’à un nombre restreint d’initié.e.s ou peut-être aussi est-ce parce que l’histoire a tendance à gommer l’héritage culturel, intellectuel et spirituel des femmes. Il n’en reste pas moins que les yoginis, femmes puissantes, entre mythe et réalité, façonnent notre imaginaire et nous apportent également un complément de réflexion sur la définition du principe féminin.

Au cours du mois de Shravan (juillet et août), des centaines de milliers de fidèles hindous entreprennent un pèlerinage ardu de plus de 40 km à travers la majestueuse chaîne himalayenne du Cachemire. Ils viennent y vénérer une image bien particulière du seigneur Shiva : un lingam-stalagmite de glace qui se forme chaque année dans la grotte d’Amarnath, tout au bout de la vallée de Lidder.

coeur Brahma, le dieu créateur de l’univers, dit un jour : “j’ai dû, à maintes reprises, créer le monde, mais Varanasi est d’une toute autre nature, elle a été créée par Shiva en personne”. Située sur la rive gauche du Gange, Varanasi (anciennement Bénarès) est l’une des sept villes les plus sacrées de l’Inde (Sapta Puri) et elle est aussi considérée comme la capitale spirituelle de l’Inde. La cité du seigneur Shiva n’est pas une ville que l’on visite, c’est une ville que l’on ressent…

Courses de chameaux, concours de moustaches, concerts de musique au clair de lune dans les dunes : pendant trois jours en janvier-février, Jaisalmer, la cité d’or du désert, devient la vitrine colorée de la culture folklorique du Rajasthan, dans une atmosphère conviviale et bon enfant.

“En dehors des normes”, voilà peut-être une des meilleures définitions du mot “Rabari”. Ce peuple d’éleveurs nomades, des zones arides du Rajasthan et du Gujarat, attire régulièrement l’œil des photographes du monde entier ; il faut dire qu’avec leur silhouette élancée, couronnée d’un très large turban rouge royal, ils ont belle allure. Si l’origine des Rabaris demeure un mystère, leurs traditions elles, même grignotées peu à peu par la société moderne, sont encore bien vivantes.

La musique classique n’est pas l’apanage de la culture occidentale. Trouvant son origine dans des textes sacrés millénaires, la musique classique indienne est probablement l’un des systèmes musicaux les plus élaborés au monde. Aussi, le sujet peut vite s’avérer complexe ; cet article a pour vocation de donner quelques bases seulement pour essayer d’appréhender la richesse et la profondeur de cette musique encore bien méconnue.

Kanyakumari, anciennement cap Comorin, se trouve à la pointe la plus méridionale de l’Inde, à la confluence de la mer d’Oman, de la baie du Bengale et de la mer des Laquedives. C’est le seul endroit en Inde avec Rameshwaram où l’on peut voir à la fois le lever et le coucher du soleil en un même point. La cité tire son nom de la déesse Devi Kanya Kumari, sainte patronne de la ville. Kanyakumari est avant tout un lieu sacré pour les hindous en raison de son temple Bhagavathy Kumari et de son histoire liée à Swami Vivekananda, au Mahatma Gandhi et au Sage Agastya. 

VOYAGEZ AVEC MOI !