Originaire de l’état du Bihar, au nord-est de l’Inde, le festival Chhath Puja célèbre et remercie Surya et Usha, le dieu-soleil et la déesse de l’aube, sources de vie et d’énergie primordiale. Cet hommage au soleil intervient juste après la fête des lumières (Diwali) en Octobre-Novembre et est l’occasion de rituels élaborés remontant à l’Inde ancienne. 
En savoir +

A chaque nouvelle lune du mois de Karthik (oct-nov) a lieu Diwali ou Deepavali, l’une des plus populaires fêtes hindoues. Connue aussi comme la ‘fête des lumières’, elle symbolise la victoire de la lumière sur les ténèbres, de la connaissance sur l’ignorance. Diwali vient du mot sanscrit Dipavali, ‘dipa’ signifiant lampe ou lumière et ‘avali’, une série ou ligne. Diwali est donc traduit littérallement par ‘une série de lumières’. Lors de Diwali, les villes brillent de mille feux et une ambiance féérique et joyeuse règne.
En savoir +

La ville d’Agra, qui fut un temps la capitale de l’empire moghol, abrite l’un des monuments les plus célèbres au monde, le Taj Mahal, devenu en quelque sorte l’emblème de l’Inde. Avec pas moins de 10 000 visites par jour, ce monument semble jouir d’un prestige sans commune mesure en Inde, probablement dû au mythe romantique qui l’entoure. En savoir +

Navaratri est une des fêtes hindoues majeures, célébrée avec la plus grande ferveur à travers toute l’Inde. En sanscrit, Nava signifie ‘neuf’ et Ratri ‘nuit’. Navaratri est un festival qui a donc lieu pendant neuf nuits et s’attache à célébrer la Mère Universelle, ou ‘Shakti’, la force créatrice primordiale. En savoir +

‘Shakti’ signifie pouvoir, dynamisme. C’est une notion fondamentale de l’hindouisme. La ‘Shakti’ est souvent associée au principe féminin – mais va bien au-delà – personnifiée par la déesse hindoue primordiale, Devi et ses différents avatars. Le culte de la Shakti est présent partout en Inde et culmine lors du festival de Navaratri. En savoir +

Le jaïnisme dérive du verbe sanscrit ‘ji’, signifiant ‘conquérir’. Ceci se réfère à la bataille que doivent mener les ascètes jaïns contre les tentations matérielles. C’est une religion qui serait probablement apparue vers le 5ème siècle avant notre ère. Ses origines restent floues, le jaïnisme n’a pas de fondateur connu mais a été enseigné par des maîtres éveillés appelés ‘Tirthankaras’ en sanscrit traduit par ‘les bâtisseurs de ponts’. Ils sont au nombre de 720 mais seuls les 24 derniers sont vénérés. On trouve des temples ou lieux de pèlerinage jaïns aux quatre coins de l’Inde, ils se distinguent par leur architecture très raffinée où les Tirthankaras sont représentés par des statues nues généralement debout ou assises en lotus. En savoir +

Ganesh Chaturthi est l’une des principales fêtes spirituelles hindoues qui célèbre la naissance de Ganesha, le fameux dieu à tête d’éléphant, fils de Shiva et de la déesse Parvati. On dit que Ganesha est né lors de Shukla Chaturthi, le quatrième jour de la lune croissante du mois hindou ‘Bhadrapada’ (entre mi-août et mi-septembre). Ganesh symbolise la sagesse, la prospérité et la bonne fortune. Le festival a lieu partout en Inde mais dans certaines parties du sous-continent indien, notamment dans le nord et le Maharashtra (Mumbai), il dure dix jours et donne lieu à de grandes festivités. En savoir +

L’Inde possède une culture millénaire, une des plus anciennes au monde, qui lui a permis de développer une diversité culturelle unique. La danse et la musique classique ainsi que les arts folkloriques en sont les meilleurs témoignages. En savoir +