Beluru (Belur), la cité du “beau Vishnou”

Belur fut la première capitale de l’empire Hoysala. Cette cité était alors si estimée qu’on la compara à la “Vaikuntha terrestre”, c’est-à-dire, à la demeure du dieu Vishnou sur terre. L’attraction principale de Belur est son temple hindou Chennakeshava qui, tout comme Halebid et Somnathpur, reflète l’excellence et l’ingéniosité des rois-bâtisseurs Hoysaliens.

Belur
L’ensemble des temples de Beluru

Chennakeshava, le temple principal de Belur


Belur
Le gopuram à l’entrée du complexe et le temple principal | Photo : Mashalti

On entre dans la cour du complexe de temple par un gopuram (tour) de style dravidien. Il a été ajouté plus tard par les rois Vijayanagar (1336 à 1565 EC) qui considéraient Vishnou comme leur saint patron.

Au centre, se tient le sanctuaire principal, le temple Chennakeshava, toujours en activité. Il est dédié au dieu hindou Vishnou ; “Chennakeshava” signifie “beau Vishnou”.

Commandé par le roi Hoysala Vishnuvardhana en 1117 après J.-C., l’édifice prendra plus de 100 ans pour être terminé ; Veera Ballal II, petit-fils de Vishnuvardhana, supervisera son achèvement.

Chennakeshava a été construit à l’origine pour commémorer une importante victoire militaire du roi Vishnuvardhan sur les Cholas.

Belur
Visiteurs marchant sur la plateforme en étoile autour du temple de Chennakeshava

L’édifice est, comme tout temple Hoysala, bâti sur une plate-forme surélevée en forme d’étoile. Il se compose d’un Garbhagriha (sanctuaire intérieur), d’un vestibule et d’un Mandapa (hall à pilier intérieur).

Belur
L’entrée est du temple

L’entrée principale du temple est  sublimement décorée de motifs dentelés, de makara torana (un animal aquatique mythologique) et de gardiens du temple. De chaque côtés on trouve aussi deux imposantes sculptures du jeune guerrier Sala terrassant un tigre.

Belur
sculpture du jeune guerrier Sala terrassant un tigre

Les espaces entre les piliers extérieurs sont recouverts de jalis (panneaux ajourés) qui assuraient non seulement l’intimité des prêtres, mais procuraient aussi un ingénieux système de ventilation naturelle.

En face de cette entrée, on tombe sur une superbe statue de Garuda, le véhicule divin de Vishnou, une des plus belles représentations de cet homme-oiseau qu’il m’ait été donné de voir.

Belur
Garuda, le véhicule du dieu vishnou en face du temple de Chennakeshava

L’autel du temple est aussi de toute beauté. Le linteau de la porte d’entrée est finement sculptée dans le schiste noir et les montants sont flanqués de sculptures grandeur nature de Dvarapalaka ou gardiens du temple.

Ici se dresse l’idole de 1,80 m du dieu Vishnou, chacune de ses mains tenant un attribut : le disque (Chakra), la masse (Gadha), la fleur de lotus (Padma) et la conche (Shanka).

Belur
Le sanctum sanctorum avec la statue de Vishnou de 1,80 de haut
Belur
Un des piliers finement travaillé du temple de Chennakesava

Les murs extérieurs du temple sont richement ornés de sculptures représentant des divinités, des danseurs et des musiciens ainsi que de fresques retraçant différents épisodes des épopées du Mahabharata et du Ramayana.

Les murs extérieurs du temple richement ornés de sculptures de divinités

Les édifices mineurs du complexe


Temple Kappe Chennigraya


Belur

Commandé par Shantala Devi, l’épouse du roi Hoysala Vishnuvardhana, Kappe Chennigraya a été construit en même temps que le temple Chennakeshava et on pense qu’il s’agit d’une version en plus modeste de ce dernier.

Il comprend deux sanctuaires, l’un dédié à Venugopala et l’autre à Chennigaraya (nom populaire local de Chennakeshava, Vishnou).


Temple Veeranarayana


Situé à l’ouest du temple de Chennakesava, Veera Narayana est daté du 12e siècle. Il est dédié à Lakshmi Narayana, une manifestation de Vishnou lorsqu’il est accompagné de son épouse, Lakshmi, la déesse de la prospérité.

Ce petit édifice possède néanmoins 59 reliefs remarquables sur ses murs extérieurs. Ils représentent plusieurs divinités du panthéon hindou ainsi que l’histoire de Bhim, un des caractères du Mahabharata, la grande épopée indienne.

Le mur extérieur du temple

Temple Ranganayaki ou Andal


Le temple Andal

Le temple Andal, également appelé sanctuaire de Ranganayaki, se trouve au nord-ouest du temple de Kesava. Son style diffère des autres édifices du complexe, car il a été construit du temps des rois Vijayanagar.

Il est consacré à la sainte poétesse, Andal, auteure d’hymnes religieux en l’honneur du dieu Vishnou et principalement à son avatar Krishna. C’est la seule femme qui apparaît comme autorité religieuse parmi tous les Gourous du Vishnouisme.

Comme tous les autres temples de Belur, son mur extérieur est abondamment décoré d’une trentaine de sculptures de divinités des traditions Vishnouites, Shivaiste et du Shaktisme.

Les sculptures du temple d’Andal

Vishnu Samudra


Construit beaucoup plus tard, sous le règne de Narasimha Raya de la dynastie Vijayanagar (1431–1491 EC), ce bassin servait aux ablutions et rituels hindous. Des choultries (lieu de repos pour les voyageurs) ont par la suite été ajoutés.


VOYAGEZ AVEC MOI !