Chettinad, splendeur oubliée

Le Chettinad est sûrement la région la plus surprenante du Tamil Nadu. Au 19ème siècle, les riches marchands Chettiars bâtissent de somptueuses maisons palatiales osant le métissage harmonieux de diverses influences orientales et occidentales ; un charme et une architecture uniques qui convie le voyageur à une pause culturelle.

Le Chettinad est une région de 1 550 km² située dans le district de Sivagangai, au Sud de l’État du Tamil Nadu. Elle est composé de 73 villages, Karaikudi étant sa capitale.

chettinad7

Les chettiars

Le Chettinad est le pays des ‘Nattukottai Chettiar’, une communauté de marchants qui, au 19ème a prospéré dans le domaine des affaires et de la banque en commerçant dans toute l’Asie du Sud-Est.

Les Chettiars affichent leur prospérité en construisant de splendides petits palais. On en compte environ 10 000 répartis sur tout le Chettinad, la plupart sont laissés à l’abandon ; une dizaine seulement peut se visiter, certains ont été reconvertis en hôtels de charme.

Ces demeures sont toutes construites sur le même modèle et selon les règles du ‘vastu shastra’, la science traditionnelle de l’architecture indienne. Les Chettiars ont cependant intégré diverses influences qu’ils ont rapportées de leurs nombreux voyages, créant ainsi une architecture et une ambiance bien spécifiques.

chettinad13

Saratha Vilas

Les maisons se composent d’une succession de cours intérieures et de halls répartis sur un axe longitudinal qui ouvre une perspective sur toute la longueur de la maison. Au rez-de-chaussée, l’architecture est typiquement tamoule, avec son porche d’entrée et sa cour centrale entourée de petites pièces. Dans les étages supérieurs on retrouve les canons de l’architecture occidentale de l’époque illustrés par ses colonnades, corniches et balustrades.

Les matériaux de construction, la décoration et le mobilier ont été pour la plupart importés des pays d’Asie orientale et d’Europe.

Après la seconde guerre mondiale, ruinés, de nombreux Chettiars émigrent en Asie du sud, en particulier au Sri Lanka, en Birmanie ou Malaisie, à la recherche de nouvelles perspectives. Le Chettinad tombe dans l’oubli et peu de personnes veulent s’investir pour restaurer la splendeur passée de ces demeures.

chettinad21

Saratha Vilas

Deux architectes français, Michel Adment et Bernard Dragon, ont pourtant relevé ce défi. En 2010, ils restaurent avec goût l’ancienne demeure d’un Chettiar (Subramanian Chettiar) pour la transformer en maison d’hôtes de charme (Saratha Vilas). En parallèle, ils créent l’association ARCHE-S, dont les objectifs sont de préserver et de promouvoir le patrimoine culturel et naturel de la région du Chettinad.

=> sarathavilas.com
=> arche-s.org

Espérons que le charme de cette région opérera sur les hautes instances pour que ces palais oubliés puissent enfin être reconnus internationalement et protégés.


A découvrir aussi…


L’atelier de tissage de sari à Kadiapatti


 Le sari Kandaangi ou sari Chettinad est réputé pour sa large gamme de couleurs, ses teintes contrastées et motifs à rayures. Il a tendance à être plus épais et plus durable. Autrefois, le sari était drapé seul sur tout le corps sans aucun autre vêtement. En outre, à l’origine, la largeur du sari était beaucoup plus courte que la largeur actuelle dans le but délibéré de montrer les bracelets de chevilles que les dames portaient !

Les saris en coton du Chettinad


Les temples dédiés à Ayyanar


chettinad26

Temples à Ayyanar

Ayyanar est le dieu protecteur des villages tamouls. On dit qu’il protège les villageois des calamités qui menacent les communautés agricoles. Ces sanctuaires sont reconnaissables à leur rangée de sympatiques chevaux souriants en terre cuite.


Les carreaux décoratifs d’Athangudi


Attangudi ou Athangudi est un petit village du chettinad célèbre pour la fabrication de carreaux décoratifs ‘Athangudi’ fabriqués à la main et peints de motifs traditionnels. Ils ornent les palais du Chettinad.


La cuisine du Chettinad


Le Chettinad est aussi célèbre pour sa cuisine qu’on dit être la plus aromatique et la plus épicée de l’Inde du Sud. Elle utilise une grande variété d’épices fraîchement moulues. Cette cuisine est connue pour être non-végétarienne, utilisant fréquemment du poisson, des fruits de mer, du poulet et mouton. La plupart des plats sont accompagnés de riz ou de dosas, appams, idiyappams et idlis.


Laissez un commentaire :)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.