Hampi, l’incroyable cité des rois Vijayanagara

coeur Hampi, la cité des rois Vijayanagara, est l’un des sites les plus grandioses de l’Inde. Classée au patrimoine mondial de l’humanité, elle comprend des milliers de vestiges s’étirant sur plus de 4 000 hectares. Hampi est un véritable trésor niché au creux d’un désert de rochers polis amoureusement par le temps.

Hampi est composée principalement des vestiges de la capitale de l’empire Vijayanagara (14e-16e siècle), dernier grand royaume hindou fondé par les princes télégous en 1336. A son apogée, cette cité comptait plus d’un million d’habitants, ce qui est pour l’époque une population très importante.

En 1565, la cité sera brutalement abandonnée, pillée et détruite après la défaite contre les musulmans du Deccan.


Hampi Utsav


Hampi
Le festival d’Hampi 

Le festival d’Hampi également connu sous le nom de « Vijaya Utsav » est célébré depuis les temps des rois Vijayanagar. Des artistes renommés de toute l’Inde viennent se produire dans le cadre exceptionnel du site d’Hampi.


Et maintenant, suivez le guide !


Lotus Mahal (Cité royale)


Hampi
Le palais en forme de lotus à demi éclos

Nous commençons la visite d’Hampi par la cité royale et son élégant « Lotus Mahal ».

Ce petit édifice de couleur rose doit son nom à sa forme qui ressemble à un lotus à demi éclos. On ne sait pas exactement quelle était sa fonction. Il est situé dans ce qui était probablement le zenana (le harem).

Hampi
Les arcades du palais du lotus

Etable à éléphants (cité royale)


Hampi
L’étable des éléphants

Toujours dans la cité royale, on trouve un bel ensemble d’architecture indo-islamique qui fut autrefois l’étable des éléphants.

C’est l’un des monuments les mieux sauvegardés de Hampi. Il comprend onze pièces surplombées de dômes où les éléphants royaux étaient gardés.

Hampi
Un autre angle de vue sur les étables

Mahanavami Dibba | Sabha Mantap (cité royale)


Hampi
Fresques sur le Sabha Mantap

Le Sabha Mantap dont la base ressemble à une pyramide Inca est un mémorial de la victoire construit par le roi Krishnadevaraya. Il possède de très beaux bas-reliefs finement sculptés de personnages et d’animaux.

Cette structure a ensuite été utilisée comme une scène pour différentes activités, des spectacles entre autres. 


 Pushkarni, puits à paliers (cité royale)


Hampi
Le puits à palier

A quelques mètres du « Mahanavami Dibba », un aqueduc soutenu par des blocs de pierre nous guide vers un magnifique puits à paliers d’une symétrie parfaite. Cette construction de 22 m de large par 7 m de profondeur n’a été découverte qu’en 1987, elle était alors enfouie sous des amas de terre.


Queen’s bath | Les bains de la reine (cité royale)


Hampi
Les bains de la reine

La façade extérieure très sobre de cet édifice ne laisse pas deviner un tel raffinement intérieur. Ce bain de style indo-islamique consiste en un bassin rectangulaire entouré de véranda et de balcons. Il servait probablement aux reines du harem.


Temple Sasivekalu Ganesha


« Sasivekalu » signifie « graine de moutarde ». C’est ainsi que ce monolithique du dieu Ganesha, de plus de deux mètres de haut, est affectueusement surnommé ; peut-être est-ce en raison du ventre tout rond du dieu à tête d’éléphant ?

Hampi
Le Ganesh Sasivekalu entouré dans une salle ouverte à piliers

Dans la mythologie hindoue, Ganesha est connu pour sa gloutonnerie. On raconte qu’un jour, il a englouti tant de nourriture que son ventre a presque failli éclater. Il a alors attrapé un serpent et l’a attaché autour de son ventre en guise de ceinture de soutien.


Temple Kadalekalu Ganesha


Hampi
Le Ganesh Kadalekalu


Le temple Kadalekalu est un autre monolithique dédié au dieu Ganesha, de 4,5 m de haut entouré d’un sanctuaire aux colonnes sculptées d’éléments mythologiques.


Colline Hemakuta


Cette colline, proche du temple de Virupaksha, est parsemée d’une trentaine de petits sanctuaires, d’arcades et de pavillons.

Hampi
Les temples de Shiva sur la colline Hemakuta

L’ensemble de la colline était fortifié par de larges murs en pierre dont il ne reste que des ruines maintenant.

Un mythe raconte que c’est sur cette colline que le dieu Shiva a fait pénitence avant d’épouser Pampa, une déesse associée à la rivière Tungabhadra. Shiva fut si impressionné par sa dévotion qu’il consentit à l’épouser. Sur ce, une pluie d’or tomba sur cette colline ; « Hema » en sanscrit signifie « or ».

Hampi
Un autre temple sur la colline avec vue sur Hampi

Un grand nombre de temples sur la colline Hemakuta sont dédiés à Shiva. Certains sont antérieurs à la période Vijayanagara (1309-1310) et d’autres dénotent par l’aspect pyramidal de leur shikhara (clocher) ressemblant à ceux des temples jaïns.


Temple Virupaksha


Hampi
Le temple de Virupaksha dédié à Shiva


Virupaksha est le temple principal de Hampi, toujours en activité. L’histoire de ce temple commence au 7e siècle, donc bien avant l’empire Vijayanagar.

Hampi
Un des gopurams du temple

Ce n’était alors qu’une petite structure qui fut agrandie par la suite sous le règne des souverains Vijayanagar. Il est dédié à Shiva sous sa forme de Virupaksha, c’est-à-dire en tant qu’époux de la déesse locale Pampa.

Hampi
Détail du temple de Virupaksha

Hampi Bazaar


Hampi
Le bazar d’Hampi avec le temple de Virupaksha tout au fond

Connu aussi sous le nom de « Virupaksha Bazaar », le bazar d’Hampi consiste en une longue rue qui part du temple Virupaksha jusqu’au monolithique de Nandi.

Les deux côtés de la rue sont bordés de pavillons qui étaient occupés, du temps des rois Vijayanagar, par les nobles et les échoppes.


Yeduru Basavanna, monolithique de Nandi


Le très ancien monolithique de Nandi


A la fin du « Hampi Bazaar » se tient une grande statue de Nandi taillée dans un seul bloc de pierre. Nandi est la monture (Vahana) du dieu hindou Shiva.


Colline Matanga


Les marches escarpées de la colline de Matanga

A droite du monolithique de Nandi, une montée escarpée d’une demi-heure, au milieu de roches rondes, nous mène en haut de la colline de Matanga. L’endroit est parfait pour avoir une vue panoramique de Hampi. 

Sculpture du dieu Vishnou en haut de la colline

Un temple en ruine de Veerabhadra (Shiva) nous accueille à son sommet. La colline est mentionnée dans la mythologie hindoue (le Ramayana) ; c’est le lieu où le sage Matanga aurait établi son ermitage.

Vue sur Hampi du haut de la colline de Matanga

Temple Achutaraya


Les gopurams (tours) du temple de Achutaraya

En redescendant de la colline de Matanga et en continuant vers le nord, on tombe sur le temple Achutaraya, construit en 1534 EC ; un bel exemple de l’architecture Vijayanagar sous sa forme la plus avancée.

Ce fut l’un des derniers projets architecturaux de la cité avant la chute de l’empire.

Le temple est dédié à Tiruvengalanatha, une forme du dieu hindou Vishnou.

Statue de Vishnou dans le temple de Achutaraya

La balance du roi


La balance qui servait à peser le roi avec de l’or et des pierres précieuses

La balance du roi est, comme son nom l’indique, une balance de 5 m de haut où, lors de cérémonies spéciales, le roi se pesait avec de l’or et des pierres précieuses avant de les distribuer aux prêtres.


Temple Vitthala


Le fameux char en pierre du temple de Vitthala

Vitthala est assurément le plus célèbre temple d’Hampi dédié au dieu Vishnou et joliment sculpté dans un style dravidien.

L’intérieur du temple magnifiquement sculpté

Mise à part son très beau char en pierre que l’on retrouve sur bon nombre de photographies, une autre des attractions de ce temple est ses 56 piliers musicaux connus aussi comme les piliers SA RE GA MA (la gamme musicale indienne).

Dans la cour, on peut aussi admirer un magnifique frangipanier centenaire.

Le frangipanier centenaire du temple de Vitthala

Temple Sri Krishna et Pushkarani kund


En revenant sur nos pas, en direction de la cité royale, on tombe sur le temple de Sri Krishna qui a été construit par le roi Krishnadevaraya en 1513 pour célébrer la conquête du royaume d’Udayagiri.

L’entrée du temple de Sri Krishna 


L’idole principale qui était installée dans le temple représente Balakrishna (le Seigneur Krishna enfant). Cette statue est maintenant exposée au musée d’État de Chennai.

Les sculptures de ce temple sont particulièrement raffinées, notamment l’entrée avec son gopuram (tour) rouge, mais aussi les balustrades des escaliers du temple flanquées de yalis, les lions mythologiques.

Un yali, le lion mythologique

En face du temple se trouve un « pushkarani », un bassin sacré. La plupart des grands temples de Hampi ont un bassin attenant. Ils servaient de réservoir d’eau et étaient aussi utilisés pour les rituels.

Le bassin pushkarani

Temple Badavinlinga


L’immense Shiva-lingam immergé du temple de Badavinlinga

Le temple Badavinlinga renferme un des plus beaux monolithiques de Shivalingam qu’il m’ait été donné de voir.

Le lingam de 3 mètres de haut se trouve dans une petite pièce conçue comme un impluvium. Le lingam reçoit l’eau de pluie par le toit et un système de canaux amène l’eau dans le bassin carré pour que le lingam reste toujours immergé.


Ugra Narasimha


Narasimha, l’homme-lion, est l’une des dix incarnations du dieu hindou Vishnou.

Narasimha, une des incarnations du dieu vishnou

C’est la plus grande statue de Hampi et la plus emblématique. Narasimha est assis sur un serpent géant enroulé appelé Shesha. Les sept têtes du serpent forment une capuche au-dessus de Narasimha.

Le dieu se trouve dans une position de yoga, jambes croisées, avec une ceinture de soutien autour des genoux. Il arbore des yeux exubérants et des crocs qui lui donnent un air féroce.


Underground Shiva Temple


Le temple souterrain d’Hampi


Ce temple semi-enterré dédié à Shiva est immergé en partie dans l’eau. On ne connaît que peu de choses sur cette construction, cependant les archéologues pensent qu’il serait un des plus vieux temples de Hampi.


Laissez un commentaire :)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !