Delhi, New Delhi et Old Delhi

Delhi abrite en son sein New Delhi, la capitale du pays. Une mégalopole où les buildings ultra-modernes côtoient les vieilles échoppes et bazars aux rues alambiquées. Si l’attrait pour cette mégalopole n’est pas tout de suite évident, elle saura peut-être vous charmer par les vestiges de son histoire moghole et britannique.

Delhi a été la capitale historique de plusieurs empires indiens. En 1526, les Moghols établissent leur capitale dans la partie de la ville maintenant connue comme le Vieux Delhi. Au début du 20ème siècle, pendant la colonisation britannique, le gouvernement britannique décide de déplacer la capitale de Calcutta (maintenant Kolkata), jugée trop excentrée, vers la ville de Delhi : New Delhi est ainsi construite au sud de la vieille ville et devient la capitale de l’Empire britannique des Indes en 1911. En 1947, l’Inde indépendante confirme New Delhi comme capitale.

On confond souvent Delhi et New Delhi. New Delhi constitue une municipalité de près de 250000 habitants au sein du territoire de Delhi, dont elle est également la capitale et qui compte près de 17 millions d’habitants.

Festivals à ne pas manquer


art fair by priyanka_21--621x414India Art Fair : India Art Fair a lieu à New Delhi en janvier et accueille la plus grande manifestation d’art contemporain d’Asie du Sud. Le programme de l’India Art Fair comprend des exhibitions d’art, des conférences, des projets et des événements à travers la capitale avec un accent mis sur l’expérience et l’éducation culturelle.

www.indiaartfair.in


jazz-utsav1Jazz Utsav Festival : Le Jazz Utsav Festival, connu également sous son ancien nom Jazz Yatra, est organisé tous les ans au mois de Décembre. Ce festival de jazz attire des artistes de jazz de renommée internationale ainsi que de jeunes talents du monde entier. Il se tient pendant trois jours à la Federation of Indian Chamber of Commerce and Industry – FICCI Auditorium. – jazzutsav.teamworkarts.com


Delhi-International-Arts-Festival-20151Delhi International Arts Festival – DIAF : New Delhi accueille tous les ans au mois de décembre le Festival International des Arts. Cette manifestation culturelle rend hommage à tous les arts vivants : musique, cinéma, théâtre et danse. Les concerts, les projections et les spectacles se tiennent dans plusieurs endroits de la capitale et sont tous proposés à titre gracieux. Le festival accueille des artistes indiens et étrangers. On y trouve donc tous les genres et tous les styles. La manifestation est organisée par l’’Indian International Center de New Delhi (IIC). iboblr.in/~diaf/


music-extravaganza-qutub-festival-2012Qutub Festival : Ce festival de danse et musique d’influence soufie a lieu au mois de novembre-décembre pour commémorer l’importance historique du monument Qutub Minar à Delhi.
Se déroulant dans le décor majestueux du Qutub Minar lui-même, le festival programme des artistes de renom interprétant entre autres des chants ghazals et qawwalis. www.seher.in/qutub.htm


international-mango-festivalInternational Mango Festival : Le Festival international de la Mangue, a lieu chaque année à New Delhi au début de l’été et met en vedette la mangue pendant deux jours.
Plus de 550 variétés de mangues sont exposées. Le festival comprend aussi des programmes culturels et des activités ludiques comme une démonstration de sculpture sur mangue, un spectacle de magie, un quiz sur les mangues…etc


Suivez le guide !


Chandni Chowk (Vieux Delhi)***


Chandni Chowk est un immense bazar dans le Vieux Delhi construit au 17ème siècle par l’empereur moghol Shah Jahan.

Cet endroit bouillonnant est un des plus grands marchés de gros en Inde.

La partie la plus intéressante du Chandni Chowk est ses ‘galis’, des ruelles étroites bouillonnantes de vie.

Parmi  elles, une se distingue tout particulièrement : la célèbre ‘Paratha Wali Gali’, la rue des Paratha (pain frit indien).

Certains restaurants en ont fait leur spécialité et sont fiers d’afficher les nombreuses personnalités venues s’y restaurer (les familles Gandhi et Nehru pour ne citer qu’elles).


Red fort (Vieux Delhi)**


red-fortLe Fort Rouge ou Lal Quila était la résidence des empereurs moghols.

Construit en 1638 sur 103 hectares et entouré de 3 kms d’enceintes fortifiées, il renferme quelques beaux exemples d’art moghol mais aussi perse, indien et européen.


Tombe d’Humayun***


Classé au patrimoine mondial de l’humanité, ce majestueux édifice est la sépulture de l’empereur moghol Humayun commandé par sa première femme Bega Begum en 1569.

C’est le premier exemple de tombe-jardin du sous-continent indien. Le complexe comprend la tombe de l’empereur et de ses deux épouses Bega Begum et Hamida Begum ainsi que 150 membres de la famille royale. On dit qu’il aurait servi d’exemple pour la construction du Taj Mahal.


Jama Masjid (Vieux Delhi)***


f

Le Jama Masjid est une magnifique mosquée, commandée par l’empereur moghol Shah Jahan en 1650 et construite en 6 ans.

C’est la plus grande de l’Inde pouvant accueillir jusqu’à 25 000 fidèles. Elle comprend trois grandes entrées, quatre tours et deux minarets de 40m de haut.


Qutb Minar***


qutub-minar

Monument étonnant, ‘la tour de la victoire’ est le plus haut minaret indien.

Classé au patrimoine mondial de l’humanité, sa construction a démarré en 1192 sous l’ordre de Qutb ud din Aibak, le premier sultan de Delhi.

Il mesure plus de 72 m de haut avec un diamètre de 14 m à la base et de 3 m à son sommet. Autour du minaret, se trouve un ensemble de structures intéressantes dont la mosquée Quwwat ul-Islam, la première construite en Inde.


Temple du Lotus**


Un des édifices les plus connus de Delhi de par son architecture unique en forme de lotus.

Ce lieu consacre l’unité des religions et de l’humanité chère à la foi Baha’ie. La foi Baha’ie a vu le jour au 19ème siècle en Perse.

Son fondateur est Baha’u’llah, un noble persan porteur d’un message spirituel dont la finalité est d’établir l’unité des religions et de la race humaine.

Le ‘lotus temple’ est considéré comme la maison mère de cette foi.


 Temple d’Akshardham***


Akshardham - Delhi

Temple absolument ‘gigantissime’ dédié à Swaminarayan (1781-1830), une personnalité centrale de la forme moderne de l’hindouisme.

Inauguré en 2005, le monument principal fait 109 m de long, 96 m de largeur et 43 m de haut.

On reste admiratif devant la beauté de l’architecture et le travail de la pierre.

Sécurité maximum oblige, aucune photo n’est permise et vous laissez vos affaires à l’entrée.


Dargah de Hazrat Nizam ud-din***


Dargah Hazrat Nizam ud-din

Le Dargah de Nizamuddin est le sanctuaire qui abrite le tombeau de Hazrat Khawaja Nizamuddin Auliya (1238-1325), grand saint soufi indien.

Ce lieu de foi intense attire non seulement les fidèles musulmans mais aussi ceux des autres confessions.

La ferveur spirituelle de cet endroit sacré est à son maximum le soir, quand résonnent les dhikr (psalmodies) et les chants soufis qawwali.

Une atmosphère à ne surtout pas manquer !


Temple Sri Radha Parthasarathi ISKCON**


Sri Sri Radha Parthasarathi est un des temples de l’organisation spirituelle ISKCON.

Ce temple de 1993 est dédié à Krishna sous la forme de Parthasarathi.