Jodhpur, la ville bleue du Rajasthan

Dominée par son imposant fort dit le ‘magnifique’, Jodhpur, la ville bleue, a su mettre en valeur son riche patrimoine et ses atouts touristiques en organisant de nombreux festivals culturels de haut vol. Les saisissants paysages du désert du Thar qui l’entourent et les ruelles colorées de la vieille ville font qu’on ne lasse jamais de Jodhpur.

Jodhpur
Un rickshaw vintage devant un des murs bleu de Jodhpur

Ancienne capitale du Marwar et deuxième ville du Rajasthan, Jodhpur a été fondée en 1459 par Rao Jodha, chef du clan des Rajputs Rathore.

Ses nombreuses maisons peintes en bleu, lui valent d’être surnommée la ‘ville bleue’. Le bleu indiquait à l’origine que la maison appartenait à des personnes de la caste des brahmanes. Cette couleur aurait aussi la propriété de repousser les moustiques et de protéger de la chaleur.


Festivals à ne pas manquer


World Sacred Spirit festival


Jodhpur

Le World Sacred Sufi Spirit Festival regroupe des artistes éminents du monde entier et explore le sacré sous différentes formes d’arts comme la musique, le chant, la danse et la poésie. Un festival de musique sacrée d’inspiration soufie qui a pour cadre les sites prestigieux et magiques du Fort Ahhichatragarh de Nagaur et du Fort Mehrangarh à Jodhpur…

LIRE LA SUITE +


Rajasthan International Folk Festival


Jodhpur

Rajasthan International Folk Festival (Jodhpur RIFF ou Jodhpur folk festival) est un festival de musique annuel qui se tient dans et autour du Fort Mehrangarh et organisé pour promouvoir les arts folkloriques traditionnels. Le festival est une scène ouverte à tous les artistes folkloriques et musiciens de l’Inde ainsi que de part le monde. Près de 250 musiciens et artistes s’y produisent…

KNOW MORE ABOUT IT


Marwar Festival


Jodhpur

Le Marwar Festival regroupe des festivités populaires qui se déroulent chaque année à Jodhpur. La musique et la danse de la région Marwar est le thème principal de ce festival. La première journée commence par une parade suivie de diverses attractions comme du tatouage de chameau, des courses, des concours divers de nouage de turbans ou de la plus longue moustache…

KNOW MORE ABOUT IT


Et maintenant, visitons Jodhpur !


Fort Mehrangarh


Jodhpur
L’entrée du fort Mehrangarh

Mehrangarh est sans conteste un des plus beaux forts du Rajasthan. Il a, sûrement pour cette raison, été surnommé le ‘fort magnifique’. Son aspect extérieur brut ne nous prépare pas à des intérieurs si raffinés.

Une des pièces du fort

Le fort a été commencé en 1460 EC par Rao Jodha, le fondateur de Jodhpur et il faudra près de deux siècles de plus pour qu’il prenne sa forme actuelle. Il surplombe la ville de 120 m et est entouré de murs épais et imposants. À l’intérieur de son enceinte, on trouve plusieurs palais connus pour leurs architectures délicates et leurs vastes cours.

Un des anciens palanquins de la famille royale

La plupart des pièces du fort ont été transformées en musée, un des plus riches du Rajasthan. Il y a, entre autres, une exposition de vieux palanquins royaux, de costumes du Marwar et une galerie de turbans.

Une des cours du fort

Zipline (tyrolienne) – Fort de Jodhpur


Jodhpur
Et hop! Je me lance ! 🙂

Dans l’enceinte du fort, en dessous de l’entrée, prenez votre courage à deux mains et partez pour une balade dans les airs ! La tyrolienne sur les créneaux extérieurs du fort Mehrangarh vaut vraiment le détour, un régal pour les yeux, l’adrénaline en plus.


Jaswant Thada


Le Jaswant Thada

Sur la route, à un kilomètre du fort, on découvre le Jaswant Thada, le lieu de crémation des Maharajas de Jodhpur. Il a été inauguré en 1899 par le Maharaja Sardar Singh en mémoire de son père le Maharaja Jaswant Singh II. Il est entièrement construit de marbre blanc finement sculpté et poli de façon à ce que les rayons du soleil viennent l’habiller d’une couleur chaude.

Détails du mémorial sculpté dans le marbre blanc

Marche dans l’ancienne cité, Navchokiya & Pachetia Hill


jodhpur
Gardiens de la ville bleue 🙂

S’il y a une chose à ne pas rater à Jodhpur, c’est bien la balade dans l’ancienne cité de jodhpur (Navchokiya et Bramh puri) à travers les ruelles bordées de vieilles demeures (havelis). Le nom de ‘ville bleue’ prend ici tout son sens.

jodhpur
Une des anciennes portes de la vieille ville

Vous pouvez vous y rendre seul(e), mais un guide est préférable, la balade pouvant se transformer en vrai labyrinthe ; les informations données par le guide sont par ailleurs toujours précieuses.

jodhpur
Du bleu et encore du bleu…

Après une marche d’environ deux heures, le point d’arrivée, de préférence au coucher du soleil, est la colline de Pachetia. Ici, la vue sur l’ensemble de la ville et sur le fort est imprenable.

jodhpur
La vue imprenable de la colline de Pachetia

Clock Tower, Sardar Bazaar (vieille ville)


Épices dans le marché sardar

Il fait toujours bon flâner dans les bazars en Inde. C’est le moment ou jamais de lâcher prise, de se laisser envoûter par les couleurs et les fragrances, de venir au contact des Indiens et de découvrir de nouvelles saveurs…

Vendeur de passementerie autour de la tour de l’horloge

Le Sadaar bazar est sûrement le marché le plus connu de Jodhpur. Ici, vous trouverez de tout, épicerie, fruits et légumes, passementerie, vêtements et de rafraîchissants jus de fruits au ‘Om Juice Corner’.

La ‘clock tower’ illuminée chaque soir

Au centre de la place du bazar trône la ‘Clock tower’ ou Ghantagar mise en valeur à la tombée de la nuit par de beaux éclairages colorés. Cette tour de l’horloge fut bâtie par le Maharaja Sardar Singh, d’où le nom du bazar.


Kunj Bihari Ji temple (vieille ville)


L’entrée du temple

À proximité de la tour de l’horloge, on trouve le temple Shri Kunj Bihari Ji, mon temple préféré à Jodhpur, dédié à Thakur Kunj Bihari Ji, une forme du dieu Krishna.

Il a été construit en 1847 par le Maharaja Vijay Singhiji à la mémoire de son fils, Sher Singh, décédé très jeune.

L’autel

Tunwar ji ka jhalra (puits à paliers)


Le puits Tunwar ji récemment rénové

Le puits à paliers Tunwar ji (jhalra veut dire puits en langue locale) est situé dans le quartier le vieux Jodhpur. C’est une merveille architecturale construite en 1748 par la Maharani Bada Tunwar Ji épouse du Maharaja Abhaya Singh de Jodhpur (1702 – 1749).

Le puits est resté longtemps inconnu des touristes, car il était en piteux état. On passait devant sans le voir. Je l’ai découvert seulement lors de ma troisième visite à Jodhpur !

Lorsque sa rénovation a été achevée vers 2016, le quartier s’est soudainement transformé et des boutiques chics ont ouvert tout autour. C’est maintenant l’endroit où il faut être !

Le puits en fin de journée où les jeunes de la ville se donnent rendez-vous

Palais Umaid Bhawan (5 km)


Vue aérienne du palais Umaid Bhawan |Photo : Sam

Cet édifice imposant est l’actuelle demeure du Maharaja et de sa famille. C’est une des plus grandes résidences privées du monde. La construction a duré de 1929 à 1943 et porte le nom de son commanditaire, le Maharaja Umaid Singh.

Seul le petit musée dédié à la famille princière est ouvert au public. Si votre portefeuille le permet, vous pourrez vous offrir une nuit à l’hôtel 5 étoiles du palais géré, depuis 1972, par le Taj Hotels Resorts and Palaces.

Splendeur et luxe

Mandore (9 km)


Les jardins de mandore

Mandore, située à 9 km de Jodhpur, est l’ancienne capitale du royaume du Marwar. Elle fut abandonnée au milieu du 15e siècle, les invasions répétées ont eu raison d’elle. La capitale sera déplacée au fort Mehrangarh pour assurer une meilleure protection du royaume de Marwar.

Un des mémoriaux

Il ne reste de cette jadis florissante capitale que les jardins de Mandore qui abritent des temples anciens et des cénotaphes royaux construits en grès rouge.


Temple Bullet Baba – Om Banna (50 km)


Jodhpur
La 350 CC Royal Enfield Bullet de Om Banna

Bullet Baba est un temple dont la déité est… Une moto ! Incredible India ! Alors, comment une moto peut-elle faire l’objet d’un culte ? La réponse se trouve dans une légende populaire.

En 1991, un jeune homme du nom de Singh Rathore Om (Om Banna) se rendait dans la ville de Chotila sur sa moto, une 350 CC Royal Enfield Bullet, quand il heurta un arbre et fut tué sur le coup. Après l’accident, la moto fut amenée au poste de police voisin, mais elle se déplaça de nouveau vers le site de l’accident, et cela, plusieurs fois de suite. Les villageois eurent ouï de ce miracle et firent bâtir un temple à l’endroit même de l’accident.

Jodhpur
Autel en mémoire de Om Banna

Ce temple situé sur la route Udaipur – Jodhpur est maintenant dédié aux voyageurs qui s’arrêtent et prient pour un voyage sans heurts. Il est même de coutume d’offrir de l’alcool à la Bullet… On n’est plus à une originalité près !


Osian (67 km)


Jodhpur
Temple jaïn d’Osian

S’il vous reste du temps, n’oubliez pas de visiter Osian, une ancienne cité du désert qui était, pendant le règne des rois Gupta (320 – 550 EC), une étape indispensable pour les caravanes de chameaux. Cette ville fut aussi un haut lieu du jaïnisme du 8e au 12e siècle….

LIRE LA SUITE +

4 Comments on “Jodhpur, la ville bleue du Rajasthan”

  1. Bonjour
    Intéressée par vos voyages, j’aimerais vous adresser un mail mais je ne trouve pas votre adresse mail
    Pouvez vous svp me la communiquer par retour ?
    Bien cordialement

    • Merci Annick, je vous envoie un email sous peu. Vous pouvez aussi me contacter via l’onglet “contact” de mon site
      à bientôt
      Mathini

Laissez un commentaire :)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !