Modhera, le majestueux temple du soleil du Gujarat

Modhera est une terre légendaire. On raconte qu’après avoir vaincu le roi-démon Ravana au Sri Lanka, le dieu Rama et son épouse Sita s’y arrêtèrent sur le chemin du retour. Il n’est donc pas étonnant que les souverains Solankis aient choisi ce sol sacré pour y bâtir un temple du soleil de toute beauté qui égale celui de Konark dans l’Odisha ou Martand au Cachemire.


La légende


On dit que Modhera est le lieu d’origine de la communauté brahmane ‘Modha’.
La légende raconte que ses membres ont reçu Modhera comme krsnarpana (cadeau) à l’occasion du mariage des divinités hindoues Sita et Ram.

La déesse modheshwari

Selon les textes mythologiques du Skanda Purana, après avoir vaincu le démon-roi Ravana, Rama aurait consulté le sage Vasishta Muni pour qu’il lui montre un Dharmaranya Kshetra (endroit de pénitence) où il pourrait se purifier du meurtre su démon Ravana.

Le sage lui montra la région de Modhera. Le Seigneur Rama s’installa dans un village appelé Modherak où il effectua un Yajna (rituel du feu). On dit que le village de Modherak serait celui connu maintenant sous le nom de Modhera.

Un temple dédié à la déesse Modheshwari, déité de la communauté brahmane Modha, était situé à l’origine dans le complexe du temple du soleil, il se trouve maintenant à l’ouest de la ville de Mehsana, à 15 kms de Modhera. Matangi Modeshwari Mata est un aspect de la déesse Durga. Elle possède dix-huit bras, chacun pourvu d’une arme ou accessoire dont un trishul (trident), une khadga (épée), un talwar (sabre), un kamandala (pot), une shankha (conche), une gada (massue) et un damaru (tambour).


L’histoire du temple de Modhera


Le temple du soleil de Modhera est situé sur la rive de la rivière Pushpawati, à 100 km d’Ahmedabad et a été bâti en 1026 sous le règne de Bhima Deva 1er (dynastie des Solankis).

Les Solankis se considéraient issus de la Suryavamsha, la lignée solaire, ils dédièrent donc le temple à Surya, le dieu soleil. 


Les rois Solanki étaient de grands bâtisseurs et amoureux des arts. Ils ont inscrit leur notoriété dans l’histoire à travers de splendides monuments, notamment le Rani-Ki-Vav (puits à paliers) à Patan, les temples jaïns à Taranga et le temple Rudra Mahal à Siddhpur.

L’architecture du temple


Le temple de Modhera a beaucoup souffert des invasions mogholes. Cependant les vestiges de ce magnifique monument laissent deviner sa beauté passée et témoignent du caractère sacré du site.


Le complexe du temple est une merveille d’ingénierie, bâti conformément au ‘Shilpa Sastra’

Le Silpa Sastra est la science de l’art et de l’artisanat tels qu’incrit dans les anciens textes indiens. Dans le cadre de la conception d’un temple, les Shilpa Shastra ou Vaastu Shastra sont des manuels prescrivant entre autres choses, les proportions d’une figure sculptée, la composition à donner, le symbolisme, ainsi que les règles de l’architecture.

Des principes d’astronomie y ont été soigneusement intégrés : Construit sur le tropique du Cancer, l’édifice a été conçu de telle sorte que les premiers rayons du soleil tombent sur l’idole principale du temple au moment des équinoxes.

Le temple de Surya se compose de trois éléments distincts alignés sur un même axe :


1 – Le Surya Kund (bassin de Surya)

Au premier plan du complexe, se trouve un magnifique bassin à la géométrie parfaite. Ce grand réservoir d’eau de 50 x 20 m dans lequel le temple se reflète avec panache était utilisé par les fidèles pour effectuer leurs ablutions rituelles.

On y trouve 108 petits sanctuaires tout autour. Quatre plus gros sanctuaires sont dédiés à Vishnu à l’est, à Ganesh et Sitala Mata au sud et à Nataraja à l’ouest. Le kund est pourvu de quatre paliers. On accède à chaque palier par des escaliers de forme pyramidale typique des baolis (puits) du Gujarat.

2 – Le Sabha Mandapa

Une grande torana (arche), dont il ne reste aujourd’hui que deux piliers finement ciselés, ouvre la voie du Sabha Mandapa.

modhera

La grande torana à l’entrée du temple

Le Sabha Mandapa est un hall utilisé pour les rassemblements religieux. Conçu sur un plan octogonal et ouvert sur les quatre côtés, il est orné de 52 piliers délicatement sculptés. Les sculptures représentent des scènes du Ramayana, du Mahabharata et de la vie de Krishna.

3 – Garbhagrha et Guha Mandapa

A l’arrière du Sabha Mandapa une autre structure construite sur une base en forme de lotus se compose d’un mandapa (hall) et d’un garbhagrha (sanctum sanctorum).

Le saint des saints abritait autrefois la statue de Surya.


Ce bâtiment a été édifié de façon à ce que les premiers rayons du soleil, à l’équinoxe, illuminent le visage, orné de pierreries, de Surya.

L’idole, aujourd’hui disparue, aurait été dérobée lors de la mise à sac de la région par Mahmoud de Ghazni.

Les murs sont creusés de douze niches dans lesquelles sont représentés les douze Adityas (12 aspects du soleil) et décorés de sculptures mettant en scène la vie humaine, de la naissance à la mort.

Les façades extérieures sont décorées de délicates sculptures de dieux et déesses, de faune et de flore ainsi que de sculptures érotiques.


Festival de danse de Modhera



Organisé par l’office du tourisme du Gujarat, le Modhera dance festival ou Uttarardh Mahotsav a pour toile de fond le majestueux temple du soleil de Modhera paré pour l’occasion de ses plus beaux habits de lumière. Il regroupe des troupes de danse et des artistes de toutes les régions de l’Inde et offre ainsi un panorama des divers styles de danse classiques indiennes…

EN SAVOIR +


A voir aussi à proximité


Mehsana


A environ 15 km de Modhera, la ville de Mehsana vaut le coup d’oeil pour plusieurs de ses temples, notamment celui de Simandhar Swami.

La ville est connue comme un centre de pèlerinage pour la religion jaïne. Ce temple imposant construit sur la route d’Ahmedabad est dédié au tirthankar (saint jain) actuel, Bhagwan Simandhar Swami. Dans l’astronomie jaïne, les Écritures prédisent l’existence d’une planète dans la direction nord-est, appelée Mahavideh Kshetra. Il est dit que Bhagwan y vit et instruit les gens de ce monde. L’immense idole de 9 mètres de haut est sculptée dans le marbre blanc et a été installée sous l’inspiration de Acharya Kailassagarsuri Maharaj Saheb en 1971.

Becharaji


La ville de Becharaji est célèbre pour son temple dédié à Bahuchar Mata, déesse de la fertilité et sainte patronne des hijras (les transgenres).

Le caractère hautement sacré du temple vient du fait que c’est une Shakti Peetha, les mains de Sati seraient tombées ici. Bahucharaji est aussi une Sidha Peetha, un lieu où les voeux des fidèles se voient exaucés.

EN SAVOIR +


Laissez un commentaire :)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !