Onam, le retour sur terre du roi Mahabali

Onam est le festival le plus important du Kerala. Il tombe durant le mois hindou de Chingam (août-septembre) et marque le retour sur terre du légendaire roi Mahabali. Onam est l’occasion de festivités hautes en couleur qui mettent en valeur le meilleur de la culture du Kerala et réunit des personnes de toutes les communautés. Visiter le Kerala pendant ces célébrations est un must.


La légende d’Onam


Il y a très longtemps de cela, un roi démon (Asura), appelé Mahabali, régnait sur le Kerala avec justice et bienveillance et était, par conséquent, très aimé de ses sujets. Mais il avait un grand défaut : il était très vaniteux et ambitieux. Dans les cieux, les devas (dieux) jaloux craignirent que le roi ne devienne plus puissant qu’eux.

Le dieu hindou Vishnou

Ils allèrent donc trouver le dieu Vishnou, le protecteur du monde, pour qu’il limite les pouvoirs du roi Mahabali. Vishnou prit alors la forme d’un nain brahmin nommé Vamana (la cinquième réincarnation de Vishnou) et demanda audience à Mahabali. Quand le roi vit le petit homme saint, il lui dit, plein de vanité, qu’il pourrait lui accorder n’importe quel souhait, car rien n’était impossible pour un grand roi comme lui.

onam
Vamana, la cinquième réincarnation du dieu Vishnou

Vamana demanda alors au roi de lui accorder autant de terre que pouvait couvrir trois de ses pas. Mahabali acquiesça sur-le-champ, ce n’était pas, à ses yeux, un souhait impossible à réaliser. Mais c’est alors que le nain grandit d’une façon gigantesque. Avec son premier pas, il couvrit le ciel, cachant jusqu’aux étoiles, avec son deuxième pas, il couvrit le monde souterrain.

Réalisant, un peu tard, que Vamana était le dieu Vishnou en personne et que son troisième pas allait couvrir et détruire la terre, Mahabali offrit humblement sa tête. Le Seigneur Vishnou plaça alors son pied sur la tête du roi et Mahabali fut poussé dans le monde souterrain (Pataal).

onam
Vamana posant son pied sur la tête de Mahabali | Peinture de Ravi Varma

Le roi Mahabali eut juste le temps de demander à Vishnou une dernière faveur : qu’il soit autorisé à visiter le Kerala une fois par an afin qu’il puisse veiller à ce que ses sujets sont heureux et prospères. Le seigneur Vishnou connaissant la bonté du roi envers son peuple lui accorda ce souhait.

Onam est donc le moment où, symboliquement, le grand roi Mahabali visite son peuple, et c’est la raison pour laquelle Onam est célébrée en grande pompe dans tout le Kerala.


Les célébrations


Onam dure 10 jours et donne lieu à des festivités qui trouvent nul équivalent en Inde.

Bien que ce festival trouve son origine dans la mythologie hindoue, Onam rassemble toutes les couches de la société et les personnes de toute confession.

onam
Masques du katakali pendant le festival de Athachamayam Thripunithura

Lors d’Atham, le premier jour d’Onam, des parades sont organisées dans les villes. Elles ont pour but de montrer la richesse de la culture kéralaise.

Le meilleur exemple se trouve à Thripunithura près de Kochi, où une procession (Athachamayam), véritable explosion de couleurs, expose toutes les formes d’arts folkloriques et classiques du Kerala comme les danses Kathakali et Mohiniyattom, l’art rituel du Theyyam et du Padayani et les percussions Pandimelam et Panchavadyam.

Thripunithura était autrefois la capitale de la famille royale de Kochi, ce festival d’Athachamayam avait pour but d’honorer le roi et la reine.

onam
Masque de la danse rituel Padayani, Thripunithura

Pendant Onam, l’entrée des maisons se pare d’un élégant tapis de fleurs géométrique appelé “pookalam”.

L’art du Pookalam, tapis de pétales de fleurs

Cet art floral qui demande beaucoup de patience et de créativité est censé porter chance et accueillir le retour du roi Mahabali. Traditionnellement, le pookalam est composé de dix anneaux définissant chacun un dieu hindou et les traits du motif sont réalisés avec de la bouse de vache considérée comme sacrée et purifiante.

Sadya Aranmula onam kerala
Le festin ‘Sadhya valla’ d’Aranmula

Cette période de réjouissances ne laisse pas les gourmets en reste. Des “Sadhyas”, véritables festins composés de riz, de différents curries, chutneys et desserts servis sur des feuilles de bananier nous rappellent que la cuisine du Kerala est l’une des plus savoureuses de l’Inde.

Les “bateaux-serpents” d’Aranmula

Une autre des attractions du festival d’Onam, et non des moindres, est la fascinante “Vallamkali”, une course de “bateaux-serpents” organisée sur la rivière Pampa dans le village d’Aranmula. Elle est liée au temple hindou Parthasarathy et a lieu chaque année autour des mois d’août et septembre, 4 jours après le Thiruvonam du festival d’Onam…

EN SAVOIR + SUR LA COURSE DE BATEAUX-SERPENTS

Et si vous n’étiez toujours pas rassasiés par tant de festivités, l’étonnant festival de Pulikali (danse du tigre) de Thrissur saura peut-être combler vos attentes !

Pulikali, la danse du tigre | Photo : Praphul Chandra

Faisant partie intégrante de la culture du Kerala, le Pulikali ou “danse du tigre” est un événement unique en Inde, divertissant et bon enfant. L’origine du Pulikali remonterait à plus de 200 ans, lorsque le Maharaja Rama Varma Sakthan Thampuran, alors maharaja de Kochi (Cochin), introduit cet art folklorique...

EN SAVOIR + SUR LE PULIKALI

[ Ma vidéo sur le carnaval d’Onam à Thripunithura ]


5 Comments on “Onam, le retour sur terre du roi Mahabali”

  1. Merci beaucoup pour cet article.Je suis intéressé par les histoires indiennes. Il y a peut-être la philosophie la plus complète dans la culture universelle. Il n’est présenté que métaphoriquement et nécessite une redécouverte continue. Mais elle reste vivante pour toujours. C’est génial.La psychologie humaine se retrouve dans ces histoires.De votre article, j’ai découvert de nouvelles choses à propos de ce personnage mythologique, le roi Bali.La philosophie indienne offre des solutions très ingénieuses pour la défaite des acres, qui offre en fait des solutions pour traiter nos propres blocages d’énergie.Si, en quelque sorte, j’ai commis des erreurs par écrit, pardonnez-moi. J’apprends le français maintenant.
    Cordialement,
    Oxana

    • Bonjour Oxana, mercy pour votre commentaire et votre français est très bon 🙂 en effet la philosophie et spiritualité indienne répond à beaucoup de nos questions. Il faut bien-sûr voir le côté symbolique de ces histoires mythologiques.
      Bien cordialement
      Mathini

Laissez un commentaire :)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !