Shravanabelagola, demeure du géant du Karnataka

Tel un phare, le colosse Gomateshvara semble protéger la ville de Shravanabelagola et guider le voyageur avec bienveillance. Haut lieu du jaïnisme, cette cité de rochers et palmeraies respire la quiétude.

Situé à 150 km de Bangalore dans l’état du Karnataka, Shravanabelagola littéralement “l’étang blanc de Shravana” comprend deux promontoires rocheux sacrés : Vindhyagiri et Chandragiri. Lové entre les deux, le bassin “biligola” (étang blanc) a donné son nom à la ville.

Shravanabelagola
Le bassin “biligola” (étang blanc) qui a donné son nom à la ville

La cité est un haut lieu du jaïnisme depuis plus de deux millénaires. L’histoire de la ville commence avec Bhagavan Bhadrabahu, le premier des grands Acharyas (maîtres jaïns) originaire d’Ujjain, dans l’Uttar Pradesh, qui vint s’établir à Shravanabelagola avec ses disciples.

Influencé par cet ascète, Chandragupta, le premier empereur Maurya qui régna sur une grande partie de l’Inde de 321 à 298 avant J.-C., s’installa à son tour dans cette région après avoir remis les rênes de son royaume à son fils.

Shravanabelagola
Bhagavan Bhadrabahu prodiguant son enseignement au roi Chandragupta | photo : jainliterature.weebly.com

La Colline de Vindhyagiri


Sur la colline Vindhyagiri, à 130 m d’altitude, se dresse Gomateshwara, une impressionnante statue de granit de 18 m de haut. Construite en 981 de notre ère par un général du nom de Chavundaraya, elle est considérée comme l’une des plus grandes statues de pierre monolithique au monde ; elle peut être vue à une distance de 30 km.

Shravanabelagola
Gomateshwara, le géant du Karnataka, une des plus grande statues de pierre monolithique au monde

Gomateshwara, aussi connu comme Bahubali, est le fils du premier Tirthankara (saint jaïn), Adinath.

Bahubali, défié par son frère Bharata, se battit avec lui pour l’accession au trône. Bien que Bahubali en sorti victorieux, il fût soudainement frappé par la futilité de cette lutte et renonça suite à cela à son royaume et à tous les autres plaisirs mondains. Il entra en profonde méditation pendant 1 an sans bouger dans une posture debout, si bien que des plantes grimpantes poussèrent autour de ses jambes. Il atteignit finalement l’état de béatitude, le Kevali Arihantha.

Shravanabelagola
Les 600 marches qui nous mènent au sommet de la colline Vindhyagiri
Shravanabelagola
Le temple Odegal

On atteint le sanctuaire de Gomateshwara en grimpant plus de 600 marches taillées à même la roche.

Sur le chemin, nous croisons le temple Odegal (Trikuta Basti). Il est composé de trois sanctuaires abritant chacun un Tirthankara sculpté dans le schiste.

La cellule principale contient une belle figure d’Adinath flanquée de deux porteurs de chamara (plumeau). Adinath est le premier des vingt-quatre saints jaïns.

Shravanabelagola
Adinath, la statue principal du temple d’Odegal
Shravanabelagola
Le temple renfermant la statue de Gomateshwara qui peut être vue à une distance de 30 km

Tous les douze ans, des milliers de fidèles se rassemblent dans le temple de Gomateshwara pour assister au Mahamastakabhishekam, une cérémonie spectaculaire durant laquelle on verse sur la statue divers ingrédients : du jus de noix coco et de canne, du lait, du ghee, du safran, du curcuma, de la pâte de santal, des pièces d’or et des pierres précieuses. Le prochain Mahamastakabhishekam aura lieu en 2024.

Le Mahamastakabhishekam | Photo : bahadur subash

La Colline de Chandragiri


En face de la colline Vindhyagiri, se trouve celle de Chikkabetta ou Chandragiri. Au sommet de ce promontoire rocheux de 61 m, un ensemble de beaux temples sont érigés.

Parmi eux, certains se démarquent particulièrement :

Le Brahmadeva Stambha, un immense pilier décoratif sculpté sur les quatre côtés de sa base : Kushmandini assis au nord, Padmavathi au sud, Yaksha à l’est et un cavalier au galop (emblème de Brahmadeva) à l’ouest.

Shravanabelagola
Le pilier sculpté Brahmadeva Stambha

Il a été érigé par un marchand jaïn sous le règne du roi de Mysore Chikka Deva Raja Wodeyar (1672-1704 après JC).

Brahmadeva est un dieu à l’origine hindou qui a été, au fil du temps, adopté par la foi jaïne. C’est une divinité gardienne populaire principalement représentée dans le Karnataka.

Le pilier vu du temple de Chandragiri avec le cavalier représentant Brahmadeva

Le temple de Kattale ou Padmavathi qui contient une idole de Yakshi Padmavathi et une immense statue en schiste d’Adinath, le premier saint jaïn.

Le temple de Kattale avec son immense statue en schiste d’Adinath

Le temple de Chandragupta qui possède un mur sculpté retraçant la vie de Chandragupta, le roi de la dynastie Maurya.

Le mur sculpté retraçant la vie de Chandragupta

La grotte de Bhadrabahu qui est supposée être le tombeau du maître jaïn du même nom. On y trouve les pieds du sage sculptés dans la roche.

Les pieds du sage jaïn Bhadrabahu

Bharata, une étonnante statue du frère de Bahubali, enterrée jusqu’au genou. Cette figure de 1,5 m de haut, taillée dans une variété de pierre de savon, n’a, en réalité, jamais été achevée.

Statue de Bharata, le frère de Bahubali, qui n’a jamais été achevée

A voir aussi à Shravanabelagola


Mathada Basti


L’entrée en laiton du Mathada Basti

Un mathada est un ashram* jaïn. On pense que le mathada basti aurait été rénové au 18e siècle.

* Ashram : ermitage spirituel ou monastères

La cour donnant sur les trois sanctuaires

L’édifice est de forme carrée couvert d’une galerie en verre. Il est composé de trois garbhagrihas (sanctuaires) et de somptueuses fresques colorées décrivant, entre autres, les audiences du roi Krishnaraja Wodeyar III, et la vie des Tirthankaras.

Les splendides fresques colorées du mathada

Bhandara Basadi


Le Bhandara Basadi

A côté du Mathada Basti se tient le Bhandara Basadi, un temple bâti en 1159 par Bhandari Hullayya, un trésorier du roi Hoysala Narasimha.

Cette structure rectangulaire soutenue par 12 piliers est aussi surnommée “le temple des 24 Tirthankaras”, car un de ses murs est flanqué des statues des 24 saints jaïns.

Un bel édifice pour finir en beauté la visite de Shravanabelagola.

Les 24 tirthankaras (saints jaïns) sur un des murs Bhandara Basadi

2 Comments on “Shravanabelagola, demeure du géant du Karnataka”

  1. Bonjour Mathini,

    J’espère que la visite de ces lieux étonnants sera sur mon périple …

Laissez un commentaire :)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !