Vrindavan danse au rythme du seigneur Krishna

Vrindavan accueille plus de 500 000 fidèles hindous chaque année. Les voyageurs viennent s’imprégner des vibrations de ce lieu sacré qui danse au rythme de la flûte du dieu au visage sombre : Krishna. La légende raconte que c’est là qu’il passa une partie de sa jeunesse.

Le nom Vrindavan viendrait de “brinda”, un autre nom du “tulsi” (basilic sacré) et de “vana” signifiant forêt. Autrefois, la région était recouverte d’une épaisse forêt rongée peu à peu par l’urbanisation. Il ne reste de ce temps que le jardin de Nidhivan (voir plus bas).

On raconte que l’essence spirituelle de Vrindavan s’est perdue au fil du temps jusqu’à ce que le sage Chaitanya la redécouvre en 1515. Il visita Vrindavan sans relâche jusqu’à ce qu’il retrouve les lieux saints associés aux actions divines de Krishna comme décrites dans les écritures saintes.

Lire l’histoire de Krishna


Raas Lila, la danse de l’amour divin


Vrindavan
Danse “Rasa Lila”

Dans les temples dédiés à Krishna et à sa bien-aimée Radha, il n’est pas rare de voir des fidèles danser sur le rythme des chants spirituels. Ceci est intimement lié à la légende de Krishna.

La “Raas Lila” que l’on pourrait traduire par “danse de l’amour divin” est une danse de dévotion qui fut exécutée par Krishna et les gopis de Vrindavan (les gardiennes de vaches).

La Raas Lila eut lieu lors d’une nuit, quand les gopis quittèrent furtivement leurs maisons pour se rendre dans la forêt, hypnotisées par le doux son de la flûte de Krishna.

Vrindavan

Le seigneur Krishna dansa alors avec les gopis pendant toute une nuit de “Brahma” (unité de temps hindoue d’environ 4,32 milliards d’années). LE fait de danser ainsi avec le seigneur Krishna gonfla terriblement l’orgueil des gopis.

Pour leur donner une leçon d’humilité, le seigneur Krishna disparu au cours d’une autre Raas Lila. Les gopis ne le trouvant plus devinrent extrêmement tristes et commencèrent à prier et chanter pour le faire revenir. Krishna revint en souriant quand il vit que les gopis furent guéries de leur vanité. Après quoi, il les bénit avec une ‘Maha Raas Lila’ (une grande danse sacrée).


Et maintenant, visitons Vrindavan !


A Vrindavan, on ne trouve essentiellement que des temples et il y a en a des centaines ! Voici les plus connus.


Temple Bankey Bihari


Vrindavan

Ce temple de 1864, situé dans le quartier de Raman Reti, est sûrement le sacré de Vrindavan. Il pourrait passer inaperçu tant il est coincé entre plusieurs édifices dans une ruelle étroite.

Banke signifie littéralement, “courbé à trois endroits” se référant à la pose dite de “tribhanga” ou en “S” que l’on retrouve dans la danse classique indienne, et “Bihari”, celui qui apporte une joie suprême.

Vrindavan
L’idole de Krishna du temple Bankey Bihari | Photo : ShriBankeyBhihariLal

Dans ce sanctuaire hindou, Krishna est représenté au stade de l’enfance. Il n’y a pas de mangal arati (offrande de flammes) et les cloches et conques sont proscrites pour ne pas importuner la déité. Il n’y a que le nom de Radha qui est récité.

Toutes les minutes, un rideau est tiré devant la divinité. On dit que le pouvoir de la statue est tel que la personne qui la regarde trop longtemps s’évanouirait.

Vrindavan
Le temple Bihari pendant Holi | Photo : Kosal Katha  

L’ambiance mystérieuse de ce temple et la ferveur des fidèles est à vivre absolument, tout particulièrement lors de la fête des couleurs (Holi) quand l’atmosphère devient extatique.

Vrindavan
Pédas dans une pâtisserie près du temple Bankey Bihari

En sortant du temple, ne manquez pas de goûter à la spécialité de Vrindavan, les pédas, une sucrerie semi-tendre, à base de “khoa” (lait concentré) aromatisé avec de la cardamome, de la pistache et du safran.


Temple Sri Gopesvara Mahadeva


Vrindavan
Fidèle effectuant une pouja sur le lingam du temple de Gopeswar

Sri Gopesvara Mahadeva est un des plus vieux temples de Vrindavan dédié à Shiva. On dit que Vajranabha, le petit-fils de Krishna, plaça un Shivalingam dans ce temple ; les fidèles viennent verser l’eau du fleuve Yamuna sur ce même lingam.

La légende raconte que le dieu Shiva vint à Vrindavan pour devenir une gopi de Krishna. Radha le bénit en l’autorisant à entrer dans la Raas Lila après qu’il eut pris l’apparence d’une gopi en se baignant dans les eaux sacrées de la Yamuna. Le nom de “Gopeswar” donné par Krishna viendrait de là, mélange de Maheshwar (shiva) et de gopi.

Vrindavan
L’entrée du temple

Temple Madan Mohan


Vrindavan
Le temple Madan Mohan, un des plus anciens de Vrindavan

Le temple Madan Mohan situé sur une colline près du “Kali ghat” a été construit par Kapur Ram Das. Il est associé au saint Chaitanya Mahaprabhu.

La statue originale de Madan Gopal fut déplacée à Karauli au Rajasthan pour la protéger des pillages pendant le règne de l’empereur moghol Aurangzeb. C’est une réplique qui est maintenant vénérée dans le temple.


Temple Sri Rangaji


Un des gopurams (tours) du temple

Sri Ranganatha est dédié au dieu Vishnou dans sa pose “Sheshashayi”c’est-à-dire qu’il allongé sur le serpent divin Shesha.

Ce temple, construit en 1851, est un mariage de différents styles architecturaux : rajpoute pour son entrée et dravidien (Inde du sud) avec ses trois Gopurams-tours de 30 mètres de haut.

Un des halls à colonnade du temple

Sewa Kunj ou Nidhivan


Vue d’ensemble du jardin de Nidhivan

Situé au coeur de la ville, Nidhivan est certainement un des endroits les plus mystérieux de Vrindavan.

Cette forêt d’arbustes, où des hordes de singes ont élu domicile, fait l’objet de nombreux mythes.

On dit que Radha et Krishna viennent y danser chaque nuit avec les gopis qui se transforment ensuite en arbuste quand le soleil se lève. Les branches de ces arbustes poussent vers le bas pour montrer leur respect envers le couple divin.

Un des arbres de la forêt de Nidhivan

On raconte aussi qu’après l’arati (offrande de flammes) de 20 h, personne ne doit rester dans la périphérie du temple ni ne doit assister à la danse de Radha et Krishna sous peine de devenir aveugle…

Un des temples dans la forêt de Nidhivan

Prem Mandir


Le temple Prem Mandir illuminé

Prem Mandir est le plus grand temple de Vrindavan (22 hectares), le plus récent (2012) et sûrement le plus coûteux.

Construit entièrement en marbre blanc italien par la mission de Jagadguru Sri Kripaluji (1922 -2013), considéré comme un saint homme, ce temple est se veut aussi un complexe éducatif qui raconte l’histoire authentique du seigneur Krishna. Il est le symbole de l’amour divin (prem).

L’intérieur luxueux du temple Prem Mandir

Le Prem Mandir vaut vraiment le coup d’œil le soir quand ses illuminations changent de couleur toutes les minutes. Chaque soir, à 19 h, débute le spectacle des fontaines musicales juste à droite du temple, à ne pas manquer non plus.

L’histoire de Krishna sculptée tout autour du Prem Mandir

[ La fontaine musicale du Prem Mandir ]


Temple ISKCON Krishna Balaram


Le mausolée de Bhaktivedanta Swami Prabhupad à l’entrée du temple

Krishna Balaram est un des temples de la communauté ISKCON “International Society for Krishna Consciousness” plus connue en occident sous le nom de “mouvement Hare Krishna” dont le fondateur et maître spirituel est Bhaktivedanta Swami Prabhupad.

Les idoles de Krishna et Balarama

Le temple construit en 1975 abrite les déités principales de Krishna et Balarama (frère de Krishna). Juste à l’entrée se trouve le mausolée du maître en marbre blanc.

Le sanctuaire avec les différentes statues

La particularité de ce temple est ses kirtans (chants de dévotion) chantés 24/24. Un moment envoûtant et serein.

Une session de kirtans dans le temple (chants de dévotions)

Temple Govind Dev


Le temple Govind Dev | Photo : Manfred Sommer

Le temple Govind Dev est à visiter pour son architecture unique. Il a été construit en 1590, en grès rouge et selon la forme d’une croix grecque, par le Roi Man Singh de Jaipur.

Il est posé sur un socle surélevé et il faut monter un escalier pour atteindre le hall principal. En 1670, pendant le règne du roi moghol Aurangzeb, il a été détruit et il ne reste maintenant que trois étages sur les sept d’origine.

Le temple est dédié à Krishna. les statues d’origines ont été déplacées à Jaipur pour échapper au pillage des armées Mogholes d’Aurangzeb. Les répliques sont tout autant vénérées.


Keshi Ghat


Keshi ghat

Keshi ghat est le principal lieu d’ablution de la ville de Vrindavan. Il se tient sur les rives du fleuve Yamuna, entouré d’édifices de style palatial.

Temple montrant Krishna en train de terrasser le cheval-démon Keshi

On dit que c’est ici que le seigneur Krishna tua le cheval-démon Keshi envoyé par le roi Kamsa.

Le ghat est particulièrement mis en valeur au coucher du soleil juste avant l’arti (offrande de flammes) quand la pierre prend une couleur miel.

Les ghats

Temple Vaishno Devi


L’entrée du temple de Vaishno Devi

Juste avant de partir de Vrindavan, faites un petit tour dans ce temple récent dédié à la déesse Durga ; sa statue de 42 mètres ne passe pas inaperçue ! A l’intérieur se trouvent plusieurs grottes montrant différentes formes de Durga.


Laissez un commentaire :)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !