Govardhan, la colline mythique de Krishna

A 26 km de Mathura se dresse la colline mythique de Govardhan, un lieu important de pèlerinage pour les hindous car, pour eux, la colline et le Seigneur Krishna ne font qu’un.

La légende raconte que, dans les temps anciens, les villageois qui craignaient la colère d’Indra, le dieu de la pluie, avaient pour habitude de mener des Yagna (rituel du feu) en son honneur. Ceci gonfla tellement la vanité d’Indra qu’il pensa qu’il était au-dessus de la trinité hindoue, les dieux Vishnou, Shiva, Brahma.

Indra, le dieu de la pluie et de la foudre | Illustration : artiste inconnu

Pour lui donner une leçon d’humilité, Krishna demanda alors à tous les villageois de ne plus vénérer Indra, mais, à la place, d’honorer la colline Govardhan. Ceci rendit Indra si furieux qu’il inonda le village. Krishna sauva le bourg et ses habitants en soulevant la colline de Govardhan sur son seul petit doigt pendant sept jours.

Reconnaissant son impuissance, Indra finit par abdiquer. Dès lors, Krishna demanda aux habitants de vénérer la colline par des rituels et un pèlerinage autour de la colline.

Govardhan
Krishna portant la colline sur son petit doigt (fresque du temple de Barsana)

La Parikrama de Govardhan : en révérence à Krishna, les pèlerins hindous font une “parikrama”, c’est-à-dire une circumambulation de 21 km autour de la colline. Certains pèlerins en font le tour en quelques heures, d’autres le font en “dandavata” (prostration complète au sol) qui peut durer plusieurs jours. La parikrama commence au temple Daan Ghati puis, après 12 km, elle se poursuit autour du Radha et Shyam Kund sur 9 km, puis se termine au bassin de Mansi Ganga (voir plus bas).

Govardhan
Pèlerins effectuant le Parikrama de Govardhan

Il y a près de 70 lieux saints à Govardhan, tout autant de haltes le long du pèlerinage ; dans cet article sont décris les plus sacrés d’entre eux.


Shyama et Radha Kund


Radha et Shyama kund | Photo : Ananta Vrindavan

Shyama et Radha Kund sont deux bassins sacrés juxtaposés et situés à 5 km de Govardhan dans un village nommé Arita.

La légende veut que Krishna terrassât le terrible démon-taureau Aristasura. Les habitants jubilèrent, mais Radha se mit très en colère, car son bien-aimé avait tué un animal sacré. Elle lui demanda de se purifier en se baignant dans tous les lieux saints de l’univers ; alors seulement, il pourrait revenir vers elle.

Krishna et Radha déversant les eaux sacrés dans les bassins (peinture du Radha Kund)

Krishna obtempéra, cependant au lieu de prendre la peine de se rendre dans tous les endroits sacrés du monde, il les appela à lui. En enfonça ses talons dans le sol, il créa une immense dépression (le Shyama Kund) où toutes les eaux bénites se déversèrent. Krishna en retira une grande fierté et en devint même arrogant.

Radha alors, de son côté, creusa son propre bassin (le Radha Kund) avec juste un seul de ses bracelets. Krishna, époustouflé, lui offrit de déverser les eaux de son bassin dans le sien. Elle refusa et dit qu’elle et ses amies gopis (gardiennes de vaches) iraient chercher elles-mêmes les eaux sacrées du Gange dans des pots.

Le Radha Kund

Les rivières saintes du monde entier eurent vent de cela et prièrent Radha de les laisser couler dans son bassin. Elle acquiesça. Krishna prit immédiatement un bain dans le Radha-Kund et déclara que tous cesux qui s’y baigneraient avec foi ressentiraient le même amour extatique que Radha a pour lui. En retour, Radha se baigna dans le Shyama-Kund et bénit tous ceux qui viendraient à s’y baigner auraient le même amour divin que Krishna a pour elle.

Offrandes au Radha Kund

Kusum Sarovar (Govardhan)


Govardhan
L’ensemble du Kusum samovar

Juste à l’entrée de Govardhan, comme sorti de nul part, un superbe ensemble architectural s’offre à nous : le Kusum Sarovar. Il comprend un grand bassin de 450 m2 qui aurait été construit du temps de Krishna et plusieurs édifices de style rajpoute.

On dit que c’était le jardin où les gopis (les gardiennes de vaches) venaient cueillir des fleurs pour le seigneur Krishna.

Govardhan
Fresques dans un des cénotaphes

C’est le roi Jawahir Singh qui donna au lieu sa forme actuelle en 1764, avec des Chhatris rajasthanis, en l’honneur de son père Suraj Mall qui mourût sur le champ de bataille. Les cénotaphes décorés de belles fresques décrivant les passe-temps de Krishna, renferment trois tombes : celle de Suraj Mall et celles de ses deux épouses, Kishori et Hansiya.

Un des cénotaphes

Temple Daan Ghati (Govardhan)


Le temple de Daan Ghati

Avec sa façade richement décorée de Krishna soulevant le mont Govardhan, le Daan Ghati, «la vallée du don», est l’un des deux plus importants temples de Govardhan avec celui de Sri Giriraj (voir ci dessus). Dans ce sanctuaire, la divinité a la forme d’un rocher auquel des offrandes de lait et de sucreries sont effectuées. Un temple unique en son genre.

Govardhan
Krishna soulevant la colline de Govardhan

Manasi Ganga Kund et temple Sri Giriraj


Govardhan
Le bassin Manasi ganga

L’autre temple spécial de Govardhan, le Sri Giriraj dédié à Krishna, est posé sur les rives du bassin “Manasi Ganga”, situé au milieu du village de Govardhan.

Manasa signifie “esprit” et Ganga, “Gange”. C’est donc l’esprit du Gange qui se trouve là. D’après la légende, l’eau sacrée du Gange coulerait dans ce point d’eau.

Govardhan
Le temple Giriraj

On dit que se baigner dans ce bassin apporte “Krishna Prema”, c’est-à-dire, l’amour divin de Krishna. C’est le point d’arrivée de la parikrama, le pèlerinage autour de la colline ; les pèlerins, après s’être baigné, dans le Manasi Ganga effectuent un rituel dans le temple Giriraj puis au temple Daan Ghati.

L’entrée du temple Giriraj

Laissez un commentaire :)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !