Barsana, la cité de la bien-aimée Radha

Barsana, petite ville paisible à 1 h de Vrindavan, semble encore résonner des amours divins de Radha et Krishna. Son temple “de la bien-aimée”, se dresse majestueusement en véritable palais Rajpoute sur la colline Bhanugarh. Ce haut lieu de pèlerinage hindou est un incontournable sur les terres du dieu au visage sombre.

Barsana
Le temple Radha Rani

Barsana, est la ville de Radha, la bien-aimée du dieu Krishna ; elle est entourée de quatre collines qui, selon la légende, représenteraient les quatre têtes du dieu Brahma. L’endroit était d’ailleurs précédemment nommé “Brahmsarin” (“Sarin” signifiant tête).

Barsana
Radha et Krishna, fresque du temple de Kushal Bihari de Barsana

La légende raconte que quand Radha et Krishna descendirent sur terre, les dieux Brahma, Vishnou et Shiva décidèrent aussi de s’y rendre pour observer la vie de ces deux âmes divines. Vishnou prit la forme de la montagne Govardhan, Shiva celle de la colline de Nandishwara à Nandgaon et le Seigneur Brahma, décida de résider à Barsana et chacune de ses têtes prirent la forme d’une colline.

Un temple dédié à Radha et Krishna se trouve sur chacune de ces quatre collines, mais le temple principal de Barsana est “Radha Rani” ou “Ladli Ji Ka Mandir”

Barsana
Pavillon du temple Radha Rani

Temple Radha Rani ou Ladli Ji Ka


Barsana
Entrée du temple de Radha Rani

Le temple “de la bien-aimée” (Ladli Ji Ka) est dédié à Radha. On le voit de loin, perché tout en haut de la colline Bhanugarh. Il est construit dans le style d’un palais rajpoute coiffé de plusieurs dômes et orné de belles arches finement ciselées.

Barsana
La salle intérieur autour de l’autel

L’autel principal abrite la statue dorée de Radha et l’idole en pierre noire de Krishna. Les murs intérieurs sont peints d’immenses fresques racontant les amours de Radha et Krishna. Le plafond, lui, décrit la Raas Lila (danse divine de Krishna et Radha).

Barsana
La terrasse du temple

Kushal Bihari


Barsana
Le temple Kushal Bihari conçu comme un palais rajpoute

Sur la colline voisine, se tient le temple de Kushal Bihari, on y accède par un chemin goudronné à partir du temple de Ladli Ji Ka. Tout comme celui de Radha Rani, ce temple ressemble plus à un palais rajpoute qu’à un sanctuaire hindou. Il a été, en effet, construit en 1870 par le maharaja Madho Singh Rao de Jaipur (Rajasthan) qui était un fervent fidèle de Radha et Krishna.

Détails de l’architecture du temple-palais

L’édifice, dont la construction prendra plus de 14 ans, est décoré de fines ornementations traditionnelles du Rajasthan comme les jalis (panneaux ajourés) ou les toits en forme de parapluie. Plusieurs fresques tout autour du temple évoquent la vie de Krishna.

Fresque tout autour de la cour intérieure

Le sanctum sanctorum, renferme les idoles de Sri Kushal Bihariji (Krishna) et de Srimati Radharani (Radha). La salle principale du temple est entourée d’autres pièces qui étaient à l’origine destinées pour servir de résidence au roi et à la reine. Ce sont maintenant les familles brahmines qui entretiennent le temple qui occupent le lieu.

Détail de l’entrée du temple avec le symbole Rajpoute

Laddou & Lathmaar Holi à Barsana


Barsana est réputé pour son festival de Holi. Ici, se jouent deux versions bien particulières du festival des couleurs : le “Laddou Holi” et le “Lathmaar Holi”

barsana
Les fidèles essaient d’attraper les laddous lancés du haut du temple

Le Laddou Holi célèbre la visite de Krishna à Barsana lors de la fête des couleurs ; il a lieu un jour avant le Lathmaar Holi.

Les ‘laddous’ sont des sucreries rondes très populaires en Inde. Lors de ce festival, elles sont lancées du haut du temple de Radha sur la foule des fidèles qui tentent de les attraper. Ces laddous sont traitées avec grand respect, car elles sont considérées comme une nourriture bénite ou prasad.

‘Lathmaar Holi’ signifie littéralement ‘le Holi où l’on se frappe avec des bâtons’.

La légende raconte que le Seigneur Krishna, vivant dans le village voisin de Nandgaon, visita Barsana. Le dieu au visage sombre se serait amusé à taquiner Radha ainsi que ses amies gopis (gardiennes de vaches). Se sentant offensées, elles l’auraient chassé hors de la ville avec des bâtons.

Lathmar holi à Barsana, les femmes frappent les hommes à l’aide de bâtons | Photo : Narender9

Pour recréer cette légende, lors de Holi, les hommes du village de Nandgaon se rendent à Barsana et sont “accueillis” par les femmes du village munies de longs bâtons appelés ‘lattis’ ; elles frappent les hommes qui tentent de se protéger avec des boucliers.

Lathmar holi in Nandgaon | Photo : Narender9

Le lendemain, en retour, les femmes de Barsana se rendent à Nandgaon et sont accueillies par un déferlement d’eau colorée lancée par les hommes du village.

A noter : Laddou et Lathmaar Holi ont lieu avant le Holi commun, se renseigner sur les dates.


Laissez un commentaire :)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !