Jakh Botera, les 72 chevaliers blancs de Kutch

En voyant cet alignement de cavaliers, on serait tenté de faire le parallèle avec les valeureux guerriers des temples de Momaji du Rajasthan. Mais c’est bien une autre histoire ici, celle qui m’a été contée par Krutarth Sinh Jadeja, alors que je résidais dans son élégant manoir centenaire à Devpar. Quelle est la part de légende et de réalité dans l’histoire des Jakh Botera ? Il est fort probable qu’on ne le sache jamais !

Les Jakhs Botera sont des temples spécifiques à la région de Kutch (Gujarat) qui sont dédiés au culte de 72 guerriers, ou plus exactement, 71 hommes et une femme, Sayari, qui est leur sœur.

Jakh
Les cavaliers jakhs du temple de Devpar

Les Jakh Botera seraient arrivés par la mer. Ils auraient fait naufrage à Jakhau sur la côte Ouest de Kutch au milieu du 12e siècle EC. Certains historiens les lient à la Perse, d’autres à l’empire Byzantin ou à la Syrie.

On raconte que ces guerriers étaient grands, de carnation claire et possédaient une culture avancée notamment sur le plan scientifique. Ils auraient amené avec eux la médecine Unani qui traitera efficacement la malaria qui sévissait dans la région. Pour cette raison, les locaux leur prêteront des pouvoirs surhumains.

Jakh
Les cavaliers jakhs du temple de Devpar, 72 en tout

L’Unani est une médecine traditionnelle qui remonterait à l’Égypte ancienne et à la Mésopotamie. Hippocrate et Pythagore en consignèrent les principes qui furent développés au 12e siècle par des savants du monde arabe. Lors des conquêtes musulmanes des Indes qui ont commencées au 8e siècle EC, l’Unani cohabitera avec harmonie avec la médecine Ayurvédique indigène.

La Hamdard University, à Delhi, est un des rares instituts d’Asie qui mène des recherches approfondies sur la médecine Unani et l’enseigne.

Jakh
Les cavaliers jakh du temple de Devpar

Dans un village voisin, à Punvaranogadh (proche de l’actuel village de Manjal, au sud de Devpar) vivait un roi tyran. Sa reine, qui avait eu vent des pouvoirs miraculeux des Jakh, les sollicita pour qu’ils exaucent sa prière d’avoir un enfant. Elle fit creuser un passage souterrain de son palais jusqu’à la colline Kakadbhit pour les rencontrer en personne. Les jakh répondirent que sa prière ne pouvait être exaucée sans l’aide de rituels spéciaux effectués dans le palais même.

Jakh
Les cavaliers jakh du temple de Devpar et les deux hommes qui officient

Avec l’accord de la reine, sept Jakh entrèrent dans le palais via le passage souterrain pour accomplir les rites. Mais, lorsque le roi Punvar entendit qu’il y avait des hommes étrangers dans les appartements des dames, il entra de force, s’empara des saints guerriers et les tortura pendant plusieurs jours.Touché par leur souffrance, un barbier du palais proposa de prendre la place de l’un d’eux. Le jakh libéré se sauva et alla avertir les autres guerriers. Les 72 Jakhs marchèrent alors sur Punvaranogadh et, pendant le siège, une pierre tomba du toit du palais et brisa la tête du roi. Les Jakhs maudirent la ville qui est peu à peu tomba en ruine.

Plus tard, des temples dédiés aux Jakh Botera furent érigés pour commémorer leurs exploits et leur sagesse.

Ces guerriers sont généralement vénérés par la communauté Sanghar, qui sont des hindous vishnouïtes. Certains d’entre eux pensent que les soixante-douze cavaliers sont en réalité des Yaksas, des demi-dieux qui apparaissent dans l’hindouisme, mais aussi dans le bouddhisme et le jaïnisme.

Jakh
Le temple principal des Jakh Botera près de Devpar

Le temple des Jakh Botera de la légende est situé près de Devpar, à 50 km au nord de Bhuj, le chef-lieu du district de Kutch. Il se tient en hauteur sur la colline Kakadbhit et, de l’extérieur, il ressemble à une petit palais-forteresse. A l’intérieur, 72 statues de cavaliers blancs sont alignés sur deux rangées. Au centre, un cavalier principal se tient devant un autel hindou ; deux hommes assis officient et racontent l’histoire des Botera à qui veut bien l’entendre… En dialecte local.

Jakh
La vue sur le village du temple des Jakh

Le temple des Jakh est mis à l’honneur lors de la foire annuelle « Mota Jakh no Melo » qui a lieu sur les contreforts de la colline Kakadbhit. Elle est organisée le deuxième lundi du mois hindou de Bhadrapad (septembre-octobre) et est considérée comme l’une des plus grandes foires de Kutch, d’où son nom de « mini Tarnetar » qui est la plus grande foire du Gujarat. ON y trouve des centaines de stands d’artisanats ainsi que des produits de la vie courante. En soirée, des programmes culturels comprenant entre autres des danses Garba (danses folkloriques gujaraties) sont au menu.

La foire « Mota Jakh no Melo » de Devpar | Photo : office du tourisme du Gujarat

Devpar, c’est aussi le fief des Rabari Kachhi dont les femmes portent des boucles d’oreilles uniques appelées « Nagali » (serpents). Ce type de bijoux nécessite des lobes d’oreille étirés, procédure qui commence dès l’enfance en insérant des bouchons de bois dans les lobes. Ces Nagalis sont portées à partir de la cérémonie de mariage et ne sont plus jamais enlevées.

Dame Rabari Kacchi avec ses « Nagalis », ses boucles d’oreilles serpent

Les femmes Rabari Kacchi sont aussi réputées pour leur broderie élaborée dont les pièces les plus importantes ressemblent à de véritables œuvres d’art. La plupart des créations incluent le travail d’abblas (petits miroirs ronds) avec différents points de broderie telle la chaînette pour ne citer qu’elle.

La broderie Rabari Kacchi
Un homme Rabari Kacchi

Les hommes de la communauté Rabari Kacchi se distinguent par des habits traditionnels sobres, un turban marron et un ensemble blanc immaculé commun à toutes les communautés de Rabaris.

Dame Rabari Kachhi avec ses lobes distendus par les Nagalis

Et si vous souhaitez rester un peu plus longtemps autour de Devpar, je vous conseille de séjourner au DEVPUR HOMESTAY, un petit bijou de manoir tenu par les héritiers des Thakurs Jadeja de la région

Devpur homestay, un ancien manoir de la dynastie des Jadeja reconverti en maison d’hôtes

VOYAGEZ AU GUJARAT AVEC NOUS !


Vous aimerez peut-être aussi...

Kotay, le temple du soleil de Kutch
Kotay, à seulement une heure au nord de Bhuj (Gujarat) comprend les vestiges d'un temple dédié à Surya, le dieu...
Khavda, la poterie de la vallée de...
Au nord du district de Kutch (Gujarat), en bordure du grand désert blanc, se trouve le village de Khavda qui...
Rameshwaram, l'île légendaire du Tamil Nadu
Rameshwaram, situé sur l'île de Pamban, au sud-est du Tamil Nadu, est un lieu spirituel majeur en Inde. C'est l'un...
Kavant Fair, le festival des récoltes des...
La foire de Kavant ou Kavant Gher Mela qui se tient dans le village du même nom, près de Chhota...
Roha, fort historique de Kutch
On ne dirait pas comme cela, mais le fort de Roha était, au 16e siècle de notre ère, un des...
Phagun Madai, le festival printanier des adivasis...
Avec Dussehra, Phagun Madai est un autre festival d'importance du Bastar dans l'état du Chhattisgarh. Il est organisé chaque année...

Laissez un commentaire :)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOYAGEZ AVEC MOI !