l’Attukal Pongal, le festival des moissons de Trivandrum

A 2 km de Thiruvananthapuram (Trivandrum) au Kérala, dans le temple d’Attukal Bhagavathy, a lieu chaque année une version toute particulière de la fête des moissons de Pongal, ici est célébré ‘l’Attukal Pongal’ où près de 3 millions de femmes, toutes classes sociales confondues, se réunissent dans les rues autour du temple pour préparer le fameux riz “pongal”.


Le temple d’Attukal Bhagavathy et Pongal


 Le temple d’Attukal Bhagavathy abrite la déesse hindoue Kannaki (un avatar de Parvati). C’est un haut lieu de pèlerinage au Kérala, les fidèles qui visitent le temple de Sri Padmanabha Swamy à Trivandrum ne considèrent leur pèlerinage complet qu’avec la visite du sanctuaire d’Attukal.

L’Attukal Pongal ou Pongala Mahotsavam est le festival le plus important du temple d’Attukal.

Lors du neuvième jour de ce festival, qui dure 10 jours, près de 3 millions de femmes se réunissent dans un rayon de plusieurs kilomètres autour du temple. C’est le plus grand rassemblement de femmes au monde. Dans les rues, les femmes de toutes castes et de tous horizons sociaux préparent ensemble le ‘pongal’ (pudding de riz) dans des pots en terre posés sur des feux de bois (voir plus bas).


Déroulement de l’Attukal Pongal


Le 1er jour débute le Kappukettu, une récitation musicale qui relate l’histoire de la déesse Kannaki.

Elle se poursuit jusqu’au neuvième jour du festival. La récitation prend fin quand la déesse tue le roi Pandya. L’histoire symbolise la victoire du bien sur le mal, de la lumière sur les ténèbres et de la justice sur l’injustice.

Le 3ème jour, les garçons qui participent au Kuthiyottam (voir ci-dessous) commencent leurs austérités.

Le 9ème jour, Immédiatement après la fin de la récitation du Kappukettu, les rituels de l’Attukal Pongal commencent. Un feu sacré connu sous le nom de ‘Pandara Aduppu’ est alors allumé dans le temple.

424779_365797050120936_1552428265_n

La cuisson du Pongal par les femmes dans les rues autour du temple d’attukal

Dans les rues, la cuisson du Pongal commence vers 10h du matin. Vers 14h, les pongals sont consacrés par le Melsanthi (prêtre en chef). Il vient avec l’épée de Kannaki et bénit les femmes en les aspergeant d’eau bénite et de fleurs. Le Pongal ainsi béni est ramené dans les foyers.

En soirée, l’idole d’Attukal Bhagavathy part en procession sur un éléphant décoré jusqu’au temple Manacaud Sastha. Les garçons du Kuthiyottam se joignent à la procession après la cérémonie de ‘Chooral Kuthu’.

1509994_725181114182526_560444865_n

La parade finale

Le 10ème jour, la déesse retourne au temple d’Attukal. Le matin, des pujas ou rituels y sont effectués (Akkathezhunallippu) ; les garçons prenant part au Kuthiyottam sont délivrés de leur pénitence. Lors de la nuit du 10ème jour, le festival se conclut avec un rituel dans le temple appelé Kuruthi Tharpanam.


Kuthiyottam et Thalappoli


Un des garçons participant au Kuthiyottam

Les rites de ‘Kuthiyottam’ et ‘Thalappoli’ sont deux événements associés à l’Attukal Pongal.

le Kuthiyottam est réservé aux garçons de moins de 12 ans ; ils observent sept jours de Kuthiyotta Vrutham (pénitence) à partir du troisième jour du festival.

Ceci exige qu’ils séjournent dans le temple durant sept jours, qu’ils dorment à même le sol, qu’ils observent des restrictions alimentaires sévères et qu’ils se baignent trois fois par jour. Ils doivent aussi faire des ‘Devi namaskaram’ c’est à dire s’incliner devant la déesse 1008 fois, après les ablutions du matin et du soir. Ces garçons représentent les soldats blessés de la déesse Mahishasura.

Les garçons qui observent le Kuthiyottam accompagnent la procession finale (ezhunnellathu) du temple d’Attukal jusqu’au temple de Sasha. Ils reviennent autour de minuit, restent dans le temple d’Attukal et rentrent chez eux le dernier jour du festival.

Les filles de moins de 10 ans participent au Thalappoli. Le neuvième jour (jour du Pongal) les jeunes filles se parent de robes neuves traditionnelles avec une couronne de fleurs dans les cheveux. Elles se déplacent dans le temple autour de la divinité avec un Thaalam (un plateau rond) comportant des fleurs, une lampe à huile et des offrandes pour la déesse. On dit qu’observer le rite de Thalappoli apporte une vie saine à la jeune fille.

attukaldevi.com


Laissez un commentaire :)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !