Badami, ébauche des premiers temples hindous

Badami, anciennement connu sous le nom de Vatapi, était la capitale de la dynastie des Chalukyas, de 540 à 757 après J.-C. Elle est célèbre pour ses splendides grottes sculptées qui sont les premiers exemples connus de temples hindous et prouve à nouveau que le Karnataka est l’un des états les plus remarquables en Inde pour ses vestiges archéologiques.


La légende de Badami


Badami
Le sage Agastya

Le nom Vatapi trouverait son origine dans le Ramayana, la grande épopée indienne.

Autrefois, il y avait deux frères démons Vatapi et Ilvala. Ils avaient pour habitude de tuer toute personne demandant l’aumône en les dupant d’une manière singulière : Ilvala transformerait Vatapi en mouton et offrait sa viande à l’hôte. Dès que la personne mangeait la viande, Ilvala appelait Vatapi. Comme Ilvala avait reçu la bénédiction de ressusciter les morts, Vatapi émergerait à chaque fois du corps de la personne en déchirant son corps. Leur tour fonctionna jusqu’à ce que le Sage Agastya les contra en avalant Vatapi avant que Ilvala puisse l’appeler, mettant ainsi fin à la vie de Vatapi. Les deux collines de Badami représentent les démons Vatapi et Ilvala.

On croit aussi que le nom de Badami vient de la couleur de sa pierre, « badam » signifie amande.


Les 4 grottes-temples de Badami


Les quatre grottes de Badami montrent la nature séculaire des souverains d’alors et leur grande tolérance religieuse. La grotte 1 est consacrée à Shiva, les grottes 2 et 3 sont dédiées au dieu hindou Vishnou, tandis que la grotte 4 affiche des reliefs des saints du jaïnisme (Tirthankaras).

Badami
Vue sur Badami des grottes-temples

Grotte nº1 – Shiva


Badami
La 1ère grotte et la déesse Mahishasuramardini sur la droite

La grotte-temple nº1 est sûrement la plus ancienne de Badami.

Elle est creusée dans le grès rouge et comporte une grande salle soutenue par de nombreux piliers. Le sanctum sanctorum, de forme carrée, est disposé dans le mur arrière de la grotte et abrite un lingam, l’emblème de Shiva.

Badami
Le relief de la déesse Mahishasuramardini

Deux sculptures attirent particulièrement l’attention : celle de Mahishasuramardini, la déesse Durga tuant le démon-buffle Mahishasura (à l’entrée de la grotte, à droite) et celle de Shiva et de Parvati, d’une hauteur d’environ 1,50 m.

Badami
Shiva, Parvati et le taureau nandi, véhicule de Shiva

Grotte nº2 – Vishnou Trivikrama


Badami
La grotte 2 avec Vishnou en tant que Trivikrama (à gauche)

La deuxième grotte est flanquée sur sa façade avant de deux gardiens de temple ou « dwarapalakas » tenant un lotus dans leurs mains.

Elle est dédié à Vishnou en tant que Trivikrama : la statue centrale a un pied posé à terre et l’autre levé vers le ciel.

Ce même dieu est également représenté sous ses troisième et huitième réincarnations, respectivement, l’homme-sanglier Varaha, et Krishna sur les murs est et ouest de la grotte.

Badami
Vishnou représenté sous la forme de l’homme-sanglier Varaha

Grotte nº3 – Vishnou


Badami
L’entrée de la grotte 3

La troisième grotte est également consacrée à Vishnou. C’est la plus grande du groupe et elle est ornée de magnifiques sculptures géantes de Paravasudeva, Bhuvaraha, Harihara et Narasimha.

Il y a aussi quelques peintures sur les plafonds dont le style indique une grande maturité artistique, cependant, elles ont perdu leur couleur originale.

Badami
Statues de Paravasudeva et Harihara

Grotte nº4 – Mahavira


Tirthankara Parshavnatha avec des serpents enroulés autour de ses jambes

Le temple de la grotte nº4 est dédié au jaïnisme.

Ce sanctuaire du 8e siècle abrite l’effigie du saint jaïn Mahavira représentée dans une posture assise.

Le saint jaïn Mahavira

On trouve aussi une belle sculpture du Tirthankara Parshavnatha avec des serpents enroulés autour de ses jambes.

autres effigies jaïnes

Le lac Agasthya


Le lac d’Agasthya

Entre les grottes et les temples de Bhootanatha se love le lac d’Agasthya.

Il est entouré de ghats (marches) où les femmes du village ont pris l’habitude de laver leur linge.

Les eaux du lac sont considérées comme sacrées et on pense qu’elles ont des pouvoirs curatifs.

Les rives du lac et les grottes en arrière plan

Le groupe de temples de Bhootanatha


L’ensemble de temples Bhootanatha

Situés sur les rives du lac Agastya, les temples de Bhootanatha sont un ensemble de deux beaux sanctuaires en grès rouge dédiés au hindou Shiva. L’un se trouve à l’est du lac Agasthya (Bhootanatha) et l’autre, Mallikarjuna, du côté nord-est.

L’effigie du taureau Nandi, le véhicule de Shiva

Le temple Bootanatha combine les styles architecturaux du sud et du nord de l’Inde. Le sanctuaire et mantapa (hall) intérieur ont été construits vers la fin du 7e siècle, pendant le règne des Badami Chalukyas, tandis que le mantapa extérieur, faisant face au lac de Badami, a été créé par les rois Kalyani Chalukyas au 11e siècle.

Les anciens temples de Bootanatha

Le temple Mallikarjuna appartient à une période ultérieur, il a été construit sous le règne des Chalukyas de l’est.

Le temple Mallikarjuna

La grotte Kostaraya


L’entrée étroite de la grotte Kostaraya

Au sud-est du lac, une surprise nous attend : une étroite entrée grillagée taillée dans la roche ouvre sur une spacieuse grotte ornée d’un relief du Bouddha assis sur un trône décoré de trois lions. Il est entouré de deux personnages tenant un « chamara » (fouet à mouche) et de créatures mystiques.

Cette grotte est très peu mentionnée et certains pensent que ce n’est pas la représentation du Bouddha mais d’un roi Chalukya.

Le Bouddha assis sur un trône flanqué de lions

Le fort de Badami


Une des portes du fort

Le fort de Badami est scindé en deux sur les collines nord et sud de la ville, séparées par le lac Agasthya.

Le côté nord est, de loin, le plus intéressant. On y accède par des marches taillées dans la roche. La montée est parsemée d’anciens sanctuaires.

Temple Shivalaya au sommet de la colline nord du fort de Badami

Le fort de Badami était la résidence des rois Chalukyan. Il fut pillé et détruit par les Pallavas en 642 après J.-C. Beaucoup plus tard, quand Badami fut dirigé par le Sultan Tipu, les murs du fort ont été reconstruits et plusieurs structures rajoutées.

Le musée de Badami au pied du fort

Le musée de Badami est situé au pied de la colline nord. Il a été créé en 1979 pour recueillir et préserver les sculptures et autres découvertes archéologiques dispersées dans Badami. Le musée se compose principalement de sculptures allant du 6e au 16e siècle après J.-C.

L’autre temple Shivalaya du fort

Groupe de temples de Mahakuta (15 km)


Un lieu à ne surtout pas manquer ! Ces temples anciens possèdent une atmosphère bien particulière…

Les temples de Mahakuta

Mahakuta est un village situé dans le district de Bagalkot, à 15 km de Badami. C’est un lieu de culte important pour les hindous et l’emplacement bien connu d’un monastère Shivaïte.

Les temples datent du 6e ou 7e siècle et ont été construits par les premiers rois de la dynastie Chalukya de Badami.

Le bassin Vishnou Pushkarni du complexe de Mahakuta

Les artisans du Karnataka du 7e siècle prenaient soin de mettre une pointe d’éclectisme dans leurs réalisations architecturales en mariant les styles dravidiens du sud de l’Inde avec ceux du nord de l’Inde (style nagara). C’est ce que l’on retrouve dans le groupe de temples de Mahakuta. Parmi les nombreux sanctuaires du complexe, le temple Mahakuteshvara, construit dans le style dravidien, et le temple Mallikarjuna sont les plus vénérés.

Une source naturelle surgit dans le complexe et alimente deux bassins : le « Vishnou Pushkarni » (bassin au lotus de dieu Vishnou) et celui de « Papavinasha Tirtha » (bassin d’ablutions) où de nombreux pèlerins viennent s’y baigner.

whc.unesco.org

[ Regardez ! Mahakuta pendant un festival hindou ]


4 Comments on “Badami, ébauche des premiers temples hindous”

  1. Namaté

    Toujours un immense plaisir de voir vos documentaires,
    avant de pouvoir les visiter à nouveau
    Cordialement

    • Merci Ady ! Oui on espère pouvoir vous revoir bientôt en Inde ! Bien cordialement, Mathini

  2. un grand merci pour ces docs, grand réconfort en ce moment et porteurs de rêve…planning des prochains voyages….encore merci, shukria

    • Merci Maud pour cet aimable retour ! Oui un peu de beauté pendant cette période délicate est une douceur pour l’âme ! Bien cordialement et au plaisir de vous voir en Inde ! Mathini

Laissez un commentaire :)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !