Omkareshwar, le seigneur du son ‘OM’

Omkareshwar est une des villes les plus sacrées de l’Inde, elle abrite “le seigneur du son Om”. l’un des douze Jyotir lingams ou “lingams de lumière”. La rivière Narmada qui coule ici se sépare en deux et forme une île du nom de Shivapuri qui aurait la forme du OM (ॐ), le symbole hindou, de là viendrait le nom d’Omkareshwar.

Omkareshwar

La Narmada compte parmi les sept fleuves sacrés de l’Inde avec le Gange, la Godavari, la Kaveri, la Narmada, la Saraswati, le Sindhu et la Yamuna. La légende raconte qu’elle est la “reva”, la sueur sortie du corps de Shiva quand il exécuta sa danse cosmique (tandhava).

Omkareshwar
Omkareshwar Jyotir Lingam

Il y a deux Shiva-lingams de grande importance dans cette ville. Omkareshwar et Mamleswar. 
Omkareshwar (le seigneur du son Om) est le temple principal, celui qui possède le Jyotir lingam.

Omkareshwar
Le temple Maleshwar du 11e siècle

Mamleswar ou Amareshwar (le seigneur immortel) est situé sur la rive sud de la Narmada. Le temple qui l’abrite remonterait au 11e siècle. Les pèlerins hindous honorent les deux lingams en même temps, car, pour certains, les deux lingams ne font qu’un.

Pour que leurs vœux soient exaucés, les fidèles effectuent une parikrama (circumambulation) de 7 km autour de l’île en portant de l’eau de la Narmada. À cette occasion, ils visitent différents temples, parmi eux ceux de Rinmukteshwar, Gauri Somnath, Siddhanath, Ashapuri, Chand Suraj Dwar et Bheem Arjun Dwar.

Omkareshwar
Mamleswar lingam

Mise à part les temples d’Omkareshwar et de Mamleswar, plusieurs autres lieux peuvent faire l’objet d’une visite. voir le site officiel


La légende d’Omkareshwar


Représentation du sage Narada

Un jour, le grand sage Narada rendit visite au mont Vindhya. Il lui dit son admiration pour le Mont Mérou.

Ceci rendit Vindhya si jaloux qu’il voulut devenir plus grand que le Mont Meru. Vindhya pria alors Shiva dans ce sens. Il fit de nombreuses austérités et vénéra un Shivalingam à Omkareshwar pendant 6 mois. Shiva fut satisfait et exauça son voeu. Il permit au Mont Vindhya de croître en lui faisant promettre de ne jamais créer de problèmes.

Suite à cela, les dieux et sages, demandèrent à Shiva de rester en ce lieu. Il y consentit et divisa le lingam en deux. Une des moitiés est appelée Omkareshwara et l’autre Mamleshwar ou Amareshwar.


Les bana-lingams


Les ruelles d’Omkareshwar

En vous promenant dans les ruelles de la ville, vous ne pouvez manquer ces drôles de pierres bigarrées de forme ovale que vendent toutes les échoppes. Ce sont des “banalingams” ou “Narmada lingams” ramassés dans le lit de la rivière Narmada.

banalingam omkareshwar
Petits banaligams

Ces pierres sont aussi des “Swayambhu lingams” (lingams non créés de main d’homme) car leur forme ronde, propre au lingam, a été façonnée par la rivière elle-même. On ne trouve ces banalingams que dans cette rivière. Ils sont considérés comme hautement sacrés non seulement pour leur forme, mais aussi pour leurs qualités holistiques que certaines personnes leur prêteraient.

Banalingams dans une boutique d’Omkareshwar – Photo: Narmada shivaling

Ces pierres sont composées de quartz cryptocristallin, de calcédoine, de basalte et d’agate. Les géologues expliquent que la composition unique de ces Banalingams est due à une météorite qui s’est écrasée dans cette région il y a 14 millions d’années. Les roches surplombant le fleuve imprégnées des éléments de cette météorite, se sont désagrégées et ont ensuite été façonnées par la force du courant du fleuve Narmada.

La rivière sacrée Narmada

Les Banalingams sont protégés et seulement certaines familles, qui ont hérité du droit et de l’expérience, sont autorisées à les ramasser.

On les trouve dans ce qu’on appelle en géologie des “marmites de géant” ou “chaudrons”s. Une fois ramassées, les pierres sont polies à la main pour leur donner cet aspect final si caractéristique. À l’état brut, elles ressemblent à de simples galets.


Laissez un commentaire :)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !