Allahabad, Prayaga, le lieu d’offrandes sacrées

Selon la légende, le dieu Brahma, créateur de l’univers, donna à Allahabad le titre de “Tirth Raj” ou “roi des pèlerinages”. Cette ville hautement sacrée accueille en effet la phénoménale Kumbh Mela, le plus grand rassemblement spirituel au monde. Ici, “Incredible India”, le slogan officiel de l’Inde, prend tout son sens.


Triveni Sangam


Allahabad
Le bateau nous menant au sangam

Allahabad était à l’origine connue sous le nom de Prayaga, c’est-à-dire, “lieu d’offrandes”. Elle fut ensuite rebaptisée Allahabad, la ville d’Allah, sous le règne de l’empereur moghol Akbar.

Allahabad
Le Triveni sangam rescouvert de pétales de fleurs

La mythologie hindoue raconte que Brahma, le dieu créateur, cherchait un lieu sur terre pour pratiquer un Prakrishta Yajna (offrandes au feu). Cet endroit devait se trouver au point de confluence de trois fleuves sacrés. À Allahabad, le Gange, la Yamuna et la Saraswati* se rejoignent. Ce point de rencontre est appelé Triveni Sangam ; c’est là que les pèlerins se rendent pour faire leurs ablutions rituelles.

*La Saraswati est un fleuve mythique qui se serait asséché il y a plusieurs milliers d’années. On croit qu’il coule de façon souterraine.

Allahabad
Le sangam

La Kumbh Mela à Allahabad


Allahabad
Allahabad lors de la Magh mela en janvier

Allahabad accueille un événement spectaculaire : la Kumbh Mela. Littéralement traduit par “la fête de la cruche”, la Kumbh Mela est un pèlerinage d’un mois et demi au cours duquel des millions d’hindous se réunissent autour d’un fleuve sacré. Cette grande “foire” est considérée comme le plus grand rassemblement spirituel au monde. Pas moins de 80 millions de personnes se sont réunies lors de la Maha Kumbh Mela 2013 à Allahabad !

Ce pèlerinage grandiose est organisé par rotation tous les trois ans dans l’une de ces quatre villes : Haridwar, Allahabad, Nashik et Ujjain. Ainsi, la Kumbh Mela a lieu dans chacune de ces quatre lieux tous les 12 ans. Tous les six ans néanmoins, à Haridwar et Allahabad a lieu l’Ardha Kumbh Mela (la demie Kumbha Mela) et Allahabad reçoit aussi la Magh Mela tous les ans au mois de janvier.

Allahabad
Déferlement de pèlerins lors de la Magh Mela de janvier à Allahabad

Le Fort d’Allahabad


Allahabad
Vue sur le fort du Triveni Sangam

Posé sur les rives de la Yamuna, le fort d’Allahabad, dont le mur extérieur est toujours intact, a été construit par l’empereur moghol Akbar en 1583. Il le nomma “Illahabas” (“béni par Dieu”), qui deviendra plus tard “Allahabad”, de là provient le nom de la ville.

À l’heure actuelle, le fort est occupé par l’armée indienne et seule une infime partie est ouverte au public. Les visiteurs peuvent y voir le pilier d’Ashoka, mesurant plus de 10 mètres de haut et datant de 232 av. J.-C. Il comprend plusieurs anciennes inscriptions dont celle en persan de l’empereur Jahangir qui commémore son accession au trône.

Allahabad
Le temple de Patalpuri et l’arbre banyan immortel

Le fort abrite également le temple souterrain de Patalpuri qui aurait été visité par Hiuen Tsang, un fameux voyageur et écrivain chinois.
Juste à l’extérieur du temple se trouve le très vénéré “Akshaya Vat” ou l’arbre banyan immortel. Les racines de ce figuier forment l’un des sanctuaires souterrains du temple.

La légende raconte que lorsque le Seigneur Vishnou inonda l’univers entier pour montrer sa puissance divine au sage Markandeya, l’arbre d’Akshaya Vat fut la seule chose sur terre qui resta au-dessus du niveau de l’eau.

Autrefois, certains pèlerins se donnaient la mort en sautant de cet arbre sacré, pensant que cela les libérerait du cycle des réincarnations.

Le fort d’Allahabad

Temple d’Hanuman


L’idole du dieu-singe Hanuman | Photo : Amitshah

Non loin du fort d’Allahabad, les voyageurs ne manqueront pas de visiter l’impressionnant temple d’Hanuman, le dieu-singe du panthéon hindou, symbole de dévotion. Cette immense statue de 6 mètres de long en position allongée est submergée par l’eau du Gange lors des fortes moussons. On dit alors que Mère Ganga vient toucher les pieds du seigneur Hanuman pour obtenir ses bénédictions.


Anand Bhavan


L’Anand Bhavan | Photo : Balasub CC-BY-SA

L’Anand Bhavan est l’ancienne demeure de la famille du politicien Motilal Nehru acquise dans les années 1930. L’édifice de deux étages à colonnades a maintenant été reconverti en musée dédié à la famille Nehru et présente également divers objets, photos et articles retraçant les moments importants du mouvement de l’indépendance de l’Inde. Hormis son aspect historique, l’architecture sophistiquée du lieu et ses intérieurs raffinés méritent en eux-mêmes le déplacement.

La bibliothèque de l’Anand Bhavan | Photo : anlassociates

Khusro Bagh


La tombe de Nithar Begum dans le jardin de Khusro | Photo : सत्यम् मिश्र CC BY-SA 4.0

À vingt minutes à vol d’oiseau de l’Anand Bhavan, on pourra se balader dans le jardin de Khusro, qui comprend trois mausolées, celui de Khusro Mirza, le fils aîné de l’empereur Jahangir, qui a donné son nom au jardin, de Shah Begum, la première épouse de Jahangir, et de la fille de Jahangir, Nithar Begum. Les monuments sont de beaux exemples de l’architecture moghole avec des dômes octogonaux richement décorés à l’intérieur et des façades sculptées dans le grès jaune.

L’intérieur de la tombe de Nithar Begum | Photo : Oo91 C BY-SA 4.0

All Saints’ Allahabad Cathedral


L’architecture néo-gothique de la cathédrale d’Allahabad | Photo : religionworld.in

La cathédrale de la Toussaint est un autre édifice d’importance à Allahabad. D’architecture néo-gothique, elle a été conçue en 1871 pendant le Raj Britannique par Sir William Emerson, qui est également à l’origine du Victoria Memorial à Kolkata. Dans le chœur, on remarquera ses beaux vitraux en parfait état de conservation.


Laissez un commentaire :)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !