Mount Girnar, pèlerinage jaïn et hindou du Gujarat

coeur Le mont Girnar est une destination incontournable au Gujarat. Gravir les 9999 marches qui mènent à son sommet laisse un souvenir impérissable. L’atmosphère y est sereine et conviviale, les paysages à couper le souffle.

Le mont Girnar (ou mont Neminath pour les jaïns) est un ensemble de montagnes et de collines, à 4 km de la ville de Junagadh. C’est le point culminant du Gujarat (1118 m) et c’est aussi un important lieu de pèlerinage pour les jaïns comme pour les hindous car il abrite en son sein des temples des deux religions.

Tout autour de la colline, se nichent de nombreux ermitages et ashrams. Chaque année, une pradakshina (circumambulation) de la colline est organisée ; elle est considérée comme hautement sacrée tout comme celle du Mont Govardhan vers Mathura ou celle d’Arunachala dans le Tamil Nadu.

Le très ancien temple de Bavnath au pied de la colline est, quant à lui, célèbre pour son festival de Mahashivaratri, lors duquel des centaines de sadhus nus (Naga Sadhu) se rassemblent.


Le pèlerinage


girnar

Damodar Kund

La marche commence au Kund (bassin) de Damodar, du temple de Damodar.

Il est préférable de démarrer tôt le matin (vers 5h00) pour éviter les températures caniculaires de l’après-midi. Alors que vous cheminez, vous passez devant le fameux temple Bhavnath dédié à Shiva célèbre pour sa fête de Mahashivaratri (voir ci-dessous).

girnar

Le début des marches

Les premières marches débutent après avoir passé un porche et plusieurs petits temples. Vous marchez à la lueur de votre lampe torche alors que l’aube se lève et révèle les reliefs ondulants des montagnes. Vous grimpez, encore et encore. 1000, 2000, 3000, 4000ème marche…

girnar

Les ensembles de temples jaïns

A la 4000ème marche, vous atteignez un plateau avec un ensemble de très beaux temples jaïns (12ème-16ème siècle).

Le temple Neminath du 12ème siècle est le plus réputé. La légende raconte que le 22ème tirthankar (saint jaïn) décéda en ce lieu après 700 années de méditation.

girnar

L’idole d’Amba Mata

A la 6000ème marche, le temple hindou Amba Mata se dévoile. Ce sanctuaire est visité aussi bien par les hindous que par les jaïns ainsi que par les nouveaux mariés qui viennent faire bénir leur union.

girnar

Le plus haut sommet de GIrnar : Gorakhnath

Encore 2000 marches jusqu’au plus haut sommet, Gorakhnath. On dit que les empreintes de pieds du saint Gorakhnathji y sont gravées.

girnar

Après Gorakhnath, il faut redescendre puis remonterg

Là, vous reprenez votre souffle en admirant la vue panoramique. Alors que vos jambes commencent à donner des signes de fatigue, il vous reste encore 1000 marches à descendre et, les plus éprouvantes, les 999 dernières marches à gravir. Après 3h d’effort, vous arrivez enfin à destination.

girnar

Saddhu (renonçant) dans sa grotte sur le chemin du temple de Dattatraya

Là, juché sur le pic Dattatraya se trouve un petit temple où sont posées les padukas (sandales sacrées) de Dattatraya, une divinité hindoue englobant la trimurti : les dieux Brahma, Vishnu et Shiva.

Un rapide darshan (vision sacrée) du temple et vous voilà reparti dans le sens inverse. Compter 6 heures au moins pour mener ce pèlerinage en marche soutenue.

[ REGARDEZ ! Mon pèlerinage au Mont Girnar ]


Mahashivaratri Bhavnath Mela


Chaque année, en Février-Mars, le jour de la lune noire du mois de Magha, « Mahashivaratri » ou la grande nuit dédié au dieu Shiva est célébrée dans le temple de Bhavnath. Pas moins d’1 million de pèlerins s’y rassemble.

Les Naga Saddhus

Les Naga Saddhus (les renonçants nus) descendent en grand nombre de l’Himalaya pour assister à cette cérémonie. Une foire de cinq jours a lieu pendant laquelle des musiciens chevronnés se relaient.

Mais la principale attraction de la foire est la procession ‘Naga Bawa’ qui se tient à minuit.

Des centaines de Saddhus nus et des Sadhvis (renonçantes) rejoignent cette procession. La fête se termine par un bain sacré dans le Mrigi Kund, le bassin du Temple de Bhavnath et une Maha Puja (grande cérémonie) est menée sur le Shivalingam du temple.


Girnar Parikrama ou Lili Parikrama


La parikrama du mont girnar

Parikrama ou Pradakshina signifie circumambulation en sancrit. Chaque année, des pèlerins partent faire le tour du mont Girnar. Cette marche de 36 km est considérée comme très sacrée, elle est comparée à la Parikrama de Govardhan, la montagne du dieu Krishna près de Mathura ou celle d’Arunachala dans le Tamil Nadu. Le pèlerinage part de la porte ‘Girnar Parikrama’ à Rupayatan et finit au temple de Bhavnath. Les pèlerins mettent environ trois jours pour en faire le tour en s’arrêtant dans des villages-étapes.


Laissez un commentaire :)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.