Rann of Kutch, le grand désert blanc de l’Inde

Un des plus grands déserts de sel au monde, une immensité blanche paisible que seuls les visiteurs viennent troubler : le Rann of Kutch dans l’état du Gujarat est un lieu unique en Inde. Comme tous les déserts, il n’y a rien à voir en particulier, juste admirer la beauté de l’infini…

Rann
Écolières dans le Rann of Kutch 🙂

Le Rann (desert) of Kutch (prononcer keutch) est un marais salé saisonnier de 7 500 km2 situé dans la région de Kutch, au nord-ouest du Gujarat.

C’est le plus grand désert de sel au monde après celui de la Bolivie (12 000 km2). Il est divisé en deux parties principales : le grand Rann of Kutch au nord et le petit Rann of Kutch à l’est, qui est le dernier refuge au monde du ‘ghudkhur’, ou âne sauvage indien.

Rann
Le ‘ghudkhur’ ou âne sauvage indien|Photo : Ranjan Ghosal

Ce désert blanc n’est pas asséché toute l’année. Pendant la mousson (de juillet à août), le désert de sel se remplit d’eau stagnante. La zone humide peut s’étendre du golfe de Kutch à l’ouest jusqu’au golfe de Cambay à l’est. Le Rann est alors méconnaissable. Cette zone aride fait place à une mer à perte de vue surplombée d’un ciel tout à fait scénique. Un must !

Rann
Le Rann of Kutch pendant la mousson, une atmosphère à part…

Auparavant, la région était une vaste mer peu profonde qui s’étendait jusqu’à la mer d’Arabie avant qu’un soulèvement géologique ne vienne fermer la connexion avec la mer, créant un grand lac qui était encore navigable pendant l’époque d’Alexandre le grand.

Rann
Shooting de mariage dans le Rann

Autre fait, la rivière Indus coulait autrefois dans la région du Rann de Kutch et le désert blanc était sa zone de captage. La branche de l’Indus, appelée Kori, changea sa direction après le tremblement de terre de 1819 qui isola le Rann de Kutch de son delta.

Rann
Le Rann au coucher du soleil

Pour avoir une vue panoramique sur le Rann de Kutch, il faut vous rendre aux ‘Kalo Dungar’, les montagnes noires, c’est le point culminant de la région de Kutch (460 m) ; de là, le désert et ciel se mêlent si bien qu’il est difficile de savoir où s’arrête le désert et où commence le ciel.

La vue panoramique sur le grand Rann depuis les montagnes noires

Les montagnes noires abritent aussi le temple de Dattatreya* qu’on dit vieux de 400 ans. La légende raconte que quand la divinité hindoue Dattatreya* marchât sur terre, il fit une pause dans les montagnes noires et trouva une meute de chacals affamés. Il leur offrit son corps comme nourriture, celui-ci ayant la faculté de se régénérer de lui-même. * Divinité englobant les dieux Brahma, Vishnu et Shiva (trimurti)

Les prêtres du temple perpétuent cette légende en préparant tous les jours de la ‘prasad’ ou nourriture bénite, qui est ensuite donnée aux chacals.

Un prêtre du temple de Dattatreya donnant de la nourriture bénite aux chacals |Photo : Gangadharan Menon – wildganges[at]gmail.com

Rann Utsav, le festival du désert de Kutch


Musiciens traditionnels dans le désert blanc lors du festival

Pendant plus de 3 mois (de novembre à février), le Rann Utsav célèbre la culture de la région de Kutch et du Gujarat dans le ‘désert blanc’. Une explosion de couleurs saupoudre alors les terres arides du désert de sel. Cette fête offre aux visiteurs une excellente occasion de découvrir les traditions diverses des peuples Kutchis.

www.rannutsav.com

[ Regardez ! Le premier ‘Bollywood’ d’écoliers dans le Rann de Kutch 🙂 ]




2 Comments on “Rann of Kutch, le grand désert blanc de l’Inde”

Laissez un commentaire :)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !