Chitrakoot, la cité des merveilles de Sita Ram

On ne vient pas par hasard à Chitrakoot, la “cité des merveilles”. Cette ville de pèlerinage palpite et vibre au son du mantra Ram Ram Sita Ram ! La légende veut que le dieu Rama, son épouse Sita et son frère Lakshmana aient vécu onze années et demi d’exil dans ses épaisses forêts. On dit aussi que de nombreux saints et poètes vinrent s’y établir.

Chitrakoot
Ram ghats

Chitrakoot est partagée par deux districts, celui de Chitrakuta dans l’Uttar Pradesh et celui de Satna dans le Madhya Pradesh. Elle est bordée d’une nature luxuriante faite de forêts et de rivières.


La légende


L’histoire de cette ville est intimement liée au Ramayana, l’épopée du dieu Rama et plus spécifiquement à ses années d’exil.

On raconte que Dasaratha, le roi du royaume d’Ayodhya, se faisait vieux, il était temps pour lui qu’un de ses fils prenne sa place sur le trône. Rama avait une place toute particulière dans le cœur du vieux souverain. C’est donc à lui que reviendrait le royaume d’Ayodhya.

chitrakoot
Rama, Sitha et Lakshmana en exil

Manthara, la servante de Kaikeyi, la plus jeune des épouses du roi, craignait pour sa place. Elle alla trouver sa maîtresse et lui fit part de ses inquiétudes : “Si Rama devient roi, dit-elle, sa mère prendra le contrôle du royaume, tu n’auras plus aucun pouvoir sur le palais”.

Manthara avait semé le doute dans l’esprit de Kaikeyi. Cette dernière vint trouver Dasaratha, lui rappelant une promesse qu’il avait faite quelques années auparavant, après que celle-ci lui ait sauvé la vie.

Elle lui demanda de mettre son fils Bharat sur le trône et d’envoyer Rama en exil pendant 14 années.

Chitrakoot
La colline mythique de Kamadgiri où Sitha et Ram s’intallèrent pendant plus de 11 ans

Le roi était un homme honnête ; ne pouvant revenir sur sa parole, il accepta à contrecœur la requête de sa jeune femme.

Rama qui ne souhaitait pas désobéir à son père, s’assura avant de partir que le trône reviendrait à Bharat comme il avait été convenu.

Sita, son épouse, et son plus jeune frère de Rama, Lakshman, ne pouvaient se résoudre à le voir partir seul et décidèrent de le suivre dans son exil.

Bharata, dévoué à Rama, refusa cependant de régner sur Ayodhya. Bharata se contenta donc d’administrer le pays au nom de Rama.


Et maintenant, visitons Chitrakoot !


Ram ghats de Chitrakoot


Chitrakoot
Ram ghat

Les Ram ghats* de Chitrakoot sont le cœur de la ville. Ils longent la rivière Mandakini. *Marches menant à la rivière.

On dit qu’à cet endroit précis, Sita et Ram se seraient arrêtés pour se baigner imprégnant ce lieu d’une aura sacrée.

Chitrakoot
Temple en haut du Ram Ghat
Un autre temple coloré bordant le Ram ghat

Les ghats sont jalonnés des deux côtés de temples plus au moins récents qui offrent une balade mystique agréable.

Chitrakoot
Un des anciens temples de Chitrakoot

Le soir vers 6 h 30, un arati (rituel de flammes) est effectué sur le Ram Ghat. Vous pouvez choisir de l’observer à partir de petites embarcations aux lumières fluorescentes qui sont un spectacle en soi.

Chitrakoot
Arati du soir sur les ghats de Chitrakoot

Kamadgiri


Chitrakoot
Le pèlerinage de Kamadgiri

En sanscrit, Kamadgiri signifie “la montagne qui exauce tous les vœux”. C’est un lieu d’une grande importance spirituelle pour les fidèles de Rama. Ce serait le Chitrakoot original et c’est à cet endroit que Ram, Sita et Lakshmana auraient demeuré durant leur exil.

Chitrakoot
Un des temples posé le long du chemin de pèlerinage

Cette colline arborée est considérée comme l’incarnation de Rama lui-même. Les fidèles en font le tour lors d’un pèlerinage de 5 km qui se fait pieds nus sur un sol pavé. La circumambulation débute après avoir vénéré Ram sous la forme de “Kamtanath”.

Le parcours est parsemé de temples aux couleurs pétillantes, mais aussi d’échoppes de souvenirs et de nourriture ; le matériel n’est jamais très loin !

Chitrakoot
Un des temples sur le pèlerinage de Kamadgiri

Parmi les nombreux temples de Kamadgiri, celui de Milap a une importance toute particulière. Selon la croyance, il marque l’emplacement où Bharat aurait retrouvé Rama pour le convaincre de reprendre le trône d’Ayodhya. Les empreintes de pas des deux frères témoigneraient de ces retrouvailles.

Le temple de Milap | Photo : Uttarpradeshtourism

Gupt Godawari (18 km)


L’extérieur des temples de Gupt Godawari

Situé à 18 km au sud du Ram Ghat, Gupt Godawari est un lieu insolite qui renferme deux grottes sacrées.

Selon la légende, la rivière Godavari émerge de la première grotte, puis coule vers celle du dessous, et disparaît ensuite dans la montagne.

L’accès étroit à la première grotte

On accède à la plus grande grotte par un passage étroit ; elle renferme plusieurs temples dédiés en majorité à Sitha, Ram et Lakshmana.

Fidèles priant devant les effigies de Lakshmana, Rama et Sitha dans la grande grotte

L’autre grotte, la plus mystérieuse et aventurière, creusée dans le lit d’un ruisseau. Il vous faudra marcher dans l’eau jusqu’aux genoux, à travers des couloirs étroits, pour finalement découvrir le petit temple à Rama.

Les couloirs pour accéder au temple de la petite grotte de Gupt Godawari

On dit que Rama et son frère Lakshmana siégeaient en ce lieu, ils ont laissé là en partant deux rochers en forme de trônes.

Chitrakoot
Les petites effigies de Rama et Lakshmana

Hanuman Dhara


Les temples à flanc de colline d’Hanuman Dhara

Les temples d’Hanuman Dhara, à 2 km du centre de Chitrakoot, sont bâtis à flanc de colline. On y accède en montant 500 marches précisément ce qui nous permet à loisir d’admirer la vallée.

Selon la légende, ce sanctuaire aurait été créé par Rama pour qu’Hanuman se repose et se rétablisse après son retour du Sri Lanka.

Prêtre appliquant du sindoor orange sur la statue d’Hanuman

Rama aurait percé d’une flèche la colline d’où un ruisseau jaillit, ce qui apaisa la soif d’Hanuman.

Dans un des temples, un ruisseau coule lentement sur une statue dédiée au dieu-singe et vient remplir un bassin en contrebas.

Pèlerins au temple d’Hanuman Dhara

Janki kund (2 km)


Le bassin de Sitha | Photo : orchaa.wordpress.com

Janaki Kund, le bassin de Sita, est situé à 2 km au sud de Chitrakoot sur les rives de la rivière Mandakini.

Selon une légende, c’était le lieu de baignade préféré de Sita, pendant les années d’exil avec son époux Rama. On dit qu’à cet endroit, les empreintes de pas de Sita sont gravées dans les rochers. Les pèlerins considèrent qu’il est de bon augure de se baigner ici.

Temple dans les environs du bassin de Sita

Sati Anasuya Ashram (16 km)


L’entrée de l’Ashram Sati Anasuya

L’ashram de Sati Anasuya se tient dans un endroit bucolique, au bord d’un ruisseau, à une quinzaine de kilomètres du Ram ghat. Il est dédié à Sati Anusuya, l’épouse du grand sage Atri.

On raconte que le sage Narada Muni chanta les louanges de sa pureté et de sa dévotion. Les déesses Durga, Laxmi et Saraswati en devinrent folles de jalousie et envoyèrent leurs maris respectifs, Shiva, Vishnou et Brahma pour tester Anusuya.

Effigie allongée d’Hanuman

La trinité prit la forme de trois brahmanes et demanda à Sati Anusuiya de les nourrir de façon dévêtue. Pour accéder à leurs souhaits sans perdre sa vertu, Anusuya utilisa ses pouvoirs pour changer la trinité en trois bébés et put ainsi les nourrir. Voyant cela, les trois déesses vinrent s’excuser auprès d’Anasuya et lui demandèrent de leur rendre leurs maris.

Quand les trois dieux retrouvèrent leur forme originelle, ils bénirent Anasuya de trois fils. Depuis, Sati Anusuya est adorée comme le symbole de la vertu et de la dévotion. Le temple est situé là où Sati Anusuya aurait résidé avec son mari et ses fils.

Sati Anusuiya

Sphatic Shila (3 km)


Rocher censé contenir les empreintes de pieds de Rama

Perdu dans une forêt épaisse, Sphatic Shila est un autre endroit paisible dans les environs de Chitrakoot, posé au bord de la rivière Mandakini. On dit que Sita et Ram venaient s’y reposer et admirer la beauté de la région. Rama aurait laissé ses empreintes de pas sur un rocher (shila).

Un des pas supposés de Rama

Bharat Koop (15 km)


Le temple principal de Bharat Koop

À une dizaine de kilomètres de Chitrakoot, Bharat Koop est un autre lieu légendaire lié au Ramayana. Il comprend deux temples colorés rangés autour d’un puits sacré.

Le puits d’eau sacré de Bharat Koop

La légende veut que quand Bharat vint voir Rama à Chitrakoot pour le convaincre de revenir à Ayodhya, il amenât avec lui l’eau de cinq rivières sacrées pour effectuer un abhishekam (rituel) à Rama.

Le complexe de temples autour du puits

Quand Rama refusa de revenir à Ayodhya, Bharat demanda au sage Vashisht comment utiliser cette eau sacrée. Il lui dit de la conserver dans un puits non loin de Chitrakoot ; l’eau de ce puits resterait toujours pure et serait vénérée jusqu’à la fin des temps.


Ganesha Bagh


Le temple de Ganesha bagh

Situé près de Chitrakoot, Ganesh Bagh, était à l’origine un jardin royal construit par le roi Vinayak Rao. Il s’en servait comme retraite d’été pour ses activités sportives.

À l’entrée, se trouve un Baoli (puits à étages) malheureusement en état de délabrement avancé.

Le temple dédié à Shiva, construit dans le style de Khajuraho, est la structure la plus intéressante du parc.

Le bassin d’ablution du temple

Laissez un commentaire :)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !