Diwali, la grande fête des lumières de l’Inde

A chaque nouvelle lune du mois de Karthik (oct-nov) a lieu Diwali ou Deepavali, l’une des plus grandes fêtes hindoues. Connue aussi comme la “fête des lumières”, elle symbolise la victoire de la lumière sur les ténèbres, de la connaissance sur l’ignorance. Diwali vient du mot sanscrit Dipavali, “dipa” signifiant lampe ou lumière et “avali”, série ou ligne. Diwali est donc traduit littéralement par “une série de lumières”. Lors de ce festival, les villes brillent de mille feux et une ambiance féerique et joyeuse règne.

Diwali
Diwali à Udaipur, Rajasthan

Symbolisme de Diwali


Diwali
La déesse Lakshmi invoquée lors de Diwali

L’origine de Diwali est incertaine, mais on pense qu’elle remonte à l’Inde ancienne, elle était alors probablement liée à la fête des moissons.

On dit aussi que le festival commémore le retour du dieu Rama après ses 14 ans d’exil : quand il revint dans son royaume, ses sujets montrèrent leur joie en éclairant la ville avec des milliers de bougies. D’autres pensent que Diwali célèbre le mariage de Lakshmi avec le dieu Vishnou.

Diwali
Dessin rangoli pendant Diwali au Rajasthan

Diwali a une signification hautement symbolique pour les hindous : la nouvelle lune noire (Amavasya) pendant laquelle le festival est célébré, se transforme en quelque sorte en pleine lune (Purnima) sous l’effet de la lumière produite par les nombreuses lampes à huile allumées cette nuit-là. Ainsi la lumière prend le dessus sur les ténèbres, la connaissance sur l’ignorance.

Diwali
Kolam et lampes à huile pendant Diwali dans le Tamil Nadu

[ Dans un atelier de fabrication de lampes à huile ]


Déroulement


Diwali peut durer de trois à cinq jours selon les différentes régions de l’Inde.

Diwali
Les indispensables de Diwali, les autocollants des pieds de la déesse Lakshmi (à gauche de la photo)

Avant que ne commence Diwali, les maisons et boutiques sont rangées, nettoyées du sol au plafond et parfois même repeintes. C’est comme un grand ménage de printemps.

Des dessins géométriques appelés “rangolis” dans le nord ou “kolams” dans le sud sont dessinés devant la porte des foyers ou du lieu de travail pour accueillir Lakshmi, la déesse de la prospérité.

Des autocollants des pieds de la même déesse sont aussi collés au sol pour lui indiquer le chemin de la maison.

Diwali
Les Kolams dans le Tamil Nadu

1er Jour : Dhanteras ou Dhanatrayodashi (le 13e jour après la pleine lune)


“Dhan” signifie “richesse” et “teras”, treizième jour. En ce jour propice, Kubera (le dieu des richesses), Dhanvantari (le dieu de l’Ayurvéda), Yamraj (le dieu de la mort) et Lakshmi (la déesse de la prospérité) sont vénérés.

Diwali
La déesse Lakshmi et le demi-dieu Kubera

Dans la journée, il est de coutume d’acheter de nouveaux ustensiles, des bijoux ou de l’or ; on considère en effet que la déesse Lakshmi entre dans les foyers sous la forme de nouvelles choses.

En soirée, une lampe à huile dédiée au dieu de la mort Yamraj est allumée à l’extérieur de la maison pour conjurer toute mort prématurée des membres de la famille. Ce rituel est connu sous le nom de Yamraj Deepam.

Diwali
Le premier jour, une lampe à huile est allumée pour Yama, le dieu de la mort

2e Jour : Naraka Chaturdasi (le 14e jour après la pleine lune)


Naraka Chaturdasi est le jour où, selon la croyance, le seigneur Krishna a terrassé le démon Narakasur pour libérer le monde de la peur.

La bataille contre Nakasura

A son retour dans son royaume, Krishna prit un bain sacré pour se purifier et son corps fut oint d’huiles parfumées.

De même, pour les croyants, il est donc de coutume ce jour-là, de prendre un bain rituel composé d’huiles naturelles, juste avant le lever du soleil.


3e Jour : Diwali, le jour de la nouvelle lune


C’est le jour à proprement parlé de la fête de Diwali, le plus important. Lors de cette journée, les hindous prient la déesse Lakshmi ainsi que le seigneur Ganesha afin d’obtenir une vie prospère et heureuse.

Diwali
Les hindous achètent des cannes à sucre le jour de Diwali, elles signifient l’abondance et la prospérité

Le matin même de Diwali, les fidèles achètent des cannes à sucre qu’ils vont placer à l’entrée de leur maison ou autour de l’autel dédié à Lakshmi. Elles symbolisent l’abondance et la prospérité.

Diwali
Plateau d’offrandes pour la déesse Lakshmi

Le soir venu, les croyants s’habillent avec des vêtements neufs et les femmes se parent de nouveaux bijoux ; ils sont alors prêts pour la puja (rituel) effectuée à Lakshmi.

Des lampes à huile sont ensuite allumées tout autour de la maison ainsi que dans les rues.

Autel dédié à Lakhmi pendant Diwali

Des cadeaux et des friandises sont aussi échangés pour renforcer les liens d’affection entre la famille et les amis.

Les sucreries font parties intégrantes de Diwali. Lors de ce festival, on ne regarde pas à la dépense côté mets sucrés et on ne se préoccupe pas non plus des kilos superflus après les fêtes !

Les ladous, une des friandises préférées des indiens, dégustées sans modération pendant les fêtes 🙂

Des pétards éclatent jusqu’à tard dans la nuit. C’est une façon d’exprimer sa joie et sa plénitude au divin. Ils sont également censés écarter les forces maléfiques. Cependant, la pollution sonore, mais surtout atmosphérique engendrée par cette tradition contraignent de plus en plus d’états à émettre des interdictions.

Lors de Diwali des lampes à huile sont allumées à l’entrée des maisons

4e Jour : Padwa ou Govardhan Puja (1er jour de la lune croissante)


Dans le nord de l’Inde, Padwa est célébrée par une “Govardhan Puja ou rituel au mont Govardhan.

Krishna soulevant la colline de Govardhan sur son seul petit doigt (fresque du temple de Barsana, UP)

On dit que lors du 4e jour de Diwali, le dieu Krishna a soulevé le mont Govardhan sur son seul petit doigt pour protéger les habitants de la colère du dieu de la pluie Indra.

Pour recréer cette légende, les hindous dessinent, avec de la bouse de vache (considérée comme sacrée), le mont Govardhan ou/et une figurine de Krishna devant leur porte d’entrée.

Figurine du dieu Krishna faite en bouse de vache – Credit : Vridavan Today
Cette journée est aussi marquée par la tradition d’ANNAKOOT signifiant “montagne de nourriture“.

La veilles de cette journée, les croyants restent éveillés toute la nuit ou se lèvent très tôt afin de cuire jusqu’à 108 types d’aliments différents pour le bhog, c’est-à-dire l’offrande de nourriture pour le dieu Krishna.

Le festin d’Annakoot chez des amis indiens

Dans les temples dédiés à Krishna, les prêtres donnent un bain rituel au lait à la divinité et on la pare de ses plus beaux atours. 

Des offrandes de nourriture sont ensuite disposées en cascade tout autour de l’autel, après quoi elles sont distribuées en tant que nourriture bénite (prasad) aux fidèles.

Annakoot dans le temple de Jagdish à Udaipur, Rajasthan

5e et dernier jour : Bhai Dooj


Le dernier jour du festival est dédié à la relation sœur-frère. Les sœurs appliquent un tilak (une marque rouge) sur le front de leur(s) frère(s) et prient pour qu’il(s) ai.ent une vie prospère, tandis que les frères bénissent leurs sœurs en leur offrant des cadeaux.


Dev Diwali à Varanasi


Diwali prend une toute autre dimension à Varanasi, la capitale spirituelle de l’Inde.

Dev Diwali ou “le Diwali des dieux” tombe le jour de la pleine lune, 15 jours après Diwali commun. A cette occasion, les ghats de Varanasi (escaliers menant au fleuve) se parent de milliers de diyas (lampes à huile) en l’honneur de Ganga, la déesse-fleuve.

On dit que ce jour-là les dieux descendent sur terre pour prendre un bain dans le Gange

Dev Diwali à Varanasi, des milliers de lampes à huiles sont allumées sur les ghats du Gange

La journée de Dev Diwali commence tôt le matin par un bain sacré (Kartik Snan) dans l’eau sacrée du Gange.

En soirée, un Maha Arati (offrande de flammes) est effectué au ghat Dashashwamedh qui devient le point d’orgue des festivités.

Dev Diwali à Varanasi, un festival des plus féeriques

Le festival “Ganga Mahotsav” a lieu juste avant Dev Diwali et se déroule pendant trois jours sur les ghats d’Assi. Des concerts de musique classique indienne et des récitals de danse Baratha Natyam sont au programme.

[ Dev Diwali à Varanasi ! ]


Dates Diwali 2020


Dhanteras : 12 novembre

Naraka Chaturdashi : Narak Chaturdashi ou Choti Diwali (le petit Diwali) est normalement célébré un jour avant Diwali, mais cette année, il coïncide au niveau astrologique avec Diwali.

Diwali : 14 novembre

Govardhan Puja : 15 novembre

Bhai Dooj : 16 novembre


10 Comments on “Diwali, la grande fête des lumières de l’Inde”

  1. je ne connaissais pas cette fête mais vais y participer avec un couple franco indien (confinement oblige)
    bonne fête à tous les gens concernés
    peace and love

    • C’est une merveilleuse fête, profitez en bien ! 🙂 Je vous souhaite un très beau Diwali
      Jai Prema Shanti
      Mathini

  2. Bonjour,

    Merci pour ce très bel article qui augmente notre hâte de s’y rendre !
    Avez-vous des lieux ou activités à ne surtout pas louper durant cette fête à Varanasi ?

    Merci !

    • Bonjour Stéphanie, en fait tout se passe sur les ghats de Varanasi donc il vous suffit de déambuler sur les rives du Gange 🙂

    • Bonjour, merci de votre aimable commentaire. Oui Diwali est surêment une des plus belles fêtes de l’Inde ! 🙂
      Bien à vous
      Mathini

Laissez un commentaire :)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !