Eléphanta, les temples rupestres de Mumbai

Il serait dommage de faire l’impasse sur les majestueux temples rupestres d’Eléphanta, nichés sur l’île de Gharapuri, à 10 kilomètres à de Mumbai. Ces chef-d’oeuvres du 5e-6e siècle EC, classés au patrimoine mondial de l’humanité, font parties des plus belles grottes excavées de Maharashtra avec Ellora et Ajanta.

Elephanta
L’entrée de la grotte de Shiva

Connue dans l’Antiquité comme l’île « Gharapuri » (la ville des grottes), les grottes ont été rebaptisées « Eléphanta » au 17e siècle par les explorateurs portugais quand ils ont découvert, à l’entrée des grottes, un monolithique d’un éléphant.

Cette sculpture se trouve maintenant au Bhau Daji Lad Museum à Mumbai.

Cette île était autrefois la capitale d’un puissant royaume local ; de nombreux vestiges archéologiques remontant au 2e siècle après J.-C. témoignent de son riche passé culturel.

Elephanta
L’éléphant retrouvé par les portugais sur l’île d’Elephanta qui donna son nom à l’île | Crédit Photo : Bhau Daji Lad Museum

On pense que les temples d’Éléphanta ont été construits sur une période allant du 5e au 6e siècle de notre ère, mais les mécènes de ces chef-d’oeuvres restent encore inconnus et ont attiré des spéculations considérables depuis le 19e siècle.

Certains chercheurs y trouvent des éléments de l’architecture de Badami Chalukya, au sud de l’Inde, ainsi que des styles architecturaux de l’empire Gupta. D’autres semblent penser que l’ensemble aurait été fondé sous le patronage d’une famille Maurya (à ne pas confondre avec l’empire Maurya disparu en 185 avant notre ère).

Elephanta
Le mandapa (hall à pilier) de la grotte à Shiva
Elephanta
Le Sanctum Sanctorum abritant un shiva lingam

La grotte principale (grotte n°1), directement creusée dans la roche, appelée aussi grotte de Shiva, est la plus impressionnante ; elle mesure 39 mètres de profondeur et la pièce maîtresse ici est le Sadashiva à trois têtes, de 5 m de haut.

Cette sculpture représente la Trimurti ou trinité hindoue : le créateur, le conservateur et le destructeur, identifiés respectivement comme Aghora ou Bhairava (visage à gauche), Taptapurusha ou Mahadeva (visage central), et Vamadeva ou Uma (visage à droite).

Elephanta
Le chef-d’oeuvre de la grotte de Shiva : la trimurti ou trinité hindoue

Le reste de la grotte présente un hall à piliers (mandapa) d’une quarantaine de mètres de côté. Elle contient le garbha-griha (sanctum sanctorum), qui abrite un lingam, symbole de Shiva.

Le mariage de Shiva et Parvati

Autour du Sadashiva, se trouvent deux fresques majeures, l’une relatant le mariage de Shiva et Parvati et l’autre arborant un Shiva « Ardhanarishvara », c’est-à-dire un Shiva représenté sous une forme androgyne : Shiva du côté droit et Parvati du côté gauche du même corps. Cette image symbolise qu’à l’origine de toute chose, il n’y a pas genres.

Sculpture du Shiva Ardhanarishvara, mi-homme, mi-femme

Les autres sculptures de la grotte de Shiva montrent différents aspects de Shiva en tant que Nataraja (seigneur de la danse) et Yogishvara (le seigneur du yoga). Toutes les scènes ont été taillées dans la roche-mère en basalte et étaient également peintes à l’origine, il n’en reste que des traces à l’heure actuelle.

Les grottes suivantes ne présentent que peu d’intérêt, elles ont été fortement endommagées au cours du temps.

La grotte voisine de celle de Shiva dont il ne reste que peu de vestiges

4 Comments on “Eléphanta, les temples rupestres de Mumbai”

  1. C’est vraiment de toute beauté….
    J’adore votre recherche, ds endroits magiques, comme je les aime,

Laissez un commentaire :)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !