Pancha Bhoota Sthalas, les lingams des cinq éléments

Les “Pancha Bhoota Sthalas” font référence aux cinq temples dédiés au dieu hindou Shiva, chacun de ces temples représentant un des cinq éléments fondamentaux de la nature : l’eau, l’air, l’éther, le feu et la terre. Pancha signifie “cinq”, Bhoota “éléments” et Sthalas “lieu”.

Ces fascinants temples sont tous situés dans le Sud de l’Inde, quatre dans le Tamil Nadu et un dans l’Andhra Pradesh :

  1. Terre (Prithvi) – Temple Ekambareswarar (Kanchipuram, Tamil Nadu)
  2. Eau (Jalam) – Temple Jambukeswara (Tiruchirapalli, Tamil Nadu)
  3. Feu (Agni) – Temple Annamalaiyar (Tiruvannamalai, Tamil Nadu)
  4. Air (Vayu) – Temple de Sri Kalahasti (SriKalahasti, Andhra Pradesh)
  5. Ether (Akaasam) – Temple de Chidambaram (Chidambaram, Tamil Nadu)

1. Temple d’Ekambareswarar  (Terre / Prithvi)


Bhoota
Le temple d’Ekambareswarar et son manguier que la légende dit millénaire

Ekambareswarar est le plus grand temple de Kanchipuram. Son gopuram fait près de 60 m de hauteur, ce qui en fait l’un des plus hauts en Inde.

Les premières fondations de ce temple datent aux alentours de 600 après J.-C. ; les divers royaumes qui se sont succédés comme les Pallava, Pandya, Chola et Vijayanagar ont contribué successivement à sa construction.

Le saint des saints abrite un lingam de sable, représentant l’élément terre (prithvi).

Le hall aux 540 piliers où sont posés 1 008 Shivalingams est particulièrement impressionnant. Une autre spécificité de ce temple est son manguier que la légende dit millénaire…

Bhoota
Le 1008 Shiva lingams du temple
LIRE LA SUITE +


2. Temple Jambukeswara (Eau /Jalam)


Bhoota
Un des gopurams du temple de Jambukeswara

Jambukeswara se situe à 2 km de l’immense temple de Sri Rangam à Trichy, Tamil Nadu.

Le Shivalingam de Jambukeswara représente l’élément eau (appu-lingam). Le temple est constamment approvisionné en eau par des sources souterraines.

Ce temple est aussi l’un des 275 “Paadal Petra Sthalams” : quatre des plus grands Nayanars (saints shivaïtes tamouls) ont chanté ses louanges…

Bhoota
Le long couloir menant au sanctuaire
LIRE LA SUITE +


3.  Temple Annamalaiyar (Feu /Agni)


Bhoota
Le temple Annamalaiyar au pied de la colline d’Arunachala

Le temple Annamalaiyar ou Arunachaleswarar, est situé au pied de la colline d’Arunachala, à Tirunavanamalai.

Shiva s’étant manifesté, d’après le mythe, en tant que colonne de feu à cet endroit, il est représenté par un lingam de feu ou “agni lingam”. Annamalaiyar symbolise le devoir, la vertu, le sacrifice de soi et la libération par la vie ascétique.

Ce sanctuaire est l’un des plus grands en Inde, il couvre dix hectares. La structure remonte à la dynastie Chola (9e siècle) et des extensions ultérieures sont attribuées à la dynastie Vijayanagar Sangama (14e-15e siècle), Saluva et Tuluva (15e-16e siècle).

La colline sacrée d’Arunachala
LIRE LA SUITE +


4.  Temple de Srikalahasti (Air/ Vayu)


Le temple Sri Kalahasti | Photo : Kalyan Kumar 

Kalahasti est situé à 36 km du célèbre temple de Tirupati. L’intérieur du temple a été construit aux alentours du 5e siècle et l’extérieur au 12e siècle par les rois Chola et Vijayanagar.

Le Seigneur Shiva est ici vénéré en tant que “Kalahastiswara” symbolisant la libération et la mort de l’ego. Il est incarné par un “vayu-lingam” blanc qu’on dit auto-manifesté (Swayambhu). Ce lingam ne peut être touché par les fidèles, ni même par les Brahmans (prêtres).

On dit qu’un lampe posé dans le sanctuaire vacille même quand aucun courant d’air n’est observé.


5. Temple de Chidambaram (Ether / Akaasam)


Le gopuram coloré de l’entrée du temple

Le complexe de Chidambaram s’étend sur 20 hectares au cœur de la ville du même nom. Il s’agit d’un temple antique et historique dédié à Shiva sous sa forme de Nataraja (danseur cosmique), mais aussi au Seigneur Govindaraja Perumal (Vishnou).

C’est l’un des rares temples où deux divinités shivaïte et vishnouïte cohabitent.

Le temple est dédié à Shiva en tant que danseur cosmique

Le mot “Chidambaram” dériverait de “chit”, qui signifie “conscience”, et de “Ambaram”, “ciel” ; cela se réfère au chidakasam, le ciel de la conscience, qui est le but ultime qu’il faut atteindre selon les Védas. Une deuxième interprétation est que Chidambaram provient d'”Ambalam” qui signifie “scène de spectacle”. Une troisième théorie fait dérivé le mot de “chitrambalam'” signifiant “danses de Dieu”.

La caractéristique unique de ce temple est l’idole de Nataraja. Elle représente le Seigneur Shiva en tant que Seigneur de la danse Bharata Natyam (danse classique indienne). C’est l’un des rares temples où Shiva est représenté par une “murthi” (image antropomorphique) plutôt que par un Lingam.

La danse cosmique de Shiva Nataraja symbolise le mouvement de l’univers soutenu par le Seigneur Shiva.

Entrée du temple, ensuite les photos sont interdites

Laissez un commentaire :)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !