Pongal, le festival des moissons du Tamil Nadu

Pongal est un festival de l’Inde du Sud qui célèbre les moissons et rend grâce aux éléments de la nature comme le soleil, la pluie ou les animaux de labeur. Il a lieu chaque année à la mi-janvier. En Inde, où l’agriculture tient une place importante, le temps des moissons est un événement majeur : on dit que Pongal apporte richesse et prospérité.


Pongal, un festival du Tamil Nadu


Pongal est une fête très populaire dans le Tamil Nadu, où il est appelé « Thai Pongal ». Il correspond au premier jour du mois « Thai » du calendrier tamoul (14 ou 15 janvier de notre calendrier grégorien).

Thai est un mois de bon augure et, selon l’expression consacrée au Tamil Nadu, « l’arrivée du mois de Thai pave la route à de nouvelles opportunités ».

Pongal
Femmes en train de cuire le riz Pongal | Photo : thefederal.com

Cette période de l’année prend d’autres noms dans le Nord de l’Inde et est célébrée de différentes manières : dans l’Uttar Pradesh, on l’appelle Makar Sankranti, au Gujarat, Uttarayan, au Pendjab, elle correspond à Lohri et, dans l’Assam, au festival de Bihu.

Pongal correspond à la fête de Lohri au Pendjab

Signification astrologique


Au niveau astrologique, Pongal a lieu lors de « Makar Sankranti », c’est-à-dire à la transition du soleil de Dhanur Rasi (sagittaire) à Makar Rasi (capricorne).

Il y a 12 « sankranti » ou « transitions » correspondant aux 12 mois de l’année. Makar Sankranti marque le début de « l’Uttarayan », la période où le soleil parcourt dans le ciel ses six mois de course la plus septentrionale.

Pongal marques le début de la période où le soleil parcourt dans le ciel ses six mois de course la plus septentrionale

Dans l’hindouisme, Uttarayan est considéré comme de bon augure, opposé à Dakshinayana, le mouvement méridional du soleil. Pendant cette période, les  événements les plus importants de l’année sont planifiés et la saison des mariages hindous redémarre.


La légende


Le premier jour de la fête de Pongal (Bhogi) est associé à la légende d’Indra (le dieu hindou de la pluie) et au dieu Krishna :

Les habitants de Govardhan (Uttar Pradesh) avaient pris pour habitude de vénérer Indra ce qui gonfla un peu trop son ego. Il se considérait alors comme le plus puissant de tous les êtres. Quand cela vint aux oreilles du dieu Krishna, il concocta un plan pour donner une leçon au dieu de la pluie.

Krishna soulevant le mont Govardhan (fresque du palais de Bundi au Rajasthan)

Il convainquit les habitants d’adorer le Mont Govardhan plutôt qu’Indra. Cela irrita tellement Indra qu’il envoya de fortes pluies qui provoquèrent d’immenses inondations sur terre.

Pour protéger les habitants de ce cataclysme, le seigneur Krishna souleva alors l’énorme colline de Govardhan sur son seul petit doigt. Les pluies se poursuivirent pendant trois jours.

Finalement, Indra réalisa son erreur et la puissance divine du seigneur Krishna. Il promit de devenir humble et demanda pardon à Krishna. Ce dernier permit alors aux célébrations de Bhogi de continuer en l’honneur d’Indra. Pour cela, le premier jour de Pongal est aussi appelé « Indran Pongal ».

Nandi, le taureau divin

Le troisième jour de Pongal, Mattu Pongal, est associé à une autre légende.

Un jour, le seigneur Shiva envoya sa monture, le buffle Nandi, dire aux gens sur terre de ne prendre qu’un seul bain d’huile par jour et de ne manger qu’une fois par mois.

Cependant, Nandi s’emmêla les pinceaux et dit aux gens de manger tous les jours et de se baigner qu’une seule fois par mois.

Furieux, Shiva maudit Nandi et énonça, qu’en raison de son erreur, les céréales viendraient à manquer sur terre. Il envoya aussi son taureau vivre sur terre pour aider les gens au labeur des champs.


Signification et symbolisme


Pongal
Lors de Pongal, on laisse le riz déborder en signe d’abondance

« Pongal » signifie « faire déborder ». Lors de cette fête, le riz est mis à bouillir et on le laisse déborder volontairement en signe de prospérité. À ce moment précis, les membres de la famille se rassemblent autour du pot et crient avec joie « Pongalo Pongal, Pongalo Pongal ! »

Pongal
Pongalo Pongal !

« Pongal » a aussi donné son nom à un met indien, une sorte de pudding sucré ou salé que l’on sert lors de ce festival. Les ingrédients varient selon les régions. Dans sa forme sucrée, le riz est cuit dans du lait sucré au jaggery (sucre de palme). Pour la version salée voir la recette en bas de page.

Symboliquement le riz pongal est la combinaison des 5 éléments ou Pancha bhootha : le riz représente la terre (Bhumi) ; il est cuit dans l’eau (jalam) sur un feu de bois (Agni ) et à l’air libre (Vayu et Akasham, l’éther).

Pongal
Ven Pongal | Photo : theindianclaypot.com

Déroulement du festival


Traditionnellement, le festival de Pongal dure quatre jours.

Avant toute chose, les maisons sont nettoyées et décorées. Les femmes hindoues dessinent des « Kolams », des motifs géométriques décoratifs colorés, devant la porte de leur foyer. Les kolams (rangoli dans le Nord de l’Inde) servent de symboles pour accueillir les visiteurs et assurer la prospérité de la famille.

Pongal
Un kolam coloré

1er jour : Bhogi

Lors de Bhogi, les hindous se débarrassent de vieux articles ménagers et en achètent de nouveaux. Ceci marque le début d’un nouveau cycle. Cette première journée est célébrée en l’honneur d’Indra, le dieu de la pluie (voir plus haut).

2ème jour : Perum ou Surya Pongal

Pongal
Rituel de l’arati (offrande de flammes) lors de Surya Pongal

Aussi connue comme « Surya Pongal », Perum est la journée la plus importante de Pongal. C’est ce jour-là, en matinée, où l’on met à bouillir le riz en le laissant déborder. Les gens préparent aussi des en-cas et desserts, se rendent visite et échangent des vœux. Certaines personnes vénèrent aussi le dieu-soleil, Surya, en lui offrant des prières.

3ème jour : Mattu Pongal

Mattu Pongal est le jour où l’on rend grâce aux animaux de labeur, car ils contribuent à donner une bonne récolte. Pour honorer les vaches et buffles, on les décore de fleurs et de couleurs et on les nourrit avec du riz pongal accompagné d’une bonne dose de sucre de palme !

Une vache décorée pour Mattu Pongal

4ème jour : Kaanum

C’est le moment où les gens passent du temps avec leur famille et amis et partagent un repas. Des danses traditionnelles comme le kummi et kolattam ont parfois lieu ce jour-ci.


Recette de Pongal


Voici la version tamile du pongal connue sous le nom de « Ven Pongal ».

Pour 2 personnes. Préparation très rapide, 30 min environ.

  • 1/2 tasse de riz
  • ¼ de tasse de « moong dal » (soja décortiqué et cassé)
  • Sel
  • Quelques noix de cajou
  • Quelles feuilles de curry
  • 1 cuillère à café de poivre noir en grains
  • 1 cuillère à café de jeera (graines de cumin)
  • 1 cuillère à café de gingembre, finement haché
  • 2 cuillère à café de ghee (beurre clarifié)

1- Faire revenir le riz et le moong dal séparément dans une poêle jusqu’à ce qu’ils soient légèrement grillés.
2 – Faire revenir quelques noix de cajou dans 1 cuillère à café de ghee et garder de côté pour une utilisation ultérieure.
3 – Mettre le riz et le moong dal dans une cocotte-minute avec deux tasses d’eau jusqu’à ce que le riz et le dal soient bien cuits, presque pâteux.
4- Ecraser le riz et le dal.
5- Chauffer un peu d’huile ou de ghee dans une casserole et faire revenir légèrement le gingembre haché. Ajouter le cumin, les grains de poivre, les feuilles de curry et versez sur le mélange de pongal. Mélanger le tout à feu doux pendant deux minutes.

C’est prêt ! Joyeux Pongal ! 🙂


Laissez un commentaire :)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !