Udaipur, la romantique cité des lacs

Udaipur, la ville des lacs ; une oasis au milieu des terres arides du Rajasthan, un doux rêve, un conte des mille et une nuit aux majestueux palais semblant flotter sur les eaux. Oui, Udaipur est bien la ville la plus romantique de l’Inde !

Udaipur
Le lac Pichola au coucher du soleil et le Taj Palace au fond

Udaipur est la capitale du royaume Mewar (région du sud et centre du Rajasthan). Elle a été fondée en 1553 par le Maharana Udai Singh II fuyant l’invasion moghole à Chittorgarh (l’ancienne capitale du Mewar).

La ville doit sa réputation à ses nombreux lacs pittoresques ; Pichola, Udai Sagar, Fateh Sagar, Rajsamand et Jaisamand pour ne citer qu’eux. Elle est également connue pour ses somptueux palais reconvertis en hôtels de luxe ; le Taj Lake Palace, posé au milieu du lac Pichola est l’un d’entre eux.

La beauté de ses paysages environnants et la richesse de son patrimoine historique font de la cité des lacs une destination très prisée des touristes, mais aussi des réalisateurs : on ne compte plus le nombre de films tournés dans la cité royale, des James Bond au films ‘Bollywood’.


Festivals à ne pas manquer


Gangaur et Mewar festival


Udaipur

Le Festival de Gangaur accueille l’arrivée du printemps. C’est un festival haut en couleur célébré par les femmes du Rajasthan. À Udaipur, il coïncide avec le ‘Mewar festival’. Des programmes culturels sont organisés mettant en valeur la culture Rajasthanie.

LIRE LA SUITE +

Shilpgram


Udaipur

Le village d’artisanat de Shilpgram, à 3 km d’Udaipur organise une foire annuelle de 10 jours, généralement durant le mois de Décembre, afin de promouvoir l’artisanat et l’art folklorique du Rajasthan mais aussi d’autres parties de l’Inde. Les artisans (potiers, tisserands…) de tout le Rajasthan se rendent dans ce village pour exposer et vendre leurs produits et des concerts de grande qualité sont donnés tous les soirs.

LIRE LA SUITE +

Rath Yatra


Le Rath Yatra est un festival religieux de procession de chars (‘rath’ signifie ‘char’ en hindi) originaire de Puri (Odisha) et dédié au dieu hindou Vishnou. Udaipur est, en terme d’affluence, le 3e plus important Rath Yatra en Inde après celui de Puri et Ahmedabad. Ce jour-là, des milliers de fidèles accompagnent la procession de chars abritant les idoles du temple de Jagadish. La veille, des programmes culturels sont organisés en face du temple.


Udaipur World Music Festival


Udaipur

Ce festival de deux jours tenu en Février, rassemble plus de 100 artistes venant de toutes les parties du monde (Espagne, Ghana, Venezuela, Italie, France … Ainsi que l’Inde). Le but du festival est de créer un événement annuel d’importance dans le Rajasthan et, dans le même temps, d’établir Udaipur comme une destination incontournable pour les musiques du monde en Asie du Sud. 


Et maintenant, visitons Udaipur !


Le lac Pichola


Udaipur
Le lac Pichola au coucher du soleil

Udaipur étant la cité des lacs, commençons donc la visite par le plus fameux d’entre eux, le lac Pichola.

Situé au cœur de la ville, le lac Pichola est le plus ancien et l’un des plus grands lacs d’Udaipur. Il a été construit en 1362 par Picchu Banjara (d’où son nom) pendant le règne du Maharana Lakha.

La meilleure façon d’explorer le lac est de prendre un bateau*, de préférence au coucher du soleil quand la lumière ambrée met en valeur la beauté des édifices.

Pour les balades en bateaux, il y a deux embarcadères, celui du City Palace qui offre une balade complète avec un arrêt au Jag Mandir où celui du Lal ghat avec un tour plus cour, mais du coup moins cher.

Udaipur
Une autre vue au coucher du soleil… Je ne m’en lasse pas !

Au milieu du lac Pichola, deux délicats palais ont été bâtis, le Taj Lake Palace et le Jag Mandir Palace.


Le Taj Lake Palace


Udaipur
La Taj lake palace (photo prise de l’Ambrai Ghat)

Le Taj Lake Palace ou Jag Niwas, son nom d’origine, a été construit en 1743 par le Maharana Jagat Singh II comme un palais d’été pour la famille royale.

Ce magnifique édifice de 83 pièces a été reconverti en hôtel 5 étoiles. Le seul moyen de le visiter est d’y réserver une chambre. Assurément un des hôtels les plus romantiques au monde.

Le Taj lake de nuit (photo prise à partir du restaurant ‘natural view’)

Le Jag Mandir ou Lake Garden Palace


Udaipur

Le Jag Mandir est l’autre palais du lac Pichola. Il a été construit par trois Maharanas successifs de 1551 à 1652. Tout comme le Taj lake palace, il était utilisé comme palais d’été par la famille royale. Il accueille maintenant des réceptions très huppées. On y fait une halte lors de la balade en bateau sur le lac à partir de l’embarcadère du City Palace.


City Palace


Udaipur
Le palais de la cité à la tombée de la nuit juste avant le son et lumière

Le City Palace surplombant le lac pichola est le palais principal de la ville. Cet immense complexe, composé de onze palais, a été inauguré en 1559 par le Maharana Udai Singh qui en fit sa résidence principale après avoir fui Chittorgarh

Udaipur
Le city palace

L’ensemble présente un harmonieux mélange de styles architecturaux rajpoutes et moghols. Chaque descendant royal ayant contribué à l’agrandissement et à l’embellissement de ce palace sur une période de près de 400 ans.

Udaipur
Taj Fateh Prakash Palace, l’hôtel 5 étoiles du palais de la cité

Une partie de ce palais est toujours habitée par l’actuel Maharana et sa famille, les autres ont été transformées en hôtel de luxe et en musée.

Parmi les plus belles salles du musée du palais, on retiendra le Manak Mahal et le Mor Chowk, mais l’ensemble du musée est à voir absolument.

Udaipur
Le Manak mahal

Le Manak mahal, tout en miroirs et vitraux était utilisé comme salle de  réunion par les Maharanas d’Udaipur.

Le Mor Chowk ou la cour des paons est une des pièces les plus élaborées du palais. Elle comprend de très belles mosaïques de verre coloré ; celles des trois paons représentant les saisons d’été, d’hiver et de la mousson sont les plus remarquable. Il aura fallu près de 5 000 pièces de verre, de couleurs vertes, dorées et bleues pour réaliser ces paons.

Udaipur
Le Mor Chowk

Tous les soirs de 19 à 20 heures, un son et lumière (en anglais) est donné dans l’enceinte du palais retraçant l’histoire du Mewar. En contrebas, après l’hôtel Taj Fateh Prakash, se trouve l’embarcadère d’où partent les bateaux pour la promenade sur le lac Pichola.

Udaipur

Temple hindou Jagadish


Udaipur
Le temple de Jagdish, au coeur de la cité

Le temple de Jagadish se trouve à quelques enjambées du City Palace. C’est le temple central d’Udaipur, un des plus vénérés, construit par le Maharana Jagat Singh en 1651. L’architecture est de type Maru-Gurjara (Rajasthani) et l’édifice tout entier est orné de délicates sculptures. Le sanctum sanctorum, qu’on atteint par une volée de marches, abrite une idole en pierre noire de Jagannath, un avatar du dieu hindou Vishnou. Quatre petits sanctuaires, dédiés à Ganesha, Surya, Shakti et Shiva se trouvent tout autour du sanctuaire principal.

Udaipur
Détail des sculptures du temple de Jagdish

Bangore Ki Haveli


udaipur

Proche du Gangaur Ghat, le Bangore Ki Haveli est une ancienne maison de maître de 138 pièces construite par Amir Chand Badwa, un des premiers ministres de la cour royale du Mewar.

L’haveli présente une architecture raffinée avec de nombreux couloirs et balcons, cours et terrasses. Le travail de miroirs des intérieurs est délicat et les appartements privés des dames arborent des formes voluptueuses.

L’édifice a été reconverti en musée exposant diverses traditions du Rajasthan et présente tous les soirs, pendant la haute saison touristique, un spectacle de danse folklorique.

Udaipur
Danses Ghoomar dans la cour du Bangore-ki-haveli | Photo : inconnu

Les ghats et la vieille ville


Udaipur
Le Gangaur ghat pendant le festival de Gangaur (de là vient le nom du ghat)

Udaipur est une ville particulièrement agréable pour circuler à pied. Les principaux centres d’intérêts se concentrent dans la vieille ville historique dans un rayon de un kilomètre.

Pour une balade matinale, rendez-vous au Gangaur ghat, près du Musée Bangore Ki Haveli, puis longez les rives du lac Pichola jusqu’au pont de Chand Pol, traversez le pont et continuez jusqu’à l’Hanuman ghat où se trouve un temple dédié au dieu-singe Hanuman. Poursuivez ensuite jusqu’à la pointe de la presqu’île d’Ambrai pour admirer un des plus beaux panoramas de la ville.

Udaipur
Les temples sur les rives du lac pichola juste après Gangaur Ghat

Pour une balade dans les bazars de la ville, prenez tranquillement votre petit-déjeuner et attendez onze heure, car rares sont les échoppes qui ouvrent avant cette heure. Puis, prenez la direction de la ‘Clock Tower’ et perdez-vous dans une des rues autour de cette horloge ; vous trouverez là d’authentiques magasins où les Indiens viennent faire leurs emplettes.

Ghantagar, la tour de l’horloge

Gulab Bagh ou jardin Sajjan Niwas


Sajjan Niwas est un beau jardin situé à l’entrée de la ville, près du City Palace. C’est le lieu privilégié des habitants d’Udaipur pour leurs activités sportives matinales comme la marche ou le yoga.

La librairie de Gulab bagh

Gulab Bagh est le plus grand jardin du Rajasthan, il s’étend sur plus de 40 hectares et compte d’innombrables variétés de plantes et fleurs tropicales.

Au cours de l’année 1850, le Maharana Sajjan Singh prit l’initiative de construire ce magnifique jardin. En raison de l’abondance de roses, ce jardin a pris le nom de Gulab Bagh ou jardin aux roses. Il comprend également un petit zoo, une bibliothèque qui ressemble à un palais et un jardin astrologique pavé de dalles à picots qui masse naturellement vos pieds.


Temple Amba Mata


Le temple Amba Mata est un autre temple important d’Udaipur dédié à la déesse hindoue Durga.

L’entrée du temple d’Amba Mata

On dit que l’ancien Maharana d’Udaipur, Raj Singh, avait un problème oculaire grave qu’il n’arrivait pas à traiter. Une nuit, la déesse Amba lui apparut en rêve lui demandant de construire un temple à Udaipur à un endroit bien précis. Le lendemain, le Maharana visita l’endroit où il trouva la statue de Amba Mata et commença donc la construction d’un temple. Il récupéra de sa maladie rapidement.

Chaque année lors de Navaratri, une procession part du temple de Jagadish jusqu’à Amba Mata. (voir la vidéo ci-dessous)



Mansapurna Karni Mata Ropeway


La superbe vue sur Udaipur depuis le temple de Karni Mata

À 1 km du centre de la ville, des télécabines vous transportent au sommet d’une colline où un petit temple à la déesse hindoue Kali se niche. C’est en gros le seul intérêt de l’endroit, en plus d’offrir une vue imprenable sur le lac Pichola. À noter que vous pouvez aussi monter ou/et redescendre à pied, par un sentier en contrebas des cabines.


Les autres lacs autour d’Udaipur : Fateh Sagar, Badi et Jaisamand


Lac Fateh Sagar


Le lac de nuit

Le lac Fateh Sagar est situé à 3 km au nord du lac Pichola, c’est l’un des endroits préférés des habitants d’Udaipur pour leur sortie dominicale. On y trouve plusieurs cafés et restaurants qui s’animent la nuit venue.

Tout en admirant la vue splendide sur le lac et les monts Aravalis, laissez-vous tenter par un ‘Kulhad Coffee’, un café servi dans une tasse en terre cuite, le meilleur café au lait d’Udaipur.

Un café Kulhad sur les rives du lac Fateh Sagar

Fateh Sagar a été construit en 1678 par le Maharaja Jai Singh. Le lac tire son nom du Maharana Fateh Singh, qui apporta plusieurs modifications au lac. Cette belle étendue d’eau comprend des petites îles que l’on peut atteindre en faisant un tour en bateau. La plus grande île possède un jardin (Nehru Park) et une autre abrite un observatoire solaire.

Splendide vue sur le lac Fateh Sagar de Nuit | Photo : Rahul Soni, Udaipur Times

Badi Lake ou Tiger Lake (12 km)


Vue panoramique sur le lac Badi de la colline Bahubali

Badi Lake est un autre lac pittoresque, situé dans le village du même nom, à 12 km d’Udaipur. Commandé par le Maharana Raj Singh, le lac a été élaboré à l’origine pour contrer les problèmes de famine qui sévissaient dans la région. Il a été nommé d’après Jana Devi, mère de Raj Singh. Le lac possède également trois chhatris (cénotaphes) et des ghats (embarcadères).

Si vous voulez avoir le meilleur point de vue sur le lac Badi, il vous faudra grimper la colline de Badi, surnommée aussi la colline de Bahubali (d’après le film Bollywood), à 1 km du lac. L’endroit a été découvert récemment, autour de 2018, par un groupe de jeunes d’Udaipur et est devenu rapidement ‘le lieu où il faut être’.


Jaisamand Lake (48 km)


C’est moi ! Posant sur les ghats du lac de jaisamand :)| Photographe : Madhur Joshi

Le lac Jaisamand ou lac Dhebar, à 48 km d’Udaipur, est réputé pour être le deuxième plus grand lac artificiel en Asie. Il a été créé en 1685, sous le règne du Maharana Jai Singh, après avoir construit un barrage sur la rivière Gomti.

Au total, le lac est composé de sept îles dont l’une est encore habitée par la tribu des Bhils Minas. On y trouve aussi une réserve naturelle du même nom qui sert d’habitat à divers types d’oiseaux, à des panthères, léopards, cerfs, sangliers et crocodiles sauvages. Sur ses rives, le lac Jaisamand comprend un temple à Shiva, ainsi que de six cénotaphes sculptés dans le marbre blanc.

Le temple à Shiva en en haut un fort en ruine

Moti Magri, Memorial du Maharana Pratap


mogri
La colline de Moti Magri es un lieu apprécié des familles indiennes

La colline Moti Magri ou Pearl Hill surplombe le lac Fateh Sagar. À son sommet, se trouve le mémorial du héros du Mewar, le Maharana Pratap chevauchant son cheval favori du nom de ‘Chetak’. Le mémorial est entouré de jardins et de fontaines, qui rend la promenade agréable.

On dit que Chetak était un cheval fidèle et vaillant ; il combattit sans relâche avec son maître contre les forces mogholes. Pendant la bataille d’Haldighati (voir ci-dessous), il fut mortellement blessé. Un mémorial a été érigé pour ce courageux cheval près du passage d’Haldighati.


Temple Neemach Mata


L’idole de Neemach Mata

Le temple de Neemach Mata est un des fameux temples de la ville perché sur une colline de 800 mètres d’altitude qui surplombe le lac Fateh Sagar.

Il aurait été construit autour de 1652-1680 et est dédié à la déesse hindoue Neemach Mata (aussi connu comme Ambaji) qui est la déesse patronne de la famille royale d’Udaipur. On accède au temple par une montée escarpée d’environ 30 minutes qui vous laisse à loisir admirer la vue imprenable sur Udaipur et ses alentours. Partez tôt le matin pour assister au lever de soleil sur la ville, un must !

La vue sur la ville d’Udaipur au lever du soleil

Saheliyon-Ki-Bari – Le jardin des dames


Sur la route du temple de Neemach Mata, on tombe sur le Saheliyon-Ki-Bari, un élégant jardin agrémenté de fontaines et de pavillons en marbre blanc. Le jardin a été construit de 1710 à 1734 par le Maharana Sangram Singh pour les dames de la cour ; il offrait un endroit de détente pour la reine et ses suivantes, loin des intrigues politiques de la cour.

Une des fontaines du jardin des dames

Cénotaphes royaux d’Ahar


Les cénotaphes des maharajas du Mewar

Les cénotaphes Ahar sont situés à 2 km à l’est d’Udaipur. Le site contient plus de 250 cénotaphes dédiés aux maharajas du Mewar, construits sur environ 350 années.

Le lieu possède un certaine atmosphère et, même si l’endroit est peu entretenu, ça vaut le coup d’oeil. Le cénotaphe de Maharaja Sangram Singh est un des plus intéressants, son porche est composé de cinquante-six piliers et possède une coupole octogonale et, pour la petite anecdote, il a été incinéré ici avec pas moins de 21 épouses.


Monsoon Palace, palais des moussons (5 km)


La ville d’Udaipur et, en haut de la colline, le palais des moussons

Situé à une altitude de 944 m, le palais des moussons, également appelé Sajjan Garh Palace, domine la ville d’Udaipur. Il servait à observer les nuages de la mousson (d’où son nom) et également comme abri de chasse.

L’entrée du Palais des moussons

Si l’architecture extérieure a un certain charme, l’intérieur du palais est très simple et n’offre que peu d’intérêt.Le Maharana Sajjan Singh, à l’origine du palais (1874-1884), prévoyait initialement d’en faire un centre astronomique de cinq étages. Le plan a été annulé avec la mort prématurée du Maharana.

Les visiteurs se pressent surtout ici pour assister au coucher du soleil sur la ville si bien que, pendant la saison touristique, l’endroit est bondé et il est même difficile de se frayer un passage pour prendre des clichés.

l’intérieur

Village d’artisants Shilpgram (3 km)


L’entrée du village de Shilpgram

Le village de Shilpgram situé à 3 km à l’ouest du lac Fateh Sagar, promeut l’artisanat du Rajasthan mais aussi d’autres régions de l’Inde comme le Gujarat, Goa et le Maharashtra. En décembre, le village d’artisans s’anime lors du festival de Shilpgram (voir ci-dessus).


Temples Sas Bahu (20 km)


L’ensemble des temples de Sas Bahu

Construits probablement au début du 11e siècle de notre ère, ces deux temples jumeaux, situés à 20 km d’Udaipur, sont dédiés au dieu hindou Vishnou. ‘Sas’ est une contraction de Sahastra-Bahu, qui signifie ‘celui aux mille bras’, une des formes de Vishnou.

Le plus grand temple est entouré de dix sanctuaires alors que le plus petit est un Panchayatana c’est-à-dire qu’il contient cinq autels. Les temples sont finement sculptés de frises de déités hindoues telles que Brahma, Vishnou et Shiva ainsi que de Rama, Balarama et Parashurama. À ne pas manquer !

Détails des frises du grand temple

Temple Eklingji (22 km)


Eklingji est un temple hindou dédié au dieu Shiva situé dans la ville de Kailashpuri à 22 km d’Udaipur. Eklingji est célèbre pour ses 108 temples anciens entourés d’un haut mur fortifié. Dans le sanctum sanctorum, l’idole est un lingam (symbole de Shiva) à quatre têtes sculptées dans le marbre noir.

Le lingam à quatre têtes du temple d’Eklingji

Eklingji est la divinité patronne des dirigeants du Mewar depuis le règne de Bapa Rawal (734-753), fondateur de la dynastie Mewarie et à l’origine du temple. On dit qu’il a reçu son éducation religieuse directement d’un sage du nom d’Harit qui méditait dans une grotte voisine du temple actuel. Le temple a été par la suite reconstruit et rénové par plusieurs souverains.


Delwara (25 km)


L’hôtel 5 étoiles ‘Devi Garh’

Peu après le temple d’Elklingji se trouve la petite ville de Delwara. Peu de touristes s’y arrêtent, elle était pourtant surnommée ‘la ville des dieux’ en raison des 1000 temples qu’elle abritait par le passé. De nos jours encore, chaque rue possède son petit temple.

En dehors de l’hôtel de luxe ‘Devi Garh’, ancien palace du 18e siècle, la ville comprend aussi un beau puits à paliers, des temples jaïns et de l’artisanat local.

Le puits à paliers de Delwara

[Tour de potier manuel dans le village de Delwara ]


Rakta Talai – Haldighati – Musée Rana Pratap (40 km)


Les cénotaphes construits à la mémoire des combattants morts sur le front

Khun-Ki-Talai (lac de sang) est une plaine à une quarantaine de kilomètres d’Udaipur où, en 1576, la bataille sanglante d’Haldighati eut lieu entre les armées victorieuses Rajpoutes et les Moghols.

La lutte fut si meurtrière que la plaine entière était jonchée de cadavres. Ce lieu abrite maintenant des chhatris (cénotaphes) en mémoire des valeureux guerriers qui périrent sur ce champ de bataille ; ce fut le cas notamment du shah Tanwar de Gwalior et de ses trois fils.

Le passage d’Haldighati, où les armées des deux camps s’affrontèrent

À quelques kilomètre de Rakta Talai, le Musée Rana Pratap retrace la bataille d’Haldighati. Une animation (en hindi seulement) montre les différentes étapes de la bataille.

Le Maharana Pratap singh est le fils du Maharana Udai Singh II, fondateur d’Udaipur. Il s’opposa à l’empereur Moghol Akbar lors de la sanglante bataille d’Haldighati. On dit que, pour leurrer l’ennemi, son cheval Chetak fut équipé d’une trompe d’éléphant pour tromper l’ennemi.

Le cheval Chetak du Maharana Pratap avec une tête d’éléphant

Laissez un commentaire :)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !