Le Shiva-lingam, le signe de Shiva

Le ‘lingam’ ou ‘Shiva-lingam’ est une des représentations hindoues les plus emblématiques de l’Inde et une des plus symboliques aussi. Certaines théories font remonter le lingam aux anciens cultes de fertilité probablement dû à sa forme phallique. Mais bien que le raccourci soit facile, on aurait tort de regarder le Shiva-lingam comme un symbole sexuel seulement. En effet, ‘lingam’ signifie ‘symbole ou signe’ en sanscrit. Ainsi, le sens littéral du Shiva-lingam est le ‘signe de Shiva’. Il représente le Dieu Shiva sous sa forme symbolique, le divin sans forme. Les textes mythologiques décrivent le lingam comme étant la source de l’univers incarnant à la fois le ciel et la terre, l’infini, dans lequel tout se confond à la fin des temps.

Voici quelques approches pour comprendre le symbolisme du Shiva-lingam


Le Shiva-lingam en tant qu’oeuf cosmique


« Au commencement était Hiranyagarbha, La graine de l’existence élémentaire, le seul Seigneur de tout ce qui est né, il a maintenu le ciel et la terre. A quel autre dieu que Lui, pourrions-nous consacrer notre vie ? » (Atharva Veda)

Selon le Brahmanda Purana, la forme du Shiva-lingam était à l’origine ovale, en forme d’oeuf, représentant l’univers. Il est appelé ‘Brahmanda’, l’œuf cosmique. ‘Brahman’ en sanscrit signifie cosmos ou expansion et ‘Anda’ signifie oeuf.

lingam

Le lingam en tant qu’oeuf cosmique, Ashram Sri Premananda

Les Upanishads (les textes fondateurs de l’hindouisme) parlent de ‘Hiranyagarbha’ signifiant littéralement ‘fœtus d’or’ ou ‘ventre d’or’.

Ces textes soutiennent que le ‘Hiranyagarbha’ flottait dans le vide pendant un certain temps, puis s’est brisé en deux moitiés qui ont formé Dyaus (le Ciel) et Prithvi (la terre). Le Hiranyagarbha a donc donné naissance à l’univers et tout ce qui en fait partie incluant les principes masculins et féminins.

On retrouve ce concept ‘d’oeuf cosmique’ dans bon nombre de civilisations. Dans la Grèce antique, par exemple, on parle ‘d’oeuf orphique’, chez les égyptiens on l’appelle ‘l’oeuf ogdoad’, etc.

L’oeuf cosmique dans l’Egypte ancienne


Le Shiva-lingam en tant qu’union et énergie créatrice


Certain Lingams sont insérés dans une base de forme cylindrique appelée Yoni qui signifie ‘vagin’ en sanscrit. Ainsi, le Shiva-Lingam ou ‘Lingam-Yoni’ peut se comprendre alors comme l’union des deux polarités complémentaires male et femelle.

lingam

Shiva-lingam, Varanasi

Cette union est illustrée par une légende : On raconte qu’un jour Parvati, la parèdre de Shiva, a jouer à masquer les yeux de Shiva dans leur demeure au sommet du mont Kailash. Cela ne représenta qu’une fraction de seconde dans les cieux mais la terre, elle, fut plongée dans l’obscurité pendant des années. Parvati dû faire de nombreuses austérités pour regagner la confiance de Shiva. Elle commença ses pénitences dans l’Himalaya et les finit dans le sud de l’Inde sur la colline dArunachala. Là, Shiva apparu en une colonne de feu, et la lumière revint dans le monde. Shiva fusionna avec Parvati pour former Ardhanarishvara, un être mi-homme, mi-femme.

Ardhanarishvara, mi-shiva, mi-parvati

Ce concept d’union a conduit à la doctrine du tantrisme, dont certaines branches visent à réaliser concrètement l’unification masculin/féminin, notamment par l’accomplissement codifié de l’acte sexuel.

Le tantrisme est souvent confondu avec le ‘Tantra’ qui se réfère le plus souvent à des rituels, et – plus largement – à une méthode ésotérique de la pratique spirituelle (Sadhana). Ces rituels sont pratiqués après une initiation (diksha) sous la guidance d’un maître qualifié.

universSur un plan plus subtil, le Shiva-lingam est l’union de la ‘Prakriti’ (l’énergie active) et de ‘Purusha’ (la conscience). Le Yoni figurerait alors l’énergie primordiale (Shakti ou Devi) s’unissant à la Conscience Divine (le lingam ou Shiva). La Shakti permettrait à la conscience de se manifester, de se matérialiser. Toute chose est créée de cette union et rien ne peut exister ou changer sans elle.

Le Lingam-Yoni peut être aussi envisagé comme la révolution de la terre (Yoni) autour du soleil (Lingam). Le soleil lui-même tournant autour d’autres étoiles et créant son propre yoni et ceci à l’infini.


Le Shiva-lingam et la trimurti


lingam

Shiva-lingam in Hampi, karnataka

Le Shiva-lingam se compose de 3 parties, représentant la Trimurti (les 3 dieux Brahma, Vishnou, Shiva). La partie qui touche le sol est appelée ‘Brahma-Peetha’, elle représente la création de l’univers. Celle du milieu est la ‘Vishnou-Peetha’ qui préserve la création, et celle d’en haut est la ‘Siva-Peetha’ symbolisant la destruction ou l’absorption.


Le Shiva-lingam en tant que colonne de Lumière


Le Shiva Purana décrit le lingam comme un pilier de lumière ou de feu dont on ne peut trouver le début ni la fin. Ce lingam de Lumière est appelé “Jyotirlingam« . Il y en a douze en tout dans toute l’Inde, ce sont les Shiva-Lingam les plus révérés.

lingam

Shiva émergeant de la colonne de lumière, Pudukkotai, Tamil Nadu

Selon le Shiva Mahapurana (texte ancien mythologique et religieux), Brahma, le créateur, et Vishnou le préservateur se disputaient, chacun se réclamant comme le Suprême Seigneur.

Une terrible bataille s’en suivit, plongeant l’univers dans la confusion et apportant de grandes détresses aux êtres vivants. Shiva, épris de compassion se manifesta en une fulgurante colonne de lumière et mit au défi Brahma et Vishnou de trouver le début et la fin de cette colonne.

Brahma prit la forme d’un signe et disparu dans le ciel en espérant voir le sommet de la colonne. Vishnu prit la forme d’un sanglier et creusa le sol pour découvrir la base de la colonne. Tous deux n’y parvinrent pas car Shiva est infini. Epuisés et désorientés ils revinrent au point départ.

A ce moment-là, la partie centrale du pilier s’ouvrit et Shiva se révéla dans toute sa gloire. Brahma et Vishnu réalisèrent leur erreur et reconnurent Shiva comme l’Être Suprême.

lingam

Somnath, un des 12 jyotir lingams

=> EN SAVOIR + SUR LES JYOTIRLINGAMS


Le Shiva-lingam ‘Swayambhu’


En Inde, on distingue les ‘Manusi-lingams’, les lingams créés de main d’homme et les ‘Swayambhu-lingams’ ou lingams auto-manifestés qui sont généralement des rochers ayant une forme ovoïde. Dans la plupart des cas, les ‘Swayambhu-lingams’ n’ont pas été déplacés de leur lieu d’origine mais un temple a été érigé autour d’eux.

lingam

un Swayambhu-lingam (rocher), Siddhpur, Gujarat

Les bana-lingams sont un autre type de ‘Swayambhu-lingams’. Les banalingams’ ou ‘Narmada lingams’ sont ramassés dans le lit de la rivière Narmada à Omkareshwar, Madhya Pradesh. On ne trouve ces ‘bana-lingams’ que dans cette rivière. Leur forme ovoïde a été façonnée par la rivière elle-même. Ils sont considérées comme hautement sacrés par les hindous du fait de leur forme de lingam mais aussi pour leurs qualités holistiques que certains leur prêteraient…

lingam

Bana-lingams

 =>EN SAVOIR SUR LES BANALINGAMS +


Le Shiva-lingam et les 5 éléments


Dans le sud de l’Inde, Tamil Nadu et Andhra Pradesh, cinq Shiva-lingams hautement sacrés représentent chacun un des cinq éléments fondamentaux de la nature : l’eau, l’air, l’éther, le feu et la terre. On les appelle les ‘Pancha Bhoota Sthalas’ ; Pancha signifie ‘cinq’, Shoota ‘éléments’ et Sthalas ‘lieu’…

 => EN SAVOIR + SUR LES PANCHA BHOOTA STHALAS

[ Les différentes représentations des Shiva-lingams en Inde ]

Laissez un commentaire :)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.