Kanyakumari, la pointe la plus méridionale de l’Inde

Kanyakumari, anciennement cap Comorin, se trouve à la pointe la plus méridionale de l’Inde, à la confluence de la mer d’Oman, de la baie du Bengale et de la mer des Laquedives. C’est le seul endroit en Inde avec Rameshwaram où l’on peut voir à la fois le lever et le coucher du soleil en un même point. La cité tire son nom de la déesse Devi Kanya Kumari, sainte patronne de la ville. Kanyakumari est avant tout un lieu sacré pour les hindous en raison de son temple Bhagavathy Kumari et de son histoire liée à Swami Vivekananda, au Mahatma Gandhi et au Sage Agastya. 


Visitons Kanyakumari !


Vivekananda Rock Memorial


Kanyakumari
Le mémorial de Vivekananda au fond à droite

Le mémorial de Vivekananda est situé sur un rocher à environ 500 mètres de la côte ; on y accède par ferry dans une mer pour le moins agitée.

Il a été construit en 1970, en l’honneur de la visite du maître de sagesse Swami Vivekananda à Shripada Parai en 1892.

La légende raconte que Vivekananda a nagé jusqu’à ce rocher et y a médité.

Kanyakumari
Swami Vivekananda, l’un des grands maîtres de sagesse de l’Inde

« Vous devez grandir de l’intérieur. Personne ne peut vous apprendre, personne ne peut vous rendre spirituel. Il n’y a pas d’autre enseignant que votre propre âme » Swami Vivekananda


Statue de Thiruvalluvar


Kanyakumari
Au loin, le mémorial de Vivekananda et la statue de Thiruvalluvar

Juste à côté du mémorial de Vivekananda, sur un deuxième rocher, est érigée l’immense statue en pierre de Thiruvalluvar, poète tamoul et philosophe, auteur du Thirukkural. On y accède en ferry à partir du mémorial de Vivekananda.

Kanyakumari
Extrait du Thirukkural à l’intérieur de la statue

Le Thirukkural est une œuvre littéraire contenant des couplets rimés exposant divers enseignements sur la manière de mener une existence harmonieuse.

Cet édifice a été inauguré le 1er janvier 2000. La statue de 29 mètres se dresse sur un piédestal de 12 mètres où sont inscrits les 38 chapitres de « vertus » du Thirukkural. La hauteur combinée de la statue et du piédestal est de 133 pieds (40,5 m) symbolisant les 133 chapitres du Thirukkural.

Kanyakumari
Visiteurs au pied de la statue de Thiruvalluvar

 Eglise Alangara Upakara Matha (Notre-Dame de Rançon)


L’église Notre-Dame de Rançon vue du ferry en revenant du mémorial de Vivekananda

En revenant vers le rivage, on aperçoit au loin un large édifice blanc : c’est l’église Notre-Dame de Rançon.

On pense que l’église fut construite sur la grotte Notre-Dame des Délices dans laquelle pria François-Xavier, un éminent missionnaire jésuite navarrais, lors de son voyage au cap Comorin en 1542. Les habitants de Kanniyakumari ont donc combiné le nom « Rançon » avec « Délice » et ont appelé la Vierge Marie de l’église « Alangara Upakara Matha ».

L’autel avec la Vierge Marie en sari bleu | Photo : Joesph Vijay

Bien avant François-Xavier, on croit que saint Thomas, l’un des douze disciples de Jésus-Christ, a visité Kanyakumari. Les pierres tombales découvertes à Kumari Muttom, près de Kanyakumari, contiennent des preuves montrant que les catholiques y vivaient déjà depuis plusieurs siècles.

L’édifice, de style gothique, est splendide lors des festivals religieux quand il est habillé de mille couleurs. Quant à l’autel, où trône une Vierge Marie vêtue d’un sari bleu, entourée d’images de plusieurs saints, est particulièrement attractif.

L’église dans toute sa splendeur lors d’un festival religieux | Photo : kanyakumargo.blogspot.com

Temple de Bhagavathy Kumari


Kanyakumari
Vue sur le toit du temple Devi Kanya Kumari

Connue aussi sous le nom de Devi Kanya Kumari, Bhagavathy Devi est une incarnation de la déesse Parvati sous la forme d’une jeune femme. Elle est la déesse du Sanyasa (renoncement) et de la pénitence.

Selon une légende hindoue, Kanya Devi devait épouser Shiva, qui ne s’est pas présenté le jour de son mariage. Le riz et les autres céréales destinés au festin du mariage n’ont jamais été utilisés. On dit ces grains non cuits se sont transformés en pierres au fil du temps et qu’elles sont clairsemées sur les rivages de Kanyakumari.

Représentation de la déesse Bhagavathy Devi

Ce sanctuaire, dédié à la force féminine, est un des plus vénérés en Inde, car c’est l’une des 51 Shakti Peetha ; on dit que la colonne vertébrale du corps de Sati est tombée ici.

EN SAVOIR + SUR LES SHAKTI PEETHA

Le dome doré du saint des saints du temple de Bhagavathy Devi

Mémorial à Gandhi


Le mémorial de Gandhi construit dans le style des temples de l’Odisha

A proximité du temple de Bhagavathy Devi, se dresse le mémorial du Mahatma Gandhi qui visita Kanyakumari en 1925 et en 1937.

Une partie des cendres de Gandhi ont été conservées à cet endroit avant leur immersion dans l’océan.

Le mémorial est construit dans le style de l’architecture de l’Odisha et pensé de manière à ce que le 2 octobre de chaque année, lors de l’anniversaire du Mahatma, les rayons du soleil tombent exactement à l’endroit où son urne funéraire avait été entreposée.

La forme centrale de l’édifice est symboliquement de 79 pieds de haut représentant l’âge du Mahatma à sa mort.


À voir aussi aux alentours…


Temple Thanumalayan-Suchindrum (13 km)


L’entrée du temple de Suchindrum avec son gopuram de 40 m de haut

Thanumalayan est dédié aux trois dieux de la Trimurti, la trinité hindoue : Brahma, Vishnou, Shiva. »Thanu » fait référence à Shiva, « Mal » à Vishnou et « Aya » à Brahma.

Le temple est aussi appelé « Suchindrum » dans les textes sacrés. La légende veut qu’Indra, le dieu de la pluie, se soit défait d’une malédiction en venant prier dans le temple. Le terme « Suchi » dériverait du sanscrit qui signifie « purifier ». On dit que le dieu de la pluie visiterait le temple quotidiennement à minuit pour effectuer une « Ardhajama Puja », un rituel de nuit.

Construit au 17e siècle, l’édifice présente une architecture typiquement dravidienne avec un gopuram (tour) de 40 m orné de milliers de sculptures de divinités hindoues.

Détail de l’entrée du temple

Palais de Padmanabhapuram (30 km)


En direction de Trivandrum, au Kérala, vous tomberez sur le palais de Padmanabhapuram, siège de l’ancienne capitale du royaume de Travancore. Construit vers 1601 EC par le roi Iravi Varma Kulasekhara Perumal, c’est un parfait exemple de l’architecture Kéralaise…

LIRE LA SUITE +

2 Comments on “Kanyakumari, la pointe la plus méridionale de l’Inde”

Laissez un commentaire :)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VOYAGEZ AVEC MOI !